Stillrise – The Blackest Dawn

2 Commentaires      1 082
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2004Label: Customcore

Attention à ne pas mettre entre toutes les mains. Genre si tu fais de l’hyper tension et que tu n’as pas envie de claquer d’une crise cardiaque, oublie vite ce cd… Stillrise ne fait pas dans la dentelle. C’est le moins que l’on puisse dire. Du tough, de la rage de la sueur, des gros riffs ! Oh oui !!! Encore !!! Hum hum.

Pour en revenir à l’album, leur premier, intitulé The Blackest Dawn comme vous l’aurez compris, c’est un concentré de riffs métal et de rythmiques bien HxC, et donc.. et donc… c’est du… METALLLLLLCORE !!!! (NDR : eux disent heavy metal core) Talalala. Je hais ce mot, mais il faut bien avouer qu’il sied à merveille à la musique du groupe.

A la base de Stillrise, on retrouve les membres de Strike Back. Hein ? Et oui le groupe a du changer de nom dans le courant de l’année 2004, un autre groupe français portant déjà ce nom. Bye bye Strike Back, bonjour Stillrise.

The Blackest Dawn débute par une brève intro qui ‘met dans la place’ comme on dit, c’est dark. « Drowned in poison » prend le relais et une voix à la limite du death metal se fait entendre. Puis on passe à un chant typique HxC. Normal, il y a deux chanteurs dans le groupe. Puissance de feu. « Storm of violence » commence plus lentement et se prolonge dans une veine légèrement plus métal. Retour à l’ultra violence avec « Something to hang on ». Et bam. Dans ta face. « Seem to be » introduit des backing vocals hey hey typiquement old school et gentils, mais se rattrape vite et repart sur des charbons ardents. Le titre de l’album et 6ème morceau est un bref passage instrumental. « Burn your face » reste dans la même veine que les précédents morceaux… bourrine. Mention spéciale au titre de la chanson qui clôture l’album « The Rotten corpses », là je dis, quand même il fallait le faire.

Un excellent album pour les amateurs du genre. Bon son, la maîtrise est la… Le seul souci avec Stillrise, c’est qu’on aura tôt fait de les associer à Disturb (ils sont signé sur le même label) et surtout à toute la vague metalcore HIMSA et As I Lay Dying en tête. On pourra aussi reprocher aux Greneblois de faire dans la facilité et d’avoir accouché d’un cd répétitif. En fait on peut dire ce qu’on veut quand on n’aime pas, mais moi j’adore, alors je dis : bonne chance pour la suite et vivement les concerts !

  1. intro
  2. drowned in poison
  3. storm of violence
  4. something to hang on
  5. see to be
  6. the blackest down
  7. burn your flag
  8. everything’s fake
  9. the rotten corpses
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. vsgreg says:

    euh j’ai pas trouve ca terrible, le son est moyen, y a pas mal de repompe et les chanteurs en font trop !

  2. Crusto says:

    Je trouve ça pas trop mal, c’est clair c’est pas original, mais bon ça le fait quand meme. Par contre le son est pas terrible en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *