Latest Content

Body Of Light – Bitter Reflection

Déjà quatre ans depuis l’unanimement salué Time To Kill (complété par une première partie sur la tournée européenne de Drab Majesty), les frères Jarson (Alex et Andrew) font enfin leur retour ! Et si ce premier album modulait leurs envies nostalgiques sur fond de synth-pop n’hésitant pas à ajouter des parties très dansantes, Bitter Reflection se veut globalement plus posé et introspectif.

Röyksopp – Profound Mysteries III

Même si vous n’êtes pas friand d’electro, le nom de Röyksopp doit forcément vous évoquer quelque chose, notamment le single « Eple » qu’on entendait quasiment partout en 2001 (dans des pubs notamment). Parti sur les chapeaux de roues, le duo norvégien aura pourtant en 2014 annoncé la fin de ses activités avec l’ultime album The Inevitable End (au titre parlant de lui-même). Or en 2021, le groupe se réactive et sort en 2022 pas un, pas deux mais bien trois volumes de Profound Mysteries, soient trois chapitres de dix titres chacun dans lesquels on retrouve des invités de marque comme [...]

The Bedroom Witch – A Place Of Hurt

The Bedroom Witch est le projet de dark synthpop de l’artiste de performances irano-américaine Sepehr Mashiahof, basée à Los Angeles. Active depuis une grosse dizaine d’années, la multi-instrumentiste/chanteuse a produit de nombreux albums dans lesquels elle intègre souvent des paroles intimistes (traitant notamment à base de métaphores de sa condition de femme trans et de sa place dans la société) à des rythmiques aux synthés nous immergeant dans une vision assez sombre et mélancolique de la synthpop.

VR SEX – Rough Dimension

Trois ans après le frustrant Human Traffic Jam (EP gloubiboulga entre hits et expérimentations assez peu intéressantes), VR SEX tient sa revanche et vient balayer cette semi-déception avec son premier long-format ! Car Rough Dimension propose neuf titres (en réalité huit car « Cyber Crimes » est un court interlude) parmi les plus entêtants que le trio ne nous a jamais offerts. Noel Skum (aka Andrew Clinco de Drab Majesty qui a mélangé ironiquement les lettres d’Elon Musk) et ses acolytes Z.Oro (Aaron Montaigne de Antioch Arrow) et Mico Frost (Second Skin) ont ici bossé avec Ben Greenberg (Uniform) qui a [...]

Tempers – New Meaning

Si l’envie vous prenait d’aller faire un tour à pied la nuit, voici la bande sonore qu’il vous faut ! Pour son quatrième album, le duo Jasmine Golestaneh (chant)/Eddie Cooper (synthés) nous convie à une déambulation nocturne sur fond d’une synthpop typée 80’s, au jeu sur les échos rendant ce New Meaning tellement obsédant.

Traitrs – Horses In The Abattoir

Duo canadien formé en 2015 par Sean-Patrick Nolan et Shawn Tucker du côté de Toronto, Traitrs possède déjà une discographie bien riche avec trois albums – Rites And Rituals (2016), Heretic (2017) et Butcher’s Coin (2018) – ainsi que deux EPs. Quelque part entre coldwave et gothic rock à l’ancienne jusqu’alors (ça cite autant The Cure, Bauhaus que The Sisters Of Mercy), le duo connait un nouveau départ avec ce Horses In The Abattoir en se focalisant désormais davantage sur les ambiances synthétiques.

Kat Von D – Love Made Me Do It

Figure incontournable du monde du tatouage (elle a notamment œuvré sur Lemmy de Motörhead ou Kerry King de Slayer parmi tant d’autres) et du monde de la téléréalité (« Miami Ink » ou « LA Ink »), Kat Von D fait aussi de la musique. Il faut dire que son activité première lui a permis de se faire un nom dans la scène, elle est apparue en effet dans des clips (HIM ou The 69 Eyes) et a épousé il y a trois ans Rafael Reyes de Prayers. Ce dernier semble avoir motivé les envies musicales de sa compagne sur ce Love Made [...]

Gvllow – Spiritwalker

Apparu au milieu de la mouvance trap-metal actuelle, Gvllow s’est mis tout de suite à part en intégrant au milieu de titres hip hop dans l’esprit d’un Ghostemane ou d’un Bones, des morceaux carrément post-punk. Les influences des années 80 parsèment donc son premier album éponyme (sorti l’an dernier) mais prennent encore plus de place sur ce Spiritwalker, nouvel EP qui envoie totalement bouler toute influence rap au profit d’un son entre goth, post-punk et electro.

Yves Tumor – The Asymptotical World EP

Yves Tumor (de son vrai nom Sean Bowie, rien à voir avec David) fait partie de ces artistes iconoclastes ne correspondant à aucune réelle case sur l’échiquier musical. Ayant débuté ses activités en 2010, le natif de Miami (vivant aujourd’hui en Italie) aura attendu cinq ans avant de sortir son premier long-format (When Man Fails You – 2015), qui sera suivi de Safe In The Hands Of Love (2018) puis Heaven To A Tortured Mind (2020). Difficilement classable, la musique d’Yves Tumor est en constante ébullition, ayant démarré dans l’electro expérimentale et ayant ajouté peu à peu des éléments [...]

Soft Kill – Dead Kids R.I.P. City

Portland, la capitale de l’Oregon a toujours eu de nombreux représentants sur la scène rock ou alternative, d’Agalloch à Grails en passant par Red Fang, la ville s’est toujours trouvée à la pointe des tendances. Pourtant, derrière l’apparence hipster dégagée par la ville se cachent aussi des vies brisées et/ou désespérées qui tentent d’exister dans une ville gentrifiée. Des vies que Soft Kill a décidé de « célébrer » le temps de ce nouvel album au titre évocateur: Dead Kids R.I.P. City.