Latest Content

Vortex – The Future Remains In Oblivion

Fondé au Québec en 1998, Vortex a été plutôt productif durant sa longue carrière (ayant connu quelques mouvements de line-up) en sortant pas moins de six albums avant The Future Remains In Oblivion. Mélangeant black metal symphonique, death mélodique et deathcore, le quintet de Rimouski semble rechercher l’alliance de la brutalité et de la finesse au sein d’un écrin aussi spectaculaire qu’un bon gros blockbuster.

Graveworm – Killing Innocence

Vous vous souvenez quand les news/magazines metal mettaient bien en avant cette ribambelle de groupes de black metal mélodique à tendance gothique qui jouaient avec leur imagerie romantico-vampirique (au hasard, Cradle Of Filth) à la fin des 90’s/début 2000’s ? Graveworm faisait partie de cette brochette de groupes « sulfureux » et s’était notamment distingué à l’époque pour sa cover (assez dégueulasse) du « Losing My Religion » de R.E.M. Après huit ans de hiatus et plus de trente ans d’existence (!), ces italiens qu’on avait presque oubliés depuis font leur retour !

Pestilent Hex – The Ashen Abhorrence

Connus pour leur implication dans Desolate Shrine ou Corpsessed (entre autres), L.L (Lauri Laaksonen, multi-instrumentiste) et M.M (Matti Mäkelä, chant) ont eu envie de sortir de leurs habitudes death metal pour ce nouveau projet Pestilent Hex. En effet, le duo s’offre ici un bond en plein dans les années 90 lorsque la mode était au black metal symphonique pour en faire à sa sauce sur The Ashen Abhorrence.

Septicflesh – Modern Primitive

Honnêtement je ne sais plus où trouver l’inspiration pour parler de Septicflesh. En même temps pourquoi se prendre la tête à essayer de faire original, alors que les grecs sont de leur côté en pilotage automatique depuis plusieurs albums ?
Parce que voilà : ça ronronne sérieusement chez Septicflesh… C’est l’impression que laisse ce nouvel opus des grecs, et ce même après plusieurs écoutes. L’impression d’avoir affaire à un album correct, mais qui n’apporte absolument rien par rapport à ces prédécesseurs. On a même régulièrement à l’écoute de ce disque, l’impression que le groupe s’auto-parodie et qu’on a déjà [...]

Kneel Before The Death – Memoir

Quartet originaire d’Helsinki, Kneel Before The Death a commencé ses activités en 2015 en sortant un EP puis un single « Miserere Mei » (2018), avant de prendre son temps pour lui donner une suite. Quatre ans auront donc été nécessaires pour façonner les trois titres de ce Memoir, nouvel EP faisant cohabiter deathcore et symphonique.

Citadel – Remember Your Past

« Se souvenir de votre passé », voilà ce que nous propose Citadel, jeune formation bordelaise formée l’an dernier autour de deux ex-The Great Old Ones (Jeff Grimal au chant et à la guitare, Léo Isnard à la batterie), de Benoit Gateuil (Aenimals) à la basse et enfin de Meddy Beaufils Motte, véritable instigateur du projet, à la guitare et aux claviers. Un passé pas si éloigné (mais quand même un peu !) où la scène black metal n’hésitait pas à se la jouer symphonique devant le succès de Dimmu Borgir. C’est ce parti pris que reprend donc quasiment vingt ans [...]

Begat The Nephilim – II: The Grand Procession

Begat The Nephilim est un groupe du New Hampshire qui apprécie mélanger les genres pour faire sa tambouille. Ainsi dans leur marmite on trouve comme ingrédients: du metalcore, du black metal, du death metal, du metal symphonique et même des soupçons d’autres influences plus discrètes (comme du post-rock pendant « Threnody: Death Of Spring »). Un panel très large qui se déploie tout au long de ce II: The Grand Procession, second long-format annoncé comme un mélange de The Black Dahlia Murder et de Fleshgod Apocalypse.

McClane – F.H.T.H-1

Quelques mois seulement après l’énorme Sale Contre Tous, McClane fait son retour avec non pas 58 minutes pour vivre mais un nouvel EP trois titres. F.H.T.H-1 reprend peu ou prou les même éléments que son grand frère mais y ajoute quelques doses de nouveautés. Le gaillard l’annonce lui-même: « Enter the synthphonic rave metal era ».

Darkenhöld – Arcanes & Sortilèges

Douze ans d’existence, quatre albums et quatre splits (dont le dernier paru en 2019 avec leurs collègues de Griffon, ces derniers dont je vous ai d’ailleurs parlés récemment), sans compter leurs multiples participations à des compilations, Darkenhöld tient un beau rythme de sorties dont la dernière offrande arrive en cette fin d’année avec ce Arcanes & Sortilèges. Le trio mené par le vocaliste dénommé Cervantes possède aussi en ses rangs le batteur Aboth (Continuum) et surtout le multi-instrumentiste Aldébaran (qui joue aussi dans l’excellent Artefact), réputé pour la qualité de ses compositions. Le groupe niçois oeuvre donc à nouveau [...]

Wilderun – Veil of Imagination

Il est des pochettes qui vous saisissent immédiatement et vous subjuguent. Celle de Veil of Imagination m’a ainsi immédiatement interpellé puis fasciné, me donnant dès lors une irrépressible envie de me plonger dans l’écoute de cet album, sans avoir a priori la moindre idée de ce qui m’attendait. Bien m’en a pris car le contenu s’est avéré largement à la hauteur du contenant. Je n’avais pourtant que survolé le précédent (et deuxième) album des américains de Wilderun, Sleep at the Edge of Earth, sorti en 2015, et n’en gardais (et pour cause), aucun souvenir particulier. Ce disque, parfois décrit [...]