Latest Content

Blindfolded And Led To The Woods – Nightmare Withdrawals

Actif depuis une dizaine d’années, Blindfolded And Led To The Woods est un quintet néozélandais déjà auteur de deux albums (et un EP) autoproduits avant ce Nightmare Withdrawals. Adepte d’un metal protéiforme puisant des influences dans différents courants du death metal, ce nouvel album est une énorme déferlante de violence complexe. Attachez bien vos ceintures !

Bound In Fear – Eternal

Label réputé pour avoir sorti des albums d’illustres groupes de death aussi brutaux que techniques (Deeds Of Flesh, Disgorge ou encore Kronos), Unique Leader a depuis quelques années beaucoup versé dans le deathcore, de quoi donner de l’urticaire aux vieux de la vieille ! Les anglais de Bound In Fear appartiennent à cette catégorie un peu fourre-tout et pas toujours très intéressante, livrant pour le coup avec cet EP leur seconde sortie après The Hand Of Violence, sorti en 2019.

Ghost Iris – Comatose

Aperçu en première partie de tournées européennes (quand il y en avait encore), notamment de Dream Theater, After The Burial ou encore Jinjer, Ghost Iris s’est surtout révélé par son dernier album en date (Apple Of Dischord – 2019), délivrant un metal moderne autant influencé par le djent que par le metalcore mélodique, et ont (apparemment) conquis pas mal de monde. Comatose, leur quatrième album, est ma première rencontre avec ces danois.

Hazing Over – Pestilence

Si vous lisez régulièrement nos chroniques, vous devez avoir retenu le nom de Shin Guard. Leur dernier album 2020 est selon moi le meilleur album de 2019 (oui, comme je l’ai déjà dit, ils étaient en avance sur leur temps), contenant un mix de mathcore, de screamo, des mélodies irrésistibles et une mine d’idées plus captivantes les unes que les autres. Un avenir radieux s’offrait alors à eux, sauf que vous aurez noté que j’en parle ici à l’imparfait. Car oui, Shin Guard n’est plus. Le groupe a sorti en début d’année un mystérieux teaser sur Facebook avant que [...]

The Myopia Condition – Event Horizon

Jeune formation provenant de Red Deer (Alberta, Canada), The Myopia Condition propose avec ce Event Horizon son premier album. Les amateurs de science-fiction auront fait le rapprochement avec le titre du film de 1997 (avec Sam Neill et Laurence Fishburne), c’est donc cette même thématique spatiale qui accompagne la musique des canadiens. Et cette musique est à la fois virulente et technique, le quintet annonçant des influences chez Periphery, Meshuggah, Lamb Of God et Oh Sleeper.

Fit For A King – The Path

Malgré l’actuelle baisse globale d’intérêt pour le metalcore, certains groupes persistent et visent le succès de groupes comme Parkway Drive. Eternel second couteau, les texans de Fit For A King sont pourtant actifs depuis treize ans et en sont déjà à leur sixième album avec The Path. Un nouvel album qui n’apporte absolument rien de nouveau mais qui devrait tout de même enchanter les amateurs du style.

The Acacia Strain – Slow Decay

Après avoir sorti un excellent album surprise à la toute fin 2019 (It Comes In Waves), The Acacia Strain a poursuivi en sortant (là aussi par surprise) non pas un mais cinq EP affublés d’une lettre. Un « D », un « E », un « C », un « A » puis un « Y ». Mis sur le coup, le Commissaire Bialès a longuement enquêté et en a conclu que le gang de Vincent Bennett a voulu faire un tout « ACYDE », sûrement un gang de chimistes…

Killitorous – The Afterparty

Autoproclamé « party grind », on était en droit de s’attendre à une grosse poilade avec Killitorous (sorte de dinosaure qui tue ?), or il se trouve que cet animal-là est bien plus qu’un délire débilisant. Déjà quand on voit qui se trouve aux commandes du groupe – Aaron Homma (guitare – Annihilator, ex-Vital Remains), Nick Miller (guitare – First Fragment, Unleash The Archers), Youri Raymond (basse/chant – Unhuman, ex-Cryptopsy, ex-Secret Chiefs 3), Eric Morotti (batterie – Suffocation, Blind Witness) et Mathieu Dhani (chant – ex-Epiphany From The Abyss) – on est forcément dans l’attente de se prendre dans la face [...]

Methwitch – Indwell

Projet né de l’imagination torturée de Cameron McBride (Voidgasm), Methwitch aurait pu être un groupe de deathcore lambda comme il en existe des wagons sauf que le gaillard apprécie brouiller les pistes, expérimenter et repousser les limites de la violence. Indwell part de cette base deathcore et se voit injecté de très nombreux autres éléments issus d’autres genres (black metal, grind, chaos) et surtout d’une ambiance dérangeante faite de bruits parasites et de nombreuses dissonances.

Wax Vessel ou la seconde vie des perles oubliées de Myspace…

Abandonné par un maximum de (plus ou moins) trentenaires il y a de ça presque vingt ans pour aller chez le grand méchant Facebook, Myspace a eu beau être « a place for friends », c’était surtout une manière super simple de découvrir de la musique. Pour ceux qui auraient oublié ou qui seraient passés à côté à l’époque, n’importe quel groupe pouvait avoir sa page avec player intégré et en-dessous figurait un top huit comprenant souvent d’autres groupes (de potes ou d’influences la plupart du temps). Bref, il y avait de quoi passer des heures à passer de page en [...]