Firecrackers – She Demon

4 Commentaires      1 058
Style: hard rock’n’rollAnnee de sortie: 2005Label: Garage D.A.Y.S.

“Your daily dose of Rock’n’Roll” nous annonce une plantureuse pin up en couverture de ce EP 6 titres. Rhâââ Lovely ! Si le rock était toujours aussi chaud et sexy, notre bonne vieille Terre aurait déjà atteint un taux de surpopulation vertigineux !
Nos quatre frenchies de Firecrackers nous balance ici un premier essai chaud comme la braise qui sent bon l’ampli à lampe en pleine surchauffe ! Six titres qui doivent certes autant à la scène rock garage actuelle des Hellacopters, Gluecifer, Nashville Pussy, la scène stoner rock des Fu Manchu ou bien encore Monster Magnet qu’à la scène rock des 70’s des MC5, Stooges, Ramones, Motorhead, AC/DC… Bref tout ce qui touche de près ou de loin au rock chauffé à blanc qui sent bon la sueur et la graisse, les plans improbables de premières parties à l’arrache, et la bière diluée au Jack Daniel’s ! D’ailleurs en parlant de Jack, il faudra voir à en abuser un peu les loulous car si j’ai bien une remarque à faire à cette galette, c’est bien à un chant un rien trop propre pour un style aussi organique et déglingué que ce rock. Néanmoins rien de bien rédhibitoire. Un simple goût personnel pour les voix un rien plus rocailleuses.

Pour autant nos quatre lascars n’en sont pas à leurs premiers riffs. Déjà présent au cœur de la scène hexagonale au sein des groupes Elevate Newton’s Theory et Feverish ou bien encore avec le label grenoblois un Dimanche, ici ils captent la sainte énergie rock’n’roll et déchargent en six titres et un peu plus de quinze minutes, un rock certes intemporel mais jouissif et sans fioritures. Des riffs brûlants, une basse vrombissante comme un V12, une batterie sur vitaminée. Ca sent l’énergie pure, l’énergie brute qui ne demande qu’à brûler les planches! Mais quand on enregistre ses morceaux en deux jours clé en main peut-il en être autrement ?

7/10

  1. she demon
  2. burning love disaster
  3. devil doll blues
  4. black project
  5. poison addict
  6. midnight boy
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Bleeding heroes says:

    Je comprend pas pourquoi les démos et même ce disque qui est plus que bien produit, avec un son de qualité, un artwork travaillé etc… est noté sur 10… Quel est l’intérêt? Pourquoi ne pas mettre une note sur 20?

  2. Pierre says:

    parce que ce n’est pas un cd à part entière

  3. Neurotool says:

    @bleeding: et pourquoi pas? lol

  4. jonben jonben says:

    Parce qu’on a pris le parti de noter les démos sur 5 et les EP ou MCD sur 10. C’est peut-être pas optimal mais ça reflète le fait que cet album n’a que 6 titres et n’est pas le véritable 1er album du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *