Frogg – A Reptilian Dystopia

Pas de commentaires      398
Style: technical/progressive death metalAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

Frogg est un projet débuté en mode one-man band par un certain Sky Moon Clark, jeune gars du Connecticut fan de death metal progressif et technique. Ayant l’ambition de renouveler le genre, le gaillard (au chant et à la guitare) s’est finalement entouré de trois compagnons, en l’occurrence Siebe Sol Sijpkens (basse), Anthony Barrone (batterie) et Liam Zintz-Kunkel (guitare rythmique) pour livrer A Reptilian Dystopia.

Ce premier EP devrait réjouir les amateurs d’Obscura, Necrophagist ou encore Arsis, on retrouve en effet chez Frogg une technique très affûtée, des progressions alambiquées mais des mélodies plutôt prenantes. Dès « Ancient Rain », on se fait embarquer dans des méandres aux flots très denses mais contrastés d’harmonies très agréables (à revérifier en version instrumentale en guise de conclusion). Le reste de l’EP est du même acabit, basée sur un jeu de guitare virtuose surplombé d’un impressionnant grogneur. On y trouve une multitude d’idées, souvent prog (« DNA »), parfois djent (l’intro de « Nuclear Storm »), sur fond de lyrics traitant d’écologie à la manière d’un Gojira.

Malgré sa courte durée, A Reptilian Dystopia est une solide découverte pleine de promesses et la révélation d’un musicien très talentueux. La suite est déjà en cours de création, ce sera un long-format qui sortira d’ici un an ou deux, ça fait un peu loin mais d’ici là vous pourrez vous repasser à loisir ce très bon premier EP !

  1. Ancient Rain
  2. Nuclear Storm
  3. DNA
  4. Ranidaphobia
  5. Ancient Rain (instrumental)

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *