Within Temptation – The Silent Force

3 Commentaires      1 250
Style: metal gothique symphonique mainstreamAnnee de sortie: 2004Label: Sony BMG

Quand un groupe de metal commence à avoir du succès et à se faire connaître à un public plus large que le public metal lambda, il arrive très souvent qu’il soit aussi conspué par certains amateurs de metal « intégriste ». J’entends, ici ou là, que Within Temptation a vendu son âme au business. Si vendre son âme au business, pour un groupe de ce genre, c’est toucher un public plus large avec une musique plus mainstream et moins strictement metal, alors oui Within Temptation a vendu son âme au business. En gros, ce que certains reproche aux hollandais, c’est que leurs disques risquent bel et bien de plaire à toute la famille, et non pas uniquement au public metal.

Il faut faire remarquer que ce metal grand public que joue nos Hollandais n’est pas apparu du jour au lendemain avec ce dernier opus. Il était déjà bien présent en 2000 sur Mother Earth, qui differait en cela du 1er LP Enter. Mother Earth avait été un véritable carton. Il n’est donc pas question de changer une formule qui marche. The Silent Force ressemble donc énormément à Mother Earth. Cependant, pour être sûr que la recette fera un carton, quelques petits changements sont intervenus.

Attention, quand je parle de changement, il faut savoir qu’il n’y a rien ici qui ne déboussolera les fans de Mother Earth. Un peu comme un dessert dont on aurait juste ajouter plus de sucre ou de chantilly sans en changer radicalement la composition (faut que j’arrête de parler de bouffe dans mes chros moi). Les principaux ingrédients sont toujours bien présents : la voix angélique et sucrée de Sharon Den Adel ne connaît aucun bouleversement. Les claviers, cœurs et orchestrations diverses sont toujours très réussis.

Within Temptation a juste simplifié ses morceaux, les a rendus plus compact encore, plus assimilable. Les orchestrations, les claviers sont plus efficaces. Les refrains se font plus simples, plus tubesques. The Silent Force est donc moins éthéré, fragile, « émotionnel » que ne l’était Mother Earth. De ce fait, on peut donc facilement assimiler Within Temptation à Evanescence.

Within Temptation serait-il devenu, avec The Silent Force, le Evanescence européen ? On serait très tenté de le penser après un morceau comme « Stand My Ground », très proche de ce que fait le groupe américain. Ce morceau excepté, l’ensemble démontre que Within Temptation ne s’est pas transformé en une pâle copie d’Evanescence. La musique que pratique les Hollandais est plus riche, plus belle, plus mélodique que celle de leur collègue américain, à l’image d’un « See Who I Am », d’un « Memories » ou bien d’un « Pale ».

Les petites touches celtiques qu’on trouvait sur l’album précédent ont quasi disparu sur le petit dernier. Exception faite de « Pale », qui n’est pas sans rappeler le « Cage » de Mother Earth (ce dernier étant cependant bien meilleur, notamment pour le chant de Sharon).

Ce qui a disparut aussi avec ce nouvel opus, c’est une certaine fraîcheur. Même si on ne peut pas dire que Mother Earth fut un chef-d’œuvre, il fut cependant un disque rafraîchissant à sa sortie. On ne peut pas dire la même chose de The Silent Force. Bien que sympathique, il ne suscite pas autant de surprise qu’on soit en droit d’attendre de ce groupe après 4 ans de silence discographique.

Les fans qui ne sont pas trop exigeants se satisferont néanmoins de cet album. Ceux qui, comme moi, ont apprécié Mother Earth sans cependant en devenir follement accroc, feront un cours passage sur celui-ci. Le disque leur semblera néanmoins plaisant mais ne restera pas bloqué pour autant dans la platine. Ceux qui apprécient ce genre de metal, mais n’ont déjà pas aimé le précédent, trop mainstream à leur goût, ne doivent pas perdre leur temps avec The Silent Force. A ceux là, qui recherchant quelque chose de plus metal et de plus complexe, je ne peux que leur conseiller de jeter une oreille sur le Invisible Circles d’After Forever.

Au moins avec ce disque, votre maman ne rouspétera pas que vous écoutez de la musique de sauvage. C’est un disque pour toute la famille. Il sera aussi un parfait cadeau de Noël ou d’anniversaire pour votre petite sœur qui joue encore à la Barbie.

  1. intro
  2. see who i am
  3. jillian (i’d give my heart)
  4. stand my ground
  5. pale
  6. forsaken
  7. angels
  8. memories
  9. aquarius
  10. it’s the fear
  11. somewhere
  12. a dangerous mind
  13. the swan song
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. dah-neir says:

    mouais je suis pas tout à fait d’accord sur tout ca. Je trouve l’album, certes moins bon que mother earth mais quand meme très bon. Je serais monté vers 15 je pense…

  2. RPGsquare says:

    Pourquoi n’as t’on pas jsutement une critique de Mother Earth afin de réellement donenr envie d’écouter ce groupe ?

  3. AlCheMist says:

    Il est revenu aujourd »hui dans ma platine. Très bon moment de zique mélodique, simple et bien foutu… Bizarrement je le trouve meilleur que ‘Mother Earth’ que je trouvais bon mais beaucoup trop mièvre par moments. Les orchestrations sont bien mieux gérées sur cet opus et les compos plus toniques. Quant au chant, Sharon enfonce incontestablement nombre de ses ‘conccurentes’. Sa voix est timbrée, immédiatement reconnaissable et maîtrisée. Bref… très bel album pour ma pomme, qui mérite un bon ‘Yeah !!!’ et groupe fort sympathique sur scène. Sur ce je retourne courir le long des rivières dans la vallée au milieu de mes amies les zabeilles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *