Clean Break – Flip The Switch

Pas de commentaires      1 345
Style: punk hardcoreAnnee de sortie: 2016Label: Salad Days Records

Actif depuis quelques années du côté de Faro, les coreux portugais Clean Break ne débarquent pas de nulle part puisque leurs membres proviennent d’illustres groupes du coin tels que Critical Point ou Broken Distance. Habitué jusqu’alors aux formats courts (avec deux 7″ et une démo sortis auparavant), le groupe a décidé de compiler tout ça sur un seul et même support, ce qui nous donne Flip The Switch, seize titres de hardcore straight edge, classique dans sa forme mais délivré avec l’énergie et l’aplomb nécessaires pour allécher l’amateur du genre.

La scène hardcore portugaise n’est pas la plus exposée mais force est de constater que Clean Break possède tout le savoir-faire en matière de punk-hardcore. Les compos sont courtes (un seul dépasse les deux minutes) et virulentes, menées par un vocaliste charismatique (parfois secondé par les choeurs virils de ses comparses comme pendant le puissant « Long Way To Go », le groovy « Seize The Day » (à l’excellente ambiance plus « mélodique ») ou « Pass The Buck », ce dernier sortant du lot grâce à son étonnant solo final). Les nerfs sont à vif tout du long et s’en donnent à cœur joie sur des titres de positive hardcore dans la veine de Justice ou de Righteous Jams.

Les quatre derniers titres repris de leur démo souffrent par contre d’un « son démo » plus faiblard, l’occasion de pouvoir apprécier l’évolution du son de Clean Break en l’espace de trois ans et de voir le chemin parcouru depuis. Une compilation idéale pour découvrir ce groupe portugais au hardcore authentique et sans compromis.

  1. Hate Culture
  2. Affection
  3. Empty
  4. Flip The Switch
  5. Stand Still
  6. Frame
  7. Face Value
  8. Long Way To Go
  9. Save Face
  10. Seize The Day
  11. Pass The Buck
  12. Cut And Run
  13. Cut And Run (demo)
  14. Save Face (demo)
  15. Thick As Thieves (demo)
  16. Behind The Times (demo)

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *