Latest Content

Nionde Plågan – Transformation

Au sein de la scène screamo nordique, la Suède a toujours connu une place à part avec des groupes phares tels que Suis La Lune, Shirokuma ou bien Vi som älskade varandra så mycket (dont j’espère vivement un nouvel album très bientôt !), Nionde Plågan semble apparaitre comme un outsider s’affranchissant des codes du style. Auteur auparavant d’albums hautement respectables pour qui apprécie le screamo coulé dans le post-hardcore qui aime les phases ralenties et atmosphériques (Frustration puis Reflektion), le groupe de Stockholm poursuit donc son bonhomme de chemin avec ce Transformation.

Gros Enfant Mort – La Banalité du Mal

One-man band originaire de Poitiers, Gros Enfant Mort aurait pu être de la famille de Grand Corps Malade mais il n’en est rien (?). Quoi qu’il en soit, le multi-instrumentiste caché derrière ce projet au nom farfelu n’en est pas à son coup d’essai puisque La Banalité du Mal est son second album (après un S/T datant de 2019), il puise à nouveau ses inspirations au travers de différent(e)s courants/scènes affilié(e)s au hardcore pour en livrer ici une version déchirante.

Terror Cell – Caustic Light

Emblématique ville de hardcore, voici un nom qui s’ajoute à la fameuse scène de Richmond ! Connue pour être la patrie de très nombreux groupes du genre (au hasard City Of Caterpillar, Avail ou encore Down To Nothing), la ville de Virginie compte aussi quelques jeunes pousses encore trop confidentielles qui ne méritent que plus d’exposition, Terror Cell en fait clairement partie !

Sunflo’er – All These Darlings And Now Me

C’est devenu une habitude désormais, à chaque sortie provenant de chez Dark Trail Records on sait qu’on va se prendre des assauts chaotiques à profusion. Quartet originaire de Potsdam (l’américain, pas l’allemand) ayant connu quelques mouvements de line-up avec l’arrivée du vocaliste Jeff Lyszczarz (le groupe officiait sous forme de trio jusqu’à No Hell, leur album précédent datant de 2018), Sunflo’er l’aime aussi pas mal, le chaos, mais ne désire pas se cloisonner à de l’étourdissement pur et simple.

Petrol Girls – Baby

Vous avez apprécié la déflagration punk d’Amyl and the Sniffers sortie l’année dernière ? Vous allez pouvoir prendre votre dose de rappel, grâce à ce nouvel album (le 3ème) des Petrol Girls (un patronyme fortement d’actualité vous ne trouvez pas?) intitulé Baby. Point de chansons d’amour ici malgré ce titre (ironique évidemment, en particulier compte tenu du titre du 4ème morceau), mais au contraire des cris et de la fureur à la pelle. On avait loué l’année dernière la prestation et la folie d’Amy Taylor (chanteuse d’Amyl and the Sniffers) et bien sachez que Ren Aldridge, la chanteuse des [...]

thoughtcrimes – Altered Pasts

Fortement attendu depuis l’excellent EP Tap Night, thoughtcrimes débarque enfin avec son premier long-format et le résultat devrait combler les fans de l’un des fameux anciens groupes de Billy Rymer (batterie): The Dillinger Escape Plan (pour rappel il est aussi passé chez End et Glassjaw). En effet, on retrouve sur Altered Pasts toute la versatilité qui caractérisait la bande à Greg Pucciato, capable de mixer violence frontale, passages alambiqués et mélodies captivantes.

Norma Jean – Deathrattle Sing For Me

Réglé depuis Meridional (2010) à un album tous les trois ans, voici donc la nouvelle livraison de Norma Jean. Deathrattle Sing For Me est déjà le neuvième album de la part du groupe de Douglasville (Georgie) qui n’a aujourd’hui plus rien à prouver. Le groupe l’annonce d’ailleurs dans la note accompagnant le promo de l’album comme quoi cet album incarne l’amitié voire la fraternité des membres de Norma Jean, ceux-ci ayant écrit des morceaux pour leurs âmes. Le vocaliste Cory Brendan parle même d’un album nécessaire pour rester en vie au sens littéral du terme. Bref, ce nouvel opus [...]

Flesh Machine – Pray To The Hive

S’il y a des amateurs de deathcore alléchés à la vue du logo de Flesh Machine, ils peuvent tout de suite quitter cette chronique car ce jeune groupe venu de Richmond (Virginie) n’en joue point. Au menu de ce Pray To The Hive, on a en réalité un mix de screamo, noise et post-hardcore joué par un tout jeune trio.

If I Die Today – The Abyss In Silence

Ecumant la scène hardcore italienne depuis 2007, If I Die Today sort avec The Abyss In Silence son quatrième album. On a ici au menu (à peine) vingt-trois minutes de hardcore sombre et agressif appuyé par des parties sludge histoire d’en imposer niveau lourdeur. Un pari gagnant ?