Latest Content

Elder Devil – Fragments Of Hell

Projet monté originellement en 2017 sous forme de duo par Jacob Lee (Hellish Form, PlasticBag FaceMask) et Stephen Muir (Cabin Fire), Elder Devil s’est ensuite consolidé avec l’arrivée de Ryan Urquidez (Cabin Fire aussi) et Pete Ruacho (Amenthes). Après avoir sorti quelques EP et singles (dont une reprise de « Eyeore » de Slipknot), le quartet californien redéboule avec grand fracas après quasiment deux ans de silence.

Nefastes – Scumanity

En attendant un nouvel album avec Benighted dont vient de sortir une mise en bouche intitulée « A Personified Evil », le chanteur Julien Truchan s’offre une parenthèse toute aussi brutale en compagnie de deux anciens collègues. Liem N’Guyen (guitare) et Olivier Gabriel (basse) ont en effet fait partie de Benighted mais ont ensuite quitté le navire. En bons termes puisque sort le premier album de Nefastes, inattendue bombe de violence haineuse.

Wanderer – Liberation From A Brutalist Existence

Habitué des EPs et splits (avec Anzio et Grim Light), Wanderer passe rallonger la sauce avec ce Liberation From A Brutalist Existence, premier album mixant grindcore, hardcore métallique à tendance math et autres joyeusetés sludgy crusty pour un résultat forcément lourd et énervé.
Condensé en à peine vingt-trois minutes (pour dix titres), le premier album du groupe de Minneapolis est une avalanche de sauvagerie, chaque titre étant constitué de riffs bien brutaux par-dessus lesquels le vocaliste Dan Lee rugit d’une colère ultra noire (souvent secondé par les aboiements du guitariste Brent Ericson). Il est évident que l’auditeur n’est pas [...]

Sickrecy – First World Anxiety

Monté par la fine fleur du grindcore, death et crust suédois (General Surgery, Birdflesh, World In Ruins, Damned To Downfall), Sickrecy débarque dans le game avec un premier EP armé d’un un son pas révolutionnaire pour un sou malgré des thématiques lui faisant écho (à la révolution). Death, grind mais aussi crust/d-beat se voient donc fusionnés dans un blender, pour un plat bien consistant servi bien chaud après avoir été saupoudré de rage.

Last Agony – The Imminent Slaughter

Réputé pour ses sorties black/death metal estampillées apocalyptiques, Sentient Ruin se permet parfois d’aller dans des contrées bien différentes bien que toutes aussi brutales. Venant de Toronto, Last Agony se présente donc un peu à part au milieu du roster blindé de death caverneux à tendance chaotique. Plus roots et direct, The Imminent Slaughter va pourtant avoir un effet assez similaire à beaucoup de ses camarades de labels durant cette courte collection de torgnoles allant à cent à l’heure.

Tenue – Territorios

Le temps passe, la pandémie est toujours là et sortent en ce moment de nombreux albums « made during covid pandemic », Territorios en fait partie. Enregistré pendant l’été 2020 par le trio galicien Tenue, ce nouvel album n’est qu’une seule et unique piste d’un peu moins de trente minutes, soit une ambitieuse approche musicale, aussi virulente qu’émotionnelle. Et pour tenir une demi-heure sans perdre leur caractère accrocheur, les espagnols puisent leur force dans différents genres.

Cara Neir – Phase Out

Metal et jeux vidéo ont toujours fait bon ménage. Ces deux communautés sont souvent mélangées tandis que de nombreux groupes revendiquent leurs influences du côté du gaming, au point pour certains d’avoir contribué à la création d’un genre: le nintendocore (avec HORSE the Band en tête de file). Les très productifs Cara Neir, évoluant habituellement dans un style entre black metal atmosphérique et punk hardcore, ont donc décidé de célébrer leur amour pour les vieilles consoles 8-bit sur ce Phase Out.

Gatecreeper – An Unexpected Reality

Valeur montante de la scène death US, Gatecreeper est de ces groupes désormais attendus au tournant. Et plutôt que de faire monter le suspense en annonçant/diffusant du son progressivement (démarche habituelle de n’importe quelle sortie de n’importe quel groupe), les cinq gars de l’Arizona ont surpris leur monde en livrant ce nouvel EP sans aucune annonce préalable. Et l’effet de surprise va complètement de pair avec l’approche musicale du groupe, diluant une grosse dose de nouveauté à l’intérieur de ces huit nouvelles compos.

Fuck The Facts – Pleine Noirceur

C’est toujours un plaisir de retrouver nos cousins québécois Fuck The Facts ! Actif depuis 1997, le groupe mené par Mel Mongeon a su affiner son style de grindcore (autoproclamé « bastardized grindcore ») au fil du temps et faire de vrais choix artistiques. Il faut remonter à Stigmata High Five (2006) pour véritablement constater cette évolution de leur approche musicale, contenant en plus d’assauts furieux des envies plus progressives et surtout une ouverture naturelle dans des contrées peu communes pour un groupe de grind. Le groupe a ensuite poursuivi sa route au gré d’albums construits de manière atypique, le dernier [...]