Sannhet – Revisionist

1 Commentaire      1 195
Style: post-black metal instrumentalAnnee de sortie: 2015Label: The Flenser

Nul besoin d’avoir une voix quand la musique parle d’elle-même. Pour son second album, Sannhet continue d’adhérer à cette vision des choses, suivant comme ligne narrative la force des instruments ainsi que la densité des textures, et ce pour raconter bien des choses !

Le trio originaire de Brooklyn n’a pas foncièrement changé depuis Known Flood, jouant un metal instrumental mêlant des atmosphères à rapprocher, certes, des références du post-rock/post-metal tel que Russian Circles, mais aussi à des influences plus extrêmes issues du black metal. C’est notamment grâce au jeu du batteur Christopher Todd, étalant moult blasts – pendant que ses comparses guitariste et bassiste rivalisent de riffs nuancés, partagés entre leads mélodiques et tremolos déchirants (False Pass offrant notamment cette chouette dualité) – que la différence avec le post-rock dit « classique » peut s’observer.

Employant par-ci par-là quelques samples vocaux alliés à des effets enveloppants peignant un tableau shoegaze quasi drone (Atrium ou la somptueuse interlude Mint Divine poursuivant avec un divin piano…), les atmosphères déployées dans ce Revisionist font osciller urgence (Lost Crown, Sinking Forward) et envolées célestes post-rock (Enemy Victorian et ses allures d’If These Trees Could Talk ayant fait un tour à Bergen, le doux-amer Empty Harbor) au sein d’une prod crue mais à l’impact saisissant, l’idéal pour se faire télescoper par une vague d’émotions en tous genres (chaque compo étant d’une richesse inouïe).

Aussi urbains que désabusés, ces neuf paysages sonores dessinés par Sannhet immergent l’auditeur dans un bain de sensations paradoxales entre tension et contemplation au point de ne plus vouloir remonter à la surface. Superbe.

  1. Revisionist
  2. Lost Crown
  3. Enemy Victorian
  4. You Thy __
  5. Sinking Forward
  6. Atrium
  7. Empty Harbor
  8. Mint Divine
  9. False Pass

Bandcamp
Facebook

beunz

Groupes cités dans la chronique

Commentaire

  1. Shaq says:

    Belle découverte, encore une fois, avec des morceaux variés et prenants, dont les ambiances ne sont pas sans rappeler GY!BE mais avec une batterie qui pousse au cul, ce qui est une très bonne chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *