Yeah Yeah Yeahs – Show Your Bones

2 Commentaires      1 102
Style: revival rockAnnee de sortie: 2006Label: AZ

Allez, fais tomber la veste, déboutonne les premiers boutons de ta chemise, décoiffe toi un peu et déchausse toi aussi si tu veux. Prends un verre, mets toi à l’aise. Ferme tes yeux, ouvre tes oreilles, pose toi et reste un minimum attentif.

Ahhh tu vois! Tu bouges la tête tout seul! C’est bon, hein ?! Ben ouais C’est catchy, ça reste fin. Ca passe partout et ça peut contenter pas mal de monde: ça le fait bien. C’est pratique en plus.
C’est qui? C’est quoi? C’est les Yeah Yeah Yeahs, un groupe new Yorkais, c’est leur deuxième album. Ca va franchement pour un deuxième disque, hein?
Le le trio avait bien marché semble-t-il à la sortie de leur premier album. C’était en 2003, sur la fin de la vague revival. J’avais posé une oreille sur leur Fever To Tell… mais ça avait pas pris de mon côté. Je devais être à saturation. Par contre là avec Show Your Bones ça passe vraiment tout seul. Les chansons sont efficaces sans pour autant céder à une trop grande facilité. Les riffs accrochent, la voix est habitée… OH là! Cette voix diablement habitée! Quelle voix! On en trouve plus beaucoup de l’expressivité suintante comme celle là. Et puis je sais pas comment dire moi, t’entends? Ca groove, ça bouge. La production est béton. Les arrangements simples, fouillés. Tout y est. Les choses ne semblent pas forcées, on dirait que tout coule de source. Peu importe le registre: rock, folk ou certains moments plus 70’s, c’est limpide.

T’entends ce riff sur « Fancy » là? Avec ce son crade qui fait plaisir. Et « Phenomena »: tube incontournable. Un riff qui tue, les gimmicks vocaux qui vont bien. La classe. C’est comme « Cheated Hearts » ou « The sweets » ou d’autres. C’est pas simple de faire un truc grand public et d’une telle qualité. J’admire. Wouispaikte.

-_- : Quoi, c’est déjà fini? Bon qu’est-ce que je te mets d’autres?

°_° : Nan rien, vas-y remets le.

Et c’est ainsi que Show Your Bones est passé quatre fois en boucle d’une seule traite sans que l’ennui ne s’invite.

  1. gold lion
  2. way out
  3. fancy
  4. phenomena
  5. honey bear
  6. cheated hearts
  7. dudley
  8. mysteries
  9. sweets
  10. warrior
  11. turn into
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. someone damaged says:

    oué, je sais aps, je préfère Fever To Tell…

  2. wandering star says:

    moi aussi, j’ai plus accroché à « fever to tell », yavait plus de sex appeal, le tout était plus rêche, et les morceaux plus lents (notamment maps) plus suprenants. ce nouvel effort est un peu trop pop à mon goût. bon, mais pas du calibre du précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *