The Empire Shall Fall – Volume 1: Solar Plexus

Pas de commentaires      1 609
Style: metal/hardcore/stoner jazzyAnnee de sortie: 2010Label: Angle Side Side Records

Impossible de ne pas mentionner que Jesse Leech est surtout connu pour avoir été le chanteur de Killswitch Engage sur leur album majeur, Alive or Just Breathing. Après avoir quitté le groupe en 2002, il a vivoté musicalement avec Seemless, groupe de stoner tout à fait recommandable, mais dont le principal intérêt est la présence au chant de ce type à la voix reconnaissable entre 100, puis The Empire Shall Fall, groupe totalement différent, qui revient vers le metalcore mais avec une approche bien plus variée et progressive que celle de Killswitch Engage. On pense plutôt à un mix de Vision of Disorder et Queens of the Stone Age.

En fait le groupe n’a pas vraiment d’approche particulière, il injecte des influences diverses dans sa musique, des Bad Brains à Meshuggah, avec également des influences jazz, même quelques claviers fusion et du saxophone. L’aspect spirituel des paroles de Leech, véhiculée par une voix surpuissante se chargeant de l’imprégner d’énergie brute.
Le premier album portait encore d’une certaine manière la marque d’un groupe débutant, Solar Plexus est plus court mais plus solide de ce côté, avec 4 morceaux costauds et 3 interludes pertinentes.

« The Genesis of These Scars » ne perd pas de temps et embraye direct avec un hardcore fusion que ne renierait pas Candiria, Leech est vindicatif as usual, puis enchaine sur une ligne mélodique spontanée, du fond des tripes sur un riff restant dans le registre groove dévastateur. La seconde plage est une courte réinterprétation du morceau version dub bien sentie, qui ouvre l’horizon. Suit un morceau en 2 parties, la première est un « Narrow, The Path I Walk » en forme de court trip prog, une mélodie fusion, des claviers tripés et derrière un riff digne de Meshuggah, pour poursuivre en mode metalcore groovy bien puissant. Le reste de l’album pour dans différentes veines, Jesse Leech est omniprésent et s’affirme avec passion tout du long de l’EP, rageur, sincère, poignant, il adopte souvent un feeling bluesy vocalement où perce une lueur d’espoir. L’entrée à l’orgue et la montée quasi boogie qui culmine avec un son metal bien puissant font de « The First Redemption », un titre tout en groove, groove grosse patate.

Il n’y a rien à jeter dans cet EP, on ne s’ennuie pas une seconde. Le groupe a une maitrise de ses compos, une touche prog originale, une rythmique hyper solide et une putain de bonne voix. De ce que j’en dis, The Empire Shall Fall est un groupe talentueux, totalement sous-estimé.

Après son projet (pas terrible à mon avis) avec son ancien collègue Adam D gratteux de Killswitch l’année dernière, Times of Grace, Leech réintègre apparemment Killswitch Engage, bonne nouvelle en soi, mais j’espère qu’elle ne retardera pas l’apparition des 2 autres EPs de la série. Si ils sont aussi bon que celui là, l’album qui devrait réunir le tout sera énorme. Pas sûr qu’un nouvel album de Killswitch Engage soit à la hauteur.

http://www.youtube.com/watch?v=978qkdKEuEw

1. The Genesis of These Scars
2. Dubrise
3. Narrow, the Path I Walk Pt I
4. Narrow, the Path I Walk Pt II
5. As The City Sleeps
6. The Martyr’s Song
7. The First Redemption

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 502 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *