Latest Content

Portrayal Of Guilt/Slow Fire Pistol – Split

En voilà un split qui va faire mal ! Les infatigables Portrayal Of Guilt rencontrent ici les méconnus Slow Fire Pistol, groupe d’Atlanta contenant des membres de Criminal Instinct et Foundation, pour une joute tendue et sans compromis.

laCasta – IN ÆTERNVM

Venant du sud de l’Italie, laCasta est un quartet bien énervé délivrant avec IN ÆTERNVM un premier long-format tendu et rageur. Mélangeant black metal et hardcore comme de nombreux groupes ces derniers temps, cet album parvient pourtant à sonner à part tant la violence est frontale et que l’atmosphère se maintient toute en tension.

Contre-feux – Mort/Vivant

En ces temps de confinement, écouter de la musique et écrire des chroniques sont de bonnes activités (parmi d’autres). J’ai reçu pas mal de demandes de la part de groupes, notamment celle de Contre-feux. Et en ces temps où n’importe qui cherche à s’exposer sur internet à travers divers réseaux sociaux, teasers sur Youtube et autres interactions plus ou moins directes, il y a certains groupes sortent totalement de cette mode actuelle. Contre-feux est de ceux-là. Leur vie sur internet se cantonne à une page Bandcamp et… c’est tout. Pas de Facebook ou de Twitter, on sait juste qu’ils [...]

Four Year Strong – Brain Pain

Cinquième album en trois fois plus d’années d’existence, c’est que Four Year Strong apparaît désormais comme un vieux routard de la pop-punk (gentille mais musclée) qu’il distille toujours avec énergie et poids hardcore. Effectivement, en trouvant derrière la console un certain Will Putney (guitariste de Fit For An Autopsy et responsable sonore de groupes comme Norma Jean, Bodycount ou encore Knocked Loose), on était en droit de s’attendre à une production bien imposante, rendant cet album beaucoup plus intéressant que nombre de ses concurrents.
Car la musique de Four Year Strong n’est pas exempte de clichés inhérents au genre [...]

Demersal – Less

Jeune formation danoise composée notamment de membres (anciens/actuels) de Telos et Hexis (deux excellents groupes soit dit en passant), Demersal débarque avec Less, premier album faisant suite à un EP sorti en 2017 (To Mend A Yellow Wound). Avec un tel background provenant du hardcore chaotique teinté de black metal (dans leurs groupes originels), on ne sera pas trop étonné d’en trouver aussi sur ce premier long-format particulièrement incisif.

Caped – Yehuda

Caped est une toute jeune formation turinoise (fondée en 2019) dont les membres sont issus de divers groupes locaux tels que Marmore, Khoy, Alone ou Lora. Le quartet signe avec ce Yehuda un premier album (considéré comme un EP ?) explosif, mélange d’influences plutôt bien digérées…

Sycomore – Bloodstone

Après Phantom Wax et Nectar, Sycomore passe la troisième avec style en signant sur l’un des labels affiliés sludge, stoner et autres joyeusetés les plus prolifiques du moment: Argonauta Records. Le groupe composé par deux anciens Anorak semble pourtant effectuer un petit retour en arrière en privilégiant la spontanéité et l’efficacité sur ce Bloodstone.

Suicide Silence – Become The Hunter

Suicide Silence n’est aujourd’hui plus à présenter. Le groupe californien désormais mené par Eddie Hermida (All Shall Perish) suite au décès du charismatique Mitch Lucker (il y a huit ans déjà) sort ici son sixième album. Le dernier en date éponyme (2017) avait un peu désarçonné les fans, notamment son premier single « Doris » et ses parties chantées quasi-Deftoniennes. Nulle trace de chant clair sur Become The Hunter, Suicide Silence a ici opté pour un retour à ses fondamentaux: le true deathcore.

DSGNS – Ceremony

Nouvel EP pour les texans que DSGNS, découverts en 2016 avec leur excellent début Hexes. Le groupe d’Austin continue ici de s’aventurer sur des terres hostiles et tourmentées d’un hardcore brutal teinté de chaos et de noise.

The Warriors – Monomyth

La mode semble être aux retours après une très longue absence ! Après des groupes tels que Tool ou Bleeding Through (et avant celui de Poison The Well (?), programmé au prochain Psycho Las Vegas), voici celui d’un groupe dont la popularité était énorme sur Myspace: The Warriors. Un succès qui s’est bien vite éteint puisqu’en plein milieu de leur succès le groupe a décidé de tout arrêter.