Latest Content

Every Hour Kills – Vacua

Every Hour Kills, c’est le bébé d’un certain Sacha Laskow, guitariste et principal compositeur du groupe de Calgary qui a décidé sur ce Vacua de faire un travail introspectif et de mettre beaucoup de lui-même dans ce second EP. Ses doutes, ses colères accumulées durant l’année 2020, année durant laquelle il en a même perdu son boulot (ce qui lui a permis de bosser sur l’album plus intensément), de quoi nourrir comme il faut ce nouvel EP car le résultat est un très GROS morceau.

She Said Destroy – Succession

Voilà des norvégiens que j’avais oubliés après avoir été pourtant bien secoué par leur premier album et dans une moindre mesure le deuxième album, pour en arriver à faire l’impasse sur le dernier EP en date sans pouvoir vraiment expliquer pourquoi (encore que cela tenait peut-être tout simplement au concept d’une piste unique de 27 minutes qui ne m’emballait pas du tout). J’ai en définitive plutôt suivi la carrière de l’autre groupe du chanteur de She Said Destroy, Beaten to Death, qui continue à dépoussiérer et à malmener le grindcore pour notre plus grand plaisir. Mais l’écoute d’un des [...]

Orbit Culture – Shaman (EP)

On ne chôme pas chez les suédois d’Orbit Culture… Un an après avoir sorti leur excellent 5ème album Nija, les voilà déjà de retour avec un consistant EP de 5 titres pour plus de 25 minutes de nouvelle musique.
On démarre assez brutalement avec « Mast of the World », qui calme le jeu sur son refrain (en growl) appuyé par un clavier façon orgue qui fonctionne très bien, et qui est rejoint par un violon vers la fin du titre, avant une conclusion tout riffs dehors. La suite est à l’avenant, le groupe n’a rien perdu de son mordant et [...]

Midnight Street Of Rage – Modern Desert

Midnight Street Of Rage, un tel nom ne peut que raviver de bons souvenirs de soirées jeux vidéo (pour peu que vous ayez une MegaDrive !). Streets Of Rage (le jeu) qui narre les aventures d’Adam Hunter, Alex Stone et Blaze Fielding, bien décidés à remettre de l’ordre dans la ville, semble en effet avoir inspiré le groupe parisien, délivrant une synthwave qui aurait bien pu servir de bande-son au jeu, mais pas uniquement celui-ci car outre des sessions de beat them up, cela pourrait aussi s’apparenter à la bande-son d’un road-trip.

Shihad – Old Gods

Il aura fallu attendre près de 7 ans pour enfin voir les néo-zélandais de Shihad donner une suite au très bon Fvey, sorti en 2014, toujours signés sur la major Warner. Dommage qu’un tel label ne mette pas en place une distribution mondiale correcte puisque la distribution des exemplaires physiques de ce nouvel album semble (pour le moment ? ) apparemment limitée à la plaque australienne bien malheureusement (distribution retardée au moment où j’écris ces lignes, comme la sortie de l’album initialement prévue en août et repoussée finalement par 2 fois pour a priori être prévue le 8 octobre, [...]

Sleep Waker – Alias

Après avoir sorti son premier album (Don’t Look At The Moon – 2018) dans une relative confidentialité, les metalcoreux Sleep Waker ont signé chez UNFD (Northlane, Ocean Grove) pour leur second. Alias possède des lyrics influencés par la science-fiction et la science tout court, c’est pour cela que la production est moderne et avec quelques effets (vite fait) indus renforçant l’impact de ces dix nouvelles compos.

Underdark – Our Bodies Burned Bright On Re-Entry

Démarré du côté de Nottingham en 2015, Underdark est un groupe de black metal enrichi de bien d’autres courants tels que le screamo, le shoegaze ou le post-rock (que l’on simplifie – un peu péjorativement – en post-black metal). Pourtant ce premier long-format à la très jolie cover est tel un nouveau départ, le groupe ayant accueilli en ses rangs un nouveau chanteur, Abi Vasquez il y a deux ans, s’illustrant ici par un chant volubile entre cris (très) perçants et growls profonds…

Flames Of Betrayal – The Rain Reeks Of Heaven

Voici un album de metalcore comme on n’en a plus l’habitude d’entendre ! Flames Of Betrayal vient de Caroline du Nord et livre avec The Rain Reeks Of Heaven son premier album (faisant suite à l’EP Futility Of Hope – 2019), semble-t-il bien marqué par les débuts de la scène entre accents melodeath façon Gothenburg et moshparts appuyées.

Rot Away – Nothing Is Good

Si l’on connait quelques groupes danois de metal plus ou moins extrême, le pays renferme aussi une scène hardcore pas des plus exposées. Rot Away sort donc de l’ombre avec un Nothing Is Good qui annonce la couleur: du sombre, du noir, du négatif.