Mindless Self Indulgence – You’Ll Rebel to Anything

12 Commentaires      1 009
Style: melting potAnnee de sortie: 2005Label: Metropolis

Niakaaaaaaaaav ! ! ! ! Hum excusez-moi je me suis emporté. Mais il faut dire que ce cd est une véritable ode à la folie, à la bonne humeur, et à l’originalité. Alors que cette année 2005 semble décidée à nous noyer sous les sorties d’ersatz metalcore de plus en plus pénibles et déséspérement fades, je salue l’arrivée de cet album, véritable petite bombe de nouveauté et de fraîcheur.
Mindless Self Indulgence ne sont pas nés de la dernière pluie ceci dit, mais voilà encore un groupe auquel je ne m’étais pas intéressé jusque là, et à tort une fois de plus.

You’ll Rebel To Anything est en effet le 3ème album de ce groupe américain complètement azimuté. Très punk dans l’attitude, il faut cependant se creuser la tête pendant quelques minutes pour tenter de décrire le style pratiqué par la troupe tant cette musique paraît complètement inédite. En fait MSI représentent la quintessence de la fusion de nombreux genres et styles musicaux, entre le rap voire le ragga, la dance, le metal, ou le punk, le tout dans une ambiance indus. Ouais ça paraît complètement délirant comme mélange et ça l’est.

Prenez un mixeur et mélangez les groupes suivants pour obtenir du MSI : Bomfunk MC’s (oui oui le groupe de techno/dance finlandais), Pitchshifter (pour les sonorités indus/technoïdes), les Blood Brothers (pour la schizophrénie vocale), ou encore Zebrahead (pour l’urgence et la bonne humeur qui fleurent bon le punk rock).

Le résultat est tout bonnement excellent, et c’est bien simple cet album est ma meilleure surprise de 2005 car je ne l’attendais vraiment pas.

Sur des bases rythmiques saccadées et syncopées, le groupe batît de véritables joyaux hyper accrocheurs et punchy qui vous rentreront dans la tête et n’en sortiront pas de si tôt, à grands coups de samples délirants et de gros riffs de gratte aux sonorités indus.
Les compos sont toutes très courtes (d’ailleurs l’album est malheureusement vraiment trop court du « haut » de ses 26 petites minutes pour 10 titres) et imparables, c’est bien simple il n’y a vraiment rien à jeter (heureusement vu la durée).

La grande particularité du groupe réside dans son chanteur Jimmy Urine (sic !) qui paraît complètement déjanté enchaînant voix dignes de personnages de dessins animés (à l’hélium) ou registre quasi punk qui rappelle par moment les Blood Brothers (je parle simplement vocalement attention) avec des voix aigues et allumées, et passant du chant « rappé » au chant « normal » en un battement de sourcil.
Les prestations scéniques de ce groupe semblent être de grands moments de déconnade (il faut voir les accoutrements du maigrelet Jimmy Urine, qui se surpasse à chaque fois dans le ridicule) qui doivent valoir leur pesant de cacahuètes.

Alors les plus grincheux d’entre vous argueront que musicalement on n’a pas affaire à de grands génies de la musique et c’est vrai. Néanmoins, les arrangements sont vraiment très bien foutus et le groupe a au moins une identité propre ce qui est loin d’être le cas de beaucoup de groupes.
De la même façon on pourra se plaindre des paroles très ras-de-terre il est vrai (« Stupid MF » – pour Mother Fucker of course –, ou les « I like my coffee black, black like my metal » de « Shut Me Up ») mais je le répète on est vraiment dans le fun et la légèreté.
Comment résister à ces « Shut Me Up », « Straight To Video », « 2 Hookers And An Eightball » (très Pitchshifter dans le son tranchant des grattes), et au final je pourrais tous les citer….

Comme le notait Rhys Fulber (ancien Front Line Assembly, arrangeur de Fear Factory et fan de MSI), MSI est LE groupe (cyber)punk du 21ème siècle.
Excellent et défoulant, j’adore ! !

  1. shut me up
  2. 1989
  3. straight to video
  4. tom sawyer
  5. you’ll rebel to anything
  6. what do they know
  7. stupid mf
  8. 2 hookers and an eightball
  9. prom
  10. bullshit
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

12 Commentaires

  1. fx says:

    Ce disque est tout simplement fabuleux…
    Jimmy Urine chante monstrueusement bien!
    Sa fait plaisir de voir des chroniques de truk ossi barge et spec’.

  2. damien says:

    le « bloodhound gang » version indus !!!!

  3. krakoukass Krakoukass says:

    Je ne l’ai pas cité mais il n’est pas idiot de voir en ce groupe une sorte de Beastie Boys indus. En tout cas ça tue.

  4. Joss says:

    J’aime pas du tout :-p

  5. dah-neir says:

     » fx a écrit le 20-04-2005 à 20:54
    Ce disque est tout simplement fabuleux…
    Jimmy Urine chante monstrueusement bien! »

    Il chante ou il urine? :)

  6. krakoukass Krakoukass says:

    En pleine forme Dah, mais son pseudo est bien « Litte Jimmy Urine », et il a les cheveux roses (mais ça n’a aucun rapport certes).

  7. LaBoule says:

    Il est bon mais je suis un peu décu , je ne le trouve pas supérieur à l’excellent « Frankenstein Girls … »

  8. krakoukass Krakoukass says:

    Ah? Moi je les découvre dans le sens inverse et pour l’instant je préfère le petit dernier… Mais Franckenstein a l’air bien excellent aussi…

  9. LaBoule says:

    Oué Frankenstein est bon, la quasi totalité des titres sont des Hits à mon gout. (Un peu comme le dernier) mais je trouve le dernier un peu décevant sur la longueur , attendre 5/6 ans pour 26 minutes c’est dommage. Si je peux te conseiller, ya le live qui est bien sympa et qui montre bien leur énergie dégagée en concert. M’enfin MSI reste quand même un très bon groupe bien barré

  10. AlChelMist says:

    Allez Krakoukass, lâche les élastiques !!!! :OD

  11. fakou says:

    trop bon mais trop court

  12. Kapt'n Frakass says:

    J’ai découvert cet album il y a peu, moi qui suis friant de mélanges barrés quel bonheur ! Et effectivement je le préfère au précédent qui est un peu long du coup.
    Petite question : c’est par pudeur que tu n’as pas noté combien la voix et le style même faisaient penser à du Manson de la bonne époque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *