Within Temptation – The Heart of Everything

11 Commentaires      1 509
Style: metal gothique symphonique mainstreamAnnee de sortie: 2007Label: Roadrunner Records

On va finir par croire que le métal gothique à chanteuse traverse une crise avec tous ces exemples d’échecs. On a d’abord eu Theatre of tragedy puis Sirenia qui se vautre avec Tristania, reste à la limite Trail of tears évoluant certes dans un registre plus masculin pour sauver un genre bien moribond. La faute à quoi ? Peut-être que le genre, ayant été démocratisé grâce à des monstres comme Evanescence, n’arrive plus à se sortir de ce côté mièvre instauré par le groupe sus-cité. Bref le nouveau Within était forcément très attendu, attendu comme celui qui redonnerait ses lettres de noblesse au goth métal. Le résultat… suffit de voir le smiley en haut de page.

Je suis un grand amateur de Within temptation et ce, depuis Hunter paru il y a de cela 10 ans pile poil, et, même si le dernier opus en date The silent force m’avait quelque peu laissé sur ma faim j’avais hâte d’entendre le nouvel opus de nos amis mangeurs de Gouda. Alors on a eu droit, en amuse gueule au single « What have you done » avec en featuring Keith Caputo de Life of Agony. J’avoue avoir un peu de mal à faire le lien entre les deux groupes mais qu’importe, le résultat était, il faut l’avouer tout à fait honorable. Le timbre de Keith se mariant assez bien au registre et à la voix de Sharon. Pourtant une mauvaise impression me tarabustait depuis lors, sans que je puisse vraiment comprendre le pourquoi du comment.

La sortie de l’album au complet m’a permis d’en comprendre la raison. Within n’était plus tout à fait Within, ils ont fait la même erreur que nos sympathiques amis italiens de Lacuna Coil à savoir tomber dans la facilité mercantile la plus nauséabonde. Finies les grandes orchestrations de Mother earth et surtout la voix de Sharon est finalement devenue d’une platitude déconcertante. Quel gâchis de ne pas utiliser le superbe potentiel de cette femme à sa juste valeur. Alors voilà, on trouve des poubelles comme « frozen » ou le grotesque « heart of everything » où Sharon tente vainement de grogner, côtoyant des morceaux plus sympathiques comme justement le « What have you done » qui, à défaut d’être révolutionnaire fait passer un peu mieux la pilule. On notera vite fait le rigolo « hand of sorrow » qui pourrait facilement donner lieu à une audition pour la prochaine chanteuse de Nightwish tant le timbre et le style pratiqué est proche de ces derniers. J’en entends au fond de la salle qui chuchotent, se demandant si les growls sont de retour sur cet album, laissez moi glousser un instant gentiment. Bien sur que non !

Alors oui, les morceaux sont carrés, bien joués, comme d’habitude avec le groupe qui, ne soyons pas de mauvaise foi, regroupe en son sein une pelletée de bon musiciens. Mais la sauce ne prend pas, la palette d’influences est trop large et trop facilement reconnaissable pour donner l’illusion que le groupe suit une évolution logique, la sienne. Je ne suis pourtant pas du style a dire « c’est devenu commercial, çapuduku » mais je regrette énormément que les groupes en qui nous avions pu placer des espoirs comme Sirenia ou même Lacuna Coil ne suivent pas leur style propre et se laisser pousser vers les sphères de la facilité.
Gageons cependant que le disque saura trouver son public auprès des moins exigeants d’entre nous, n’ayant pas forcément eu la chance de découvrir les bons moments d’un genre qui peine plus que jamais à tenir debout. Le nouveau Nightwish saura-t-il redresser la barre ? Réponse dans quelques mois…

PS : je passerais sur la technique infecte qui consiste à refiler des promos avec la moitié des titres de l’album, mais avec juste les bons morceaux hein…

  1. the howling
  2. what have you done (feat. keith caputo)
  3. frozen
  4. our solemn hour
  5. the heart of everything
  6. hand of sorrow
  7. the cross
  8. final destination
  9. all i need
  10. the truth beneath the rose
  11. forgiven
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

11 Commentaires

  1. Shan-Drazzis says:

    Bon, c’est clair que cet album est quand même très bof. Du Linkin Park version Gothic somme toute …
    On est bien loin d’un bon Nithwish ou d’un bon Epica (Consign To Oblivion).

  2. AlCheMist says:

    A priori je dois pas être des plus exigeants ;O)-
    J’ai découvert cette bande de bataves avec ‘Enter’ et à part un ‘Mother Earth’ que je trouve trop mièvre par moments et envahi de claviers bien kitsch, j’aime assez l’évolution du groupe. Les orchestrations ont été remises à une juste place, le son se modernise quelque peu, bah pourquoi pas. J’ai pu écouter les extraits du présetn album ici : http://www.wt-music.de/thoe_prelistening.html, ça me paraît pas mal du tout. J’avais aussi apprécié ‘The Silent Force’. Sharon a de toutes façon un timbre assez unique. Bref il y a de fortes chances que j’acquière la chose. Cela vient peut-être aussi du fait que WT fait partie avec The Gathering des très rares groupes à chanteuses auxquels je porte intérêt.

  3. AlCheMist says:

    ‘… se demandant si les growls sont de retour sur cet album, laissez moi glousser un instant gentiment. Bien sur que non ! ‘ Mais bien sûr que si, écoutez bien les choeurs de ‘Our Solemn Hour’ ! Bon ils sont bien cachés hein, mais ils sont là. Sinon, après écoute répétée et régulière de l’album je confirme ma première impression. Les variations qu’apporte Sharon à son chant sont d’ailleurs un signe que le groupe ne cherche pas (totalement) à nous refourguer invariablement la même soupe, soupe que j’apprécie toujours autant. Miam !

  4. Rakanishu says:

    Ah, qu’il est dur le moment où il faut faire un choix entre donner une dernière chance à un groupe qu’on a beaucoup apprécié en espérant des jours meilleurs et le laisser tomber avec en contrepartie une économie substancielle.
    On croit trouver un filon de bonne musique pour un paquet d’années mais il se tarit trop prématurément, la recherche de bonne musique est une quête perpétuelle.
    PS: dans l’article il est fait allusion à « Hunter » sans doute une faute de frappe en voulant écrire « Enter »

  5. dah-neir says:

    Ouh pinaise oué c’est Enter bien sur. Désolé pour la boulette!

  6. cam says:

    je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Le nouvel album de within temptation, je le trouve extra.
    Bien sur, il n’y a pas autant de chansons douces que d’habitude mais le nouveau côté rock n’enlève rien au charme.
    enfin… chacun pense ce qu’il veut.
    ps: taille pas non plus evanescence parce que c’est aussi un très bon groupe

  7. Nordic says:

    Moi j’ai vraiment apprécié cet album. Pourtant, je suis quelqu’un d’exigeant, et j’ai beaucoup de mal avec toute cette masse de groupe à chanteuses. Je ne suis vraiment pas d’accord avec cette chronique. Ouais, on dit que Within tombe dans la facilité mercantile, mais que devrait on dire de groupes comme Leave’s Eyes ou Elis qui proposent des trucs redondants. Au contraire, je trouve que Within évolue d’album en album. Silent Force présente une melancolie omniprésente, alors qu’ici on sent beaucoup plus d’energie. Je ne fais que lire des comparaisons avec Evanescence. Faut arrêter le délire bon sang. Où sont les ressemblances ? Within fait du néo metal maintenant ? Ben écoutez bien les riffs et les symphonies alors. Oui d’ailleurs, parlons en des symphonies. Au contraire d’un groupe comme Nightwish, within ne masque pas son manque d’inspiration à gros coup d’orchestre. Je les ai vu en live à Lyon, les titres de ce nouvel album sont taillés pour le live, car ils sont vraiment bien energiques. Enfin pour finir, quand on fait une telle faute à un album de Within on est en droit de se demander si le chroniqueur a réellement écouté les précédentes réalisations ou s’il ne se contente pas de dire ce qu’il a lu et relu. En tout cas, je crois que c’est devenu à la mode de cracher sur Within Temptation. Surnotez donc des trucs archi gavant comme Epica ou After Forever c’est sur que leur talent est beaucoup plus flagrant. Arrêtez donc de chouiner parce qu’à chaque fois vous êtes déçus la non reintégrations des vocaux death de Robert, il a décidé de ne plus en faire, c’est comme ça. Voilà, mon coup de gueule a été balancé.

  8. dah-neir says:

    Le chroniqueur est fan de « enter » et de « mother earth » alors oui, le chroniqueur a écouté les précédentes réalisations…. Et même plus que de raison.

  9. Monster says:

    Moi je me demande bien ce que Nordic appelle les « symphonies » ?? Parceque dans mon dico il y est écrit qu’une symphonie c’est « En musique classique, une symphonie (du grec syn, avec, et phonos, son) est une composition instrumentale de dimensions imposantes et qui, contrairement au concerto, ne met pas en valeur un instrument particulier. »

  10. tidus says:

    Moi je suis d’accord avec Nordic , faut arreter de dire « within si … , within sa… » aller les voir et rencontrer les , et vous direz pas la meme chose , moi j’ai eu l’occasion des les rencontrer et de les voirs en live, et benh , nordic a raison de dire que cet album est taillé pour le live , car c’est une tuerie , ils assurent a fond sharon et la bande! Perso je suis fan de within temptation , c’est vrai que la voix de robert me manque , mais la page est tournée il faut s’y faire, et si vous etes en manque de ca voix , ecouté Enter et The dance , je peux vous dire qu’il ne sont pas du tout barbant , je les ecoutes souvent en boucle …
    Et ne critiqué pas le faite que Within temptation changent a chaque album , car c’est se qui fait leur difference avec d’autre groupe !
    Et je pense que l’on a pas finit d’entendre parler de ce groupe , car les tournée The Heart of Everything Tour a l’air de trés trés bien marché pour eux , alors si les fans n’aimaient pas , il ,n’iraient pas au concert …
    Voila , donc moi je suis pour nordic , et noté  » hunter  » alors qu’on adore l’album « enter  » , c’est bof …

  11. anne says:

    Bien d’accord avec Nordic et tidus… personnellement, mon album préféré de Wt est mother earth, mais ça ne m’empêche pas d’écouter the heart of everything en boucle…et surtout, ils ne sombrent pas dans la facilité comme trop de monde semble le penser. Ils ont peut-être changé de style, mais au moins il y a de la recherche! Au moins, les mélodies sont jolies et puis Sharon teste de nouveaux timbres, en bref, l’évolution est agréble! de toute façon il n’y a qu’à écouter le dernier album d’evanescence pour voir ce que c’est qu’un truc fade et sans inspiration…pour moi les chansons sont ttes les mm…merdique…oui, the open door est d’une « facilité mercantile la plus nauséabonde » . ce qui est loin d’être le cas de the heart of everything.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *