Bilan 2010 – beunz

Pas de commentaires      1 633

Je n’attendais pas grand-chose musicalement de cette année 2010, prenant les sorties d’albums les unes après les autres comme n’importe quel joueur interviewé après match par Laurent Paganelli. A partir de là, je crois que bon, s’il n’y a pas eu énormément d’albums qui m’ont parus incontournables cette année, j’y ai quand même trouvé mon compte niveau confirmations ayant pris les trois points et découvertes qui j’espère les mettront au fond dans un prochain avenir…

Thou Summit
Les gaillards de Baton Rouge poursuivent leur sans-faute discographique en réussissant une nouvelle fois à rendre leur sludge/doom haineux contrasté de passages atmosphériques en un magnifique travail d’orfèvre.

Deathspell OmegaParacletus
Une bonne synthèse de la carrière du groupe en guise de conclusion de sa trilogie, c’est là tout ce qu’il me fallait.

Dad They Broke MeRot
Groupe australien mêlant sludge, noisecore et grindcore (imaginez Godflesh faisant joujou avec Today Is The Day), les trop méconnus « Papa ils m’ont cassé » m’ont bien calmé avec leur album pourri.

Cloudkicker – Beacons (metal progressif instrumental)Cloudkicker Beacons
Progressant d’album en album, Ben Sharp, l’unique et prolifique membre de Cloudkicker, fait arriver son projet à son apogée avec ce « Beacons » qui marie les riffs mécaniques typés djent à un post-rock aux mélodies envoûtantes.

Sailors With Wax WingsS/T
Le projet était ambitieux (réunir des gens de Krallice, My Dying Bride, Swans, Slowdive etc.) et R. Loren (Pyramids), l’instigateur de tout ça, est parvenu à un résultat convainquant pour ma part : réussir à nous donner l’impression de flotter dans du coton tandis que les cordes de la Warr guitar de Marston nous chatouillent le museau.

Teratism – Via Negativa
Le meilleur album d’USBM que j’ai écouté depuis un sacré bail.

Karoshi – Ichi
En 2010, j’ai pas mal écouté de crust mais finalement assez peu de groupes qui ont sorti leur album cette même année, Karoshi fait donc exception. Ce jeune groupe américain débarquant de nulle part propose un son crustcore fort appréciable et plutôt facile d’accès, un peu dans l’esprit de From Ashes Rise et Remains Of The Day, groupes que j’affectionne particulièrement. Un skeud qui restera malheureusement sans suite, le groupe venant de splitter.

Mincing Fury and Guttural Clamour of Queer Decay – Devolution
Amateur de leur « 7 » (2005), c’est donc très confiant que je me suis jeté dans la nouvelle offrande des tchèques. Même si une petite déception est apparue à la lecture de la tracklist (3 morceaux repris de cet album précédent), les doutes ont été très vite balayés par leurs nouvelles compos : leur goregrind n’a rien perdu de sa fraicheur et s’écoute avec un grand sourire.

Ladder Devils – Forget English EP
Quand d’anciens The Minor Times explorent une facette plus rock’n roll de leur personnalité, ça donne cet EP 5 titres blindé de mélodies entrant directement dans le crâne et soutenues par une rythmique implacable. Et quand en plus c’est offert gracieusement sur leur bandcamp (de même que l’excellente compil avec Kowloon Walled City et Fight Amp), on boude encore moins son plaisir ! Un véritable album de ce calibre serait une bien bonne idée pour 2011.

Owen Hart – Earth Control
Un groupe portant le nom du martyr de la WWF (décédé en 1999 en manquant son entrée sur le ring), champion dans les années 90 (avec son frangin et rival Bret), bref, des nostalgiques d’une certaine période du catch, ça ne pouvait donner que du bon ! Le groupe originaire de Tacoma est donc la surprise de la fin d’année avec cette tornade sonore à la diversité étonnante (on pense tour à tour à Converge, Slayer, Graf Orlock et bien d’autres) qui n’a pas fini de tourner chez moi…

Autres albums de 2010 ayant beaucoup tourné : Murmuüre (rééd.), Pariso, Enabler, Trash Talk, Electric Wizard, Krieg, Celeste, Planks, The Secret, In The Wake Of The Giants, Ultra Dolphins, Deafheaven, End Of A Year, Rosetta, Wolvhammer, Arcade Fire, Burning Love, I Pilot Daemon…

D’avant 2010 : Bad Mask, Graf Orlock, Koreisch, Heather Woods Broderick, ACXDC…

Déceptions 2010 : Coliseum (mais pourquoi un tel changement de son ?!), The Dillinger Escape Plan (bien mais pas top), Kvelertak (soufflé malheureusement bien vite retombé), Drudkh (pas réussi à rentrer dedans), Agalloch (pareil)

Concerts : The Dillinger Escape Plan (Luynes), Year Of No Light, Sofy Major, The Rodeo Idiot Engine, Russian Circles (Montpellier)

Films : Rubber, Notre jour viendra, Ajami, Mother, Sound Of Noise, Catfish, Kick-Ass, Machete…

beunz
Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *