Latest Content

Bloodbox – Post Human Disorder

Vous n’en pouvez plus d’attendre le nouveau Slipknot ? Avant la chronique de demain (Krakou est sur le coup), voici un groupe masqué tout aussi fan de boucan, mais bien plus que les neuf de l’Iowa en réalité ! Fondé en 2001 en Irlande, Bloodbox s’est relocalisé en Nouvelle-Zélande avant d’être silencieux pendant vingt longues années (le premier album Structure Against Self étant sorti en 2002), un silence enfin terminé puisque le trio fait son retour dans le plus grand des fracas !

Talk Show – Touch The Ground

Talk Show est un jeune quartet londonien dont la popularité a fortement augmenté il y a deux ans avec l’EP These People (dont des titres ont été même diffusés par la BBC). Jouant un post-punk respectant les fondamentaux du genre, les anglais y ajoutent leur touche personnelle, soient une énergie et une modernité sonique qui le rendent particulièrement accrocheur.

The Devil Wears Prada – Color Decay

Un an après le sympathique ZII, The Devil Wears Prada revient sur grand format. Color Decay est le huitième album du groupe de Dayton (Ohio), souhaitant apparemment pour le coup mettre toutes ensembles leurs multiples influences au milieu de leur metalcore, même leurs envies « grand public ».

Destrage – So Much, Too Much

Nouvelle page entamée pour Destrage. Le groupe italien célèbre en effet ses vingt ans avec un sixième album faisant suite à The Chosen One (2019) sous la bannière de 3DOT Recordings, label fondé par des membres de Periphery, suite à son départ de la major Metal Blade Records. So Much, Too Much a connu un processus de composition un peu compliqué à cause de la pandémie de covid (ayant frappé fort l’Italie en 2020, rappelez-vous), de quoi remettre un peu en question sa musique…

thoughtcrimes – Altered Pasts

Fortement attendu depuis l’excellent EP Tap Night, thoughtcrimes débarque enfin avec son premier long-format et le résultat devrait combler les fans de l’un des fameux anciens groupes de Billy Rymer (batterie): The Dillinger Escape Plan (pour rappel il est aussi passé chez End et Glassjaw). En effet, on retrouve sur Altered Pasts toute la versatilité qui caractérisait la bande à Greg Pucciato, capable de mixer violence frontale, passages alambiqués et mélodies captivantes.

Non Serviam – We Are Nothing But Your Krill

Quelques semaines après le premier album de Biollante marquant leur collaboration avec le collectif de rappeurs Gobscrew, Non Serviam n’a pas attendu bien longtemps pour se remettre au boulot de son côté. We Are Nothing But Your Krill possède l’appellation « mini-album » bien qu’il dure la bagatelle de 43 minutes(pile poil, les durées des morceaux étant arrondies), le collectif parisien anonyme nous y fait replonger dans leur univers si particulier.
Après une courte intro intrigante, « O My Whale » débute réellement dans un énorme fracas. La fibre black metal de Non Serviam apparait ici en bonne place côtoyant toujours ces phases [...]

Metric – Formentera

Vous l’avez peut-être lu, mais si j’ai toujours eu une certaine sympathie (« Gimme Sympathy »!) pour les canadiens de Metric, c’est vraiment the Art of Doubt, leur album sorti en 2018 qui les a consacrés « groupe de cœur » pour moi. Un album que je continue à faire tourner régulièrement et que je trouve vraiment superbe de la première à la dernière note.
J’avais donc de trèèèèèès fortes attentes pour cette nouvelle cuvée 2022 parée déjà d’une bien plus jolie pochette que son aînée : Formentera (référence à l’île des Baléares du même nom ?). Et comme dirait l’autre « j’aime quand [...]

Greg Puciato – Mirrorcell

Depuis que The Dillinger Escape Plan n’est plus, Greg Puciato participe à des projets tels que Spylacopa, Killer Be Killed ou encore The Black Queen, ouvrant ses envies artistiques à d’autres courants que le mathcore. Pour son second album sous son propre patronyme (après Child Soldier: Creator Of God, sorti en 2020), le prolifique vocaliste y met tout ce qu’il possède, ses mélodies vocales immédiatement reconnaissables et quelques hurlements/modulations vocales comme à la bonne époque.

Luminous Vault – Animate The Emptiness

Hasard du calendrier, Profound Lore aura sorti à deux semaines d’intervalle le premier album de Luminous Vault (que voici) et le troisième album d’Artificial Brain (dont je vous toucherai certainement un mot d’ici peu). Point commun entre ces deux groupes outre leur label ? La présence de l’infatigable Samuel Smith, évoluant tantôt à la guitare, tantôt au chant, qui est d’ailleurs aussi présent chez Aeviterne et Fawn Limbs. Chez Luminous Vault, c’est à la basse et au chant qu’on le retrouve, accompagné d’un certain Mario Diaz de Leon (Oneirogen, Bloodmist) qui se charge de tout le reste (et aussi [...]

Ruinas – Resurrekzión

Après un Ikonoklasta bien secoué sorti il y a déjà deux ans, Ruinas revient dans le grind game avec Resurrekzión, nouvel EP de six titres. Le duo Rober Bustabad (Machetazo, chant et instruments)/Angel (batterie) n’a pas dit son dernier mot en matière de déblaiement auditif !