Russian Circles – Enter

3 Commentaires      1 888
Style: post rock burnéAnnee de sortie: 2006Label: Flameshovel Records

Les premières notes de « Carpe » résonnent, enrobées de delay, et on se sent déjà partir, Russian Circles s’annonce d’emblée comme un groupe fait pour voyager, parfait accompagnement d’un road trip sur des routes traçant entre 2 horizons désertiques. On sort du flou de ces 4 notes énigmatiques, des détails apparaissent, puis tout s’arrête et la machine démarre, s’emballe à coup de rythmiques sautillantes, et le trio nous emporte dans un 1er album coloré et vivant. Est-ce post, space, prog, math? du rock instrumental en tous cas, se résumant à une guitare peu avare en effets et un solide couple basse/batterie. On pense au premier abord à Red Sparowes, Pelican, From Monument to Masses, dans l’inspiration de certains doigtés de guitares tout en dextérité à Don Caballero.

Un premier album sous influence donc, les tricotages d’arpèges et lignes de basses tortueuses sont le nouvel adage d’une pléthore de groupes s’engouffrant dans la brèche du rock instrumental à cheval entre prog et post-rock, mais Russian Circles surnagent au dessus du lot à mon avis. Ils ravivent l’intérêt qu’a pu susciter le dernier Ostinato, on a à faire également à un groupe capable de pratiquer tout le spectre d’intensité du rock, de la délicatesse de notes nues à de gros riffs saturés.

Sur 6 titres pour 44 minutes, Russian Circles arrivent aisément à ne jamais ennuyer, les 6 morceaux sont réussis de bout en bout, les mélodies ingénieuses, sans cesse évoluantes, ne s’éternisent jamais, mais également facilement mémorisables, comme si elles touchaient une corde sensible. L’omniprésence d’un batteur qui sait se faire entendre en maniant avec dextérité ses baguettes permet au groupe de durcir le propos par moments. On reste en terrain post-rock, mais un gros son saturé comme pourrait l’utiliser Pelican surgit parfois, le groupe n’hésite pas à verser dans un rock métallique lourd et burné et atteignent même quasiment l’intensité d’un Tool quand les décharges d’effet des guitares se réverbèrent. Ce durcissement de la base post-rock fonctionne et doit sûrement prendre tout son intérêt sur scène, où on peut imaginer sans peine la déflagration sonore que doit dégager le groupe. Tous les titres ont leur intérêt, et se succèdent sans interruption dans des vagues de feedbackmais  » Death Rides a Horse » est aisément le plus marquant, distillant des contretemps assez surprenants.

Après n’avoir fait que citer un paquet de groupes tous aussi bons les uns que les autres, je ne peux qu’engager quiconque appréciant certains d’entre eux d’écouter Russian Circles, en attendant le prochain album du trio, ça m’étonnerait que ce groupe n’ait pas un avenir radieux.

  1. Carpe
  2. Micah
  3. Death Rides a Horse
  4. Enter
  5. You Already Did
  6. New Macabre
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. XXuK says:

    Cet album est une tuerie. Il est formidable et tourne encore très régulièrement chez moi (je me le suis passé en boucle pendant pas mal de temps). J’y mettrais un 17 ou 18/20 pour ma part ;-)

  2. julien sickbag says:

    superbe album, 18/20 pour moi également !!!

  3. metacello says:

    excellente chro, qui décrit parfaitement l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *