Insision – Ikon

Pas de commentaires      1 102
Style: brutal deathAnnee de sortie: 2007Label: Dental Records

Insision n’est certes pas le groupe suédois de death le plus connu. Pourtant il peut se targuer d’une déjà jolie carrière : quatre démos, un mini et trois albums depuis 1997. Belle activité donc qui pourtant ne les a pas vraiment sortis de l’ombre et pourtant, la qualité est bel et bien là. Alors je précise tout de suite : ils sont suédois, ils font du death, mais pas du melo ni du swedish : du bon death à la polonaise mâtinée de toute l’école du Nord. Pour préciser, je citerais Panzerchrist, Trauma, des groupes au gros riffing un peu technique, au son très clair et précis, très puissant aussi. Moins porteur d’ambiance malgré une imagerie portée sur le côté sombre de la religion, plus pourvoyeur d’efficacité.

Les 9 titres défilent les uns après les autres, possédant chacun une petite touche qui permet de faire de ces 34 minutes quelque chose de construit et d’agréable à l’écoute. En effet les titres se complètent bien et l’alternance des parties rapides et des parties lentes est bien gérée pour permettre à l’auditeur de respirer/headbanger/taper sa sœur tout à loisir. Le rythme global est mid-tempo, avec quelques grosses accélérations et quelques ralentissements intéressants. Le son, comme les référents précités, est excellent, clair, puissant, tout est très distinct, y compris la basse, et au vu des parties du gugusse il eut été dommage de s’en priver. Cet apport de la basse constitue une réelle force pour Insision et met en valeur par des lignes différentes les parties de guitare, pêchues, alternant accords et note-à-note avec une efficacité indéniable. Quelques passages dont les riffs harmonisés à la tierce et fleurant un peu le riffing heavy m’ont fait penser à nos bouchers vosgiens Kronos, par exemple le morceau By habit qui emploie jusqu’au même type de solo que les titans. La voix par contre est un peu l’élément faible du groupe, non pas qu’elle soit mal placée ou sonne mal, mais elle est trop stéréotypée et linéaire pour pousser plus encore les compositions. Elle manque un peu d’âme mais puisque la musique des suédois ne cherche pas forcément à imposer une ambiance, ça ne pose pas véritablement problème.

Pas de surprise majeure à souligner dans ce très bon Ikon donc, qui ne surprendra pas grand-monde mais qui est tout à fait apte à ravir les fans de death à gros son bien nord-européen.Efficace et solide sans pour autant être incontournable ni à classer dans les rolls du genre, du pur Ikea-like quoi ! Et ça fait tout à fait l’affaire !

  1. a ravenous discharge
  2. unbind my hands
  3. by habit
  4. depleting the non-being
  5. into the cold
  6. breathing the black dust
  7. doubt denied
  8. entangled in thorns
  9. the magnet soul
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *