Latest Content

Fragile Figures – Anemoia

Deux ans après la découverte Silent Scars, Fragile Figures fait son retour avec un second opus de post-rock qui n’en est pas réellement tant le duo colmarien l’accommode à sa propre sauce. En effet, le duo composé de Kai Reznik (guitares, machines) et Julien Judd (basse) était alors parvenu à sortir des poncifs du genre en injectant de fortes atmosphères dégageant une sorte d’intrigue hypnotique alternant avec des passages plus tendus où l’indus prend le dessus, ce sera aussi le cas avec cet Anemoia.

Holy Fawn – Dimensional Bleed

De l’eau a coulé sous les ponts pour Holy Fawn. Découvert complètement au hasard en 2018 (le très beau Death Spells), le groupe originaire d’Arizona s’est depuis fait un nom, notamment grâce à la pub faite par Randy Blythe de Lamb Of God qui a souvent arboré un t-shirt à leur effigie ou encore par des tournées en compagnie de groupes comme Cult Of Luna ou Deafheaven. Une renommée grandissante enfin concrétisée par un nouvel album, Dimensional Bleed, dont la thématique principale semble être axée sur la mort et le deuil (des titres comme « Death Is A Relief » ou [...]

Greber – Fright Without

Découverts avec le très bon Cemetery Preston il y a déjà cinq ans, le duo canadien Greber fait son retour en long-format (ils ont entretemps sorti des splits, avec Minors en 2019 puis avec Cell Press, Anthesis et Botfly l’an dernier). Pour l’occasion, Marc Bourgon (basse/chant, ex-Fuck The Facts) et son compère batteur Steve Vargas (The Great Sabatini) se sont payés les services de Kurt Ballou pour un mixage optimal de leur violence sonore.

Norma Jean – Deathrattle Sing For Me

Réglé depuis Meridional (2010) à un album tous les trois ans, voici donc la nouvelle livraison de Norma Jean. Deathrattle Sing For Me est déjà le neuvième album de la part du groupe de Douglasville (Georgie) qui n’a aujourd’hui plus rien à prouver. Le groupe l’annonce d’ailleurs dans la note accompagnant le promo de l’album comme quoi cet album incarne l’amitié voire la fraternité des membres de Norma Jean, ceux-ci ayant écrit des morceaux pour leurs âmes. Le vocaliste Cory Brendan parle même d’un album nécessaire pour rester en vie au sens littéral du terme. Bref, ce nouvel opus [...]

Flesh Machine – Pray To The Hive

S’il y a des amateurs de deathcore alléchés à la vue du logo de Flesh Machine, ils peuvent tout de suite quitter cette chronique car ce jeune groupe venu de Richmond (Virginie) n’en joue point. Au menu de ce Pray To The Hive, on a en réalité un mix de screamo, noise et post-hardcore joué par un tout jeune trio.

Chat Pile – God’s Country

En voilà un qui était attendu ! Avec deux EP (This Dungeon Earth et Remove Your Skin Please, tous deux sortis en 2019) puis un split en compagnie de Portrayal Of Guilt l’année suivante, Chat Pile a rapidement montré une sacrée personnalité dans son mix de sludge et de noise, aussi lourd que torturé. God’s Country permet enfin au groupe d’Oklahoma City de s’exprimer en version longue !

Hold Me Down – Powerless

Si le présent vous fait un peu bader, vous n’êtes pas prêts pour le futur ! Hold Me Down en revient et ce qu’il en décrit est simplement terrifiant: les machines ont pris le contrôle et l’humain, apparemment plutôt rare dans le coin, est désormais Powerless.

Minipony – Ajna

Mon petit poney est tout mignon mais saviez-vous qu’il avait des tendances carnivores et schizophrènes ? Car derrière le nom incongru de ce groupe équatorien, se cache un trio mené par la charismatique chanteuse Emilia Moncayo (qu’on avait déjà croisé dans le projet dub/doom Blackwood, chroniqué ici il y a quelques années), accompagnée par le guitariste Amadeus Galiano et par le batteur Filippo Brandimarte. Auteur du surprenant « Imago » (2017), le trio vient lui donner une suite, enregistré pas par n’importe qui puisque c’est au Silver Cord Studio sous la houlette de son illustre propriétaire Joe Duplantier (Gojira).