Marmozets – The Weird And Wonderful Marmozets

1 Commentaire      1 226
Style: rock alternatif énergiqueAnnee de sortie: 2014Label: Roadrunner

C’est l’histoire d’une bande de frères, les Bottomley (Jack à la guitare et Will à la basse) rejointe par une autre bande de deux frères et de leur sœur, les McIntyre (Sam à la guitare, Josh à la batterie et enfin Becca au chant), bref une histoire d’affinités familiales et musicales entourant la création de Marmozets, jeune groupe anglais qui fait pas mal parler de lui outre-Manche (d’où le groupe est originaire, donc) mais aussi outre-Atlantique (où le groupe a pu jouer sur quelques festivals, notamment sur le Vans Warped Tour).

A l’écoute de Born Young And Free, titre d’ouverture (et logiquement figurant parmi les singles) de The Weird And Wonderful Marmozets, on comprend aisément pourquoi le groupe s’est attiré les faveurs du public. Frais et dynamique, ce titre mêlant gros son et mélodies pop entêtantes possède tout d’un tube. Derrière le micro, Becca McIntyre alterne avec aisance différents registres, entre chant clair façon Hayley Williams (Paramore) et éructations plus métalliques (mais point trop n’en faut, le groupe semble chercher à demeurer grand public).

Si le mélange parait aux premières écoutes trop calibré, semblant viser des passages en radio, notamment la première partie de l’album dont les morceaux se révèlent tous leur potentiel de single grâce à des refrains très accrocheurs (la ballade Cry mise à part, car un peu trop téléphonée), Marmozets montre aussi qu’il sait faire autre chose. Sur Vibetech notamment, surprenant titre chaotique et lourd quelque part entre The Dillinger Escape Plan et Rolo Tomassi, sur lequel Becca se montre plus enragée que jamais, partant dans des vocalises screamo, on aurait apprécié un peu plus d’apartés comme celle-ci. Un morceau à part qui permet d’introduire une fin d’album plus dynamique et aux mélodies, parfois complexes mais toujours très efficaces (Hit The Wave).

Le rock alternatif des anglais -qui évoque parfois un Biffy Clyro au féminin, un Paramore ayant pris des hormones de croissance ou surtout Blood Command, groupe norvégien dont la démarche pop/metal à chant féminin s’approche sensiblement de ce que produit Marmozets– est un pur condensé de mélodies qui restent en tête et d’énergie juvénile communicative, certes plus facile et pop que leurs premiers EPs. Un premier album fort plaisant sorti chez… Roadrunner, label dont les choix artistiques contrastent désormais radicalement avec ce qu’ils produisaient jusqu’à il n’y a pas si longtemps…

  1. Born Young And Free
  2. Why Do You Hate Me?
  3. Captivate You
  4. Is It Horrible
  5. Cover Up
  6. Particle
  7. Cry
  8. Weird And Wonderful
  9. Vibetech
  10. Love You Good
  11. Hit The Wave
  12. Move, Shake, Hide
  13. Back To You

Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. krakoukass krakoukass says:

    Vraiment bon cet album, avec des moments bien rageurs et d’autres plus « pop ». Avec leur moyenne d’âge de 18-19 ans, ils ont de l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *