KEN mode – Entrench

1 Commentaire      3 479
Style: Noise Hardcore MetalAnnee de sortie: 2013Label: Season of Mist

Moi qui étais persuadé que mon amourette d’il y a 2 ans ne serait qu’une vague passade… C’est-à-dire que les précédents opus des canadiens ne m’avaient pas spécialement plu, il me semblait donc logique que Venerable ne soit qu’une exception à la règle.

Le choc est donc d’autant plus brutal à l’écoute de Entrench, qui est peut-être encore meilleur que Venerable et a surtout le bon goût de continuer sur la même lancée. On retrouve donc cette furie entre noise/hardcore/metal (rayez la mention inutile) dès l’entame de l’excellent « Counter Culture Complex » qui fait aussi penser à du Dillinger Escape Plan dans ce refrain jouissif et réussi. Je ne peux pas m’empêcher de continuer à voir un lien avec Burnt By The Sun (notamment sur « The Promises of God »), peut-être dans le son, allez savoir.

KEN mode qui reçoit le prix du meilleur album metal pour Venerable, prix décerné aux Junos.

KEN mode qui reçoit le prix du meilleur album metal pour Venerable, prix décerné aux Junos.

Comme il l’avait fait sur Venerable, le trio (qui compte au passage un nouveau bassiste, Andrew Lacour, la jolie demoiselle qui le précédait ayant apparemment quitté le navire) continue à se montrer aussi bon qu’il s’agisse de nous sauter à la gorge directement, ou qu’on en passe par des passages et des morceaux plus insidieux et sournois (« The Terror Pulse » à la Unsane, et les 7min29 de « Romeo Must Never Know », son piano, et son développement crescendo avec voix claires svp, « Figure Your Life Out » tout en contrastes, « Daeodon » et le superbe instrumental conclusif « Monomyth »). Il est même meilleur sur ce dernier plan, et ces morceaux plus lents et rampants sont encore plus maîtrisés, là où ils faisaient peut-être un peu trop baisser la tension sur Venerable. Pour le reste les moments de bravoure sont légion : « ah putain ce morceau d’entrée, ah mais putain ce « Your Heartwarming Story Makes Me Sick » (et ce titre au passage!) rock’n’roll en diable, ah mais c’pas possible ce « The Promises of God » au tricotage magique! Ouille mais putain « Secret Vasectomy »… Bref vous avez pigé le truc, la mâchoire manque de se décrocher à mesure que les baffes s’enchaînent.

D’amourette me voilà passé au coup de cœur pour ces canadiens fous furieux qui continuent paraît-il à répéter dans la cave de leurs parents (les pauvres sont-ils sourds depuis longtemps?) et se plaisent à nous sortir des albums toujours plus maîtrisés… Même la pochette est superbe! Allez hop passez donc tous en KEN mode!

Tracklist :
1. Counter Culture Complex
2. No, I’m In Control
3. Your Heartwarming Story Makes Me Sick
4. The Terror Pulse
5. The Promises Of God
6. Romeo Must Never Know
7. Secret Vasectomy
8. Figure Your Life Out
9. Daeodon
10. Why Don’t You Just Quit?
11. Monomyth

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. shaq says:

    Un excellent album, une grosse grosse claque qui enterre le pourtant honorable Venerable. La bouillie sonore de la vidéo choisie ne leur rend vraiment pas justice, car la musique de KEN Mode est une dentelle de fils barbelés que la production de Matt Bayles met en valeur de manière vraiment dynamique. Entrench a été pensé, construit et révélé avec talent pour faire très mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *