Psych (Enquêteur malgré lui)

Pas de commentaires      2 592
Annee de sortie: 2006

Série américaine lancée en 2006, Psych présente un bon compromis entre le registre policier et le registre comique. Elle présente les tribulations et enquêtes de Shawn (James Roday) et Gus (Dulé Hill), deux amis d’enfance à la tête d’une agence de « détectives médiums » et qui aident la police de Santa Barbara à résoudre des cas difficiles. Or, aucun de nos deux larrons n’est réellement doté de clairvoyance, ils peuvent se faire passer pour tels grâce à l’extraordinaire sens de l’observation que Shawn, fils d’un policier de Santa Barbara, a acquis avec les entraînements auxquels son père le soumettait quand il était enfant (mémoriser les tenues de tous les convives d’un restaurant, apprendre à sortir d’un coffre de voiture fermé en cassant le phare arrière etc).

La supercherie se met en place dès le pilote au cours duquel Shawn appelle la police pour leur donner des indices sur une enquête criminelle, suite à quoi il est suspecté d’avoir commis le crime. Pour se sortir de cette situation, il se retrouve obligé de se faire passer pour un médium afin que les soupçons sur lui soient levés. Les épisodes de la série commencent majoritairement par un flashback de l’enfance de Shawn et Gus qui est toujours en rapport avec l’enquête sur laquelle ils vont travailler dans l’épisode. Ils collaborent plus particulièrement avec deux officiers, les lieutenants Carlton Lassiter (célibataire endurci qui pense que la Constitution n’est pas faite pour être interprétée et que les discours de la NRA sont émouvants) et Juliet O’Hara avec lesquels ils tissent des liens particuliers au fil de la série.

Psych n’est certes pas la série du siècle, mais les relations entre les personnages sont finement traitées et les enquêtes intéressantes. La série offre de plus une galerie de personnages un poil déjantés (notamment le légiste) et assez variés. Le côté geek, un peu anti-héros et ados attardés de Shawn et Gus rend les personnages attachants. Psych est également émaillée de bonnes références filmiques et musicales avec par exemple un épisode hommage à Twin Peaks (Dual Spires) dans lequel on retrouve d’ailleurs des acteurs du Twin Peaks de Lynch, de nombreuses références à l’amour inconditionnel de Lassiter pour Clint Eastwood et entre autres un épisode dans lequel Curt Smith de Tears for Fears joue son propre rôle.

Le comique de situation stimulé par les nombreux quiproquos et les relations entre les personnages donne un côté agréablement loufoque et une atmosphère à la « train fantôme » à la série et en fait un choix parfait pour regarder quelque chose de frais et sympathique sans se prendre la tête.

Trivia: On peut retrouver les acteur James Roday et Maggie Lawson (Shawn Spencer et Juliet O’Hara) dirigés par le grand John Landis dans les rôles principaux d’un très bon épisode de Fear Itself intitulé « In sickness and health ».

Chroniqueur

Ennoia

Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 34 articles sur Eklektik.

Up Next

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *