Latest Content

Paerish – Fixed It All

Paerish semble emprunter la route que tout groupe de rock souhaiterait prendre ! Des premières parties locales à l’album autoproduit (Semi Finalists – 2016, début très sympathique), aux tournées européennes en compagnie de groupes confirmés (Movements, Moose Blood, Silversun Pickups) voire de très grosses écuries (Sum 41), jusqu’à sa signature sur un label important de la scène punk californienne: SideOneDummy Records, qui a vu passer des pointures comme Title Fight, Superheaven, Violent Soho ou encore Pup. Excusez du peu !

Dreamwell – Modern Grotesque

Il y a quatre ans que The Distance Grows Fonder, premier album de Dreamwell est sorti, je n’en ai pas parlé ici car je l’ai découvert sur le tard, mais je vous recommande d’y jeter une oreille pour peu que vous soyez amateur de groupes tels que Touché Amoré. Mais on va se rattraper avec leur second album Modern Grotesque venant tout juste de sortir.

For Your Health – In Spite Of

Après avoir parlé de Hazing Over (jeune groupe succédant à Shin Guard pour ceux qui n’avaient pas suivi) il y a quelques jours, prenons donc des nouvelles de son binôme lors du split Death Of Spring (2019), j’ai nommé For Your Health. Le groupe de Colombus, Ohio, débarque donc cette année avec un premier full-length, bien secoué comme à son habitude.

Portrayal Of Guilt – We Are Always Alone

We Are Always Alone, en voilà un titre qui prend tout son sens en ces temps tourmentés. 2020 aura été une année psychologiquement très compliquée pour bon nombre d’entre nous, entre l’actualité (politique essentiellement et autre) provoquant jour après jour de plus en plus de dégoût et cette situation sanitaire n’en finissant plus, faisant souffrir de nombreuses personnes du fait de l’isolement qu’elle impose. Portrayal Of Guilt prend donc à bras le corps toutes ces infos aussi horripilantes qu’angoissantes, s’en imprègne pour régurgiter toute cette négativité dans un hardcore/metal vindicatif et libérateur.

Touche Amore – Lament

Après un album aussi plombant et émotionnellement intense que l’excellent Stage Four, il était délicat pour Touche Amore de réitérer l’exploit avec son nouvel album, et sans surprise ce Lament s’avère qualitativement un poil en-dessous de son grand-frère tout en restant, pas de panique, très satisfaisant. On retrouve avec plaisir la même recette que maîtrisent désormais à la perfection les américains emmenés par leur si expressif chanteur Jeremy Bolm et l’album commence d’ailleurs très bien avec « Come Heroine » et le morceau-titre bien puissant et tout aussi désespéré que les meilleurs titres du précédent album, de même que « Feign » dont [...]

Palm Reader – Sleepless

Honte sur moi j’ai zappé comme il faut les précédentes sorties de ce groupe anglais que j’ai découvert en 2020 avec cet excellent Sleepless qui vaut franchement le détour.
Œuvrant tour à tour dans un metal alternatif tout en émotions proche parfois de Deftones ou Black Peaks, Palm Reader sont capables comme ces derniers de se faire plus colériques, allant même jusqu’à flirter dans ces moments-là avec le metalcore d’un Misery Signals (le coup de boule « Stay Down »).
La première moitié de l’album voit le groupe enchaîner les moments de bravoure, c’est bien simple il n’y a rien à [...]

Record Setter – I Owe You Nothing

I Owe You Nothing est le troisième album (après Dim en 2014 et Purge en 2017) pour Record Setter, quartet originaire de Denton, Texas. Je n’avais jamais entendu parler de ce groupe auparavant mais étant donnée leur signature sur le très bon Topshelf Records (toe, Suis La Lune, The Saddest Landscape etc.) et leur cover plutôt originale, je me suis lancé dans l’écoute de ce nouvel album. Et j’ai plutôt bien fait car nous avons là une très belle révélation !

Strike Anywhere – Nightmares of the West

Est-il encore nécessaire de présenter Strike Anywhere ? Le groupe de Richmond est en effet un vieux briscard de la scène punk hardcore US (vingt ans d’existence), ayant signé des albums sur les cultes Fat Wreck Chords et Bridge Nine Records. Pourtant le groupe mené par le charismatique Thomas Barnett a connu une véritable césure ces huit dernières années avec un silence total laissant penser à un split pur et simple. Le groupe fait donc son grand retour avec ce Nightmares of the West, nouvel EP qui montre que leur punk rock a encore des choses à dire !

Deftones – Ohms

Alors pour celui-là l’affaire va être simple… Autant Gore m’avait posé quelques soucis, au point que j’avais du multiplier les écoutes avant de commencer à l’aimer (pour finir par l’adorer, comme presque tous les albums des californiens), autant Ohms m’a littéralement aspiré dès la première écoute pour ne plus me lâcher.
Une fois n’est pas coutume, parlons tout d’abord de la production, car elle est absolument phénoménale. Ohms marque en effet le retour de Terry Date aux manettes, lui qui avait déjà produit les 4 premiers albums du groupe. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce [...]