Chronique

Disimperium – Malefic Obliteration

Nouveau venu du côté de Portland comprenant des membres de Misrule, VoidCeremony et Ascended Dead, Disimperium déboule avec un premier EP qui devrait plaire aux amateurs de boucherie. Effectivement, Malefic Obliteration ne fait pas dans la demi-mesure et annihile toute âme qui vive en l’espace de douze minutes.

We Butter the Bread with Butter – Das Album

L’incongruité de l’année quoi.
Un groupe de metalcore allemand qui chante en allemand, et saupoudre allégrement sa musique de n’importe quoi… souvent des passages électroniques bien putassiers, sur le papier tous les ingrédients étaient là pour que le résultat soit tout simplement dégueulasse (et je ne vous ai pas encore parlé des clips, mais vous allez pouvoir vous faire une idée ci-dessous).
Je voyais circuler leur nom depuis un moment, un nom qui en dit évidemment long sur le côté 2nd degré assumé des gonzes (parce que bon « nous beurrons notre tartine avec du beurre »… sacré choix de nom [...]

Portrayal Of Guilt/Chat Pile – Split

Non content d’avoir sorti l’un des albums essentiels de l’année avec le terrible We Are Always Alone (dont je vous disais beaucoup de bien dès janvier), Portrayal Of Guilt ne compte pas s’arrêter là en 2021 ! Le prolifique groupe texan profite aussi de sa petite notoriété pour se faire plaisir sur split avec des potes déjà bien établis (Street Sects ou Soft Kill, excusez du peu !) ou des valeurs montantes valant le détour (Slow Fire Pistol). C’est cette seconde option qui concerne ici Chat Pile, invité du jour dont l’EP Remove Your Skin Please avait fait son [...]

Sleep Waker – Alias

Après avoir sorti son premier album (Don’t Look At The Moon – 2018) dans une relative confidentialité, les metalcoreux Sleep Waker ont signé chez UNFD (Northlane, Ocean Grove) pour leur second. Alias possède des lyrics influencés par la science-fiction et la science tout court, c’est pour cela que la production est moderne et avec quelques effets (vite fait) indus renforçant l’impact de ces dix nouvelles compos.

Sordide – Les Idées Blanches

Quatrième album pour Sordide, le trio originaire de Rouen poursuit cette fois sa carrière sous une nouvelle bannière, celle des Acteurs de l’Ombre (après être passé chez Avantgarde Music et Throatruiner Records). Une évolution qui ne se fait pas trop entendre au niveau de leur son, toujours empreint d’une personnalité forte, aux paroles en français et à l’esprit punk transparaissant au travers d’un black metal de tradition, vif et tranchant, mais parsemé de quelques surprises…

Silurian – Descenders

Jeune projet monté par le guitariste d’Ahab Chris Hector et la vocaliste Emilia Sherman, Silurian sort avec ce Descenders une première démo ornée d’une cover étrange, aux réminiscences d’E.T. mais en version très inquiétante, la créature n’ayant peut-être pas de bonnes intentions. Raccord avec cette cover, les paroles de cette première sortie sont portées sur la science-fiction et l’horreur, qu’elle soit littéraire ou cinématographique.

Argesh – Excommunica

Originaire de Varese (Italie), Argesh livre avec ce Excommunica son tout premier album dont la conception aura pris cinq ans. Jouant ce qu’il nomme du « apostate black metal », on ne sera donc pas trop surpris quant au contenu des lyrics de ce premier jet à la cover animalière on ne peut plus claire (bêêêh oui, la chèvre c’est Satan !). Les italiens officient dans un black metal moderne et mélodique appuyé par une production bien maousse.

Don Broco – Amazing Things

Technology fut un de mes coups de cœur de l’année 2018, ce nouvel album des anglais de Don Broco au titre prometteur était donc fort logiquement l’un de ceux que j’attendais le plus cette année. Pas de changement majeur dans le style du groupe et tant mieux, on retrouve avec plaisir le style de rock alternatif lorgnant sans complexe aucun vers la pop, mélodique en diable, grâce notamment à l’atout numéro un du groupe, à savoir son chanteur Rob Damiani. Don Broco poursuit aussi son évolution entamée avec Technology vers une musique plus musclée, davantage portée par les guitares, [...]

MUHD – Dilogia

Sorti initialement en 2014, Dilogia est le premier album de MUHD, projet de Samuel Vaney (Cortez, Fargue…) accompagné (des artworks) de Dehn Sora (Treha Sektori, Throane). Un peu comme sur Fargue, la parole est essentiellement laissée aux synthés modulant des ondes sonores entre ambient et drone créant une sorte de souffle nostalgique.