Bawdy Festival – Back in Da Wood

Pas de commentaires      896
Style: clown coreAnnee de sortie: 2005

Tiens donc, un groupe français qui joue les méchants clowns ??
Pas étonnant donc de retrouver parmi les influences du groupe, un certain Insane Clown Posse, groupe de rap américain complètement déjanté composé de 2 énergumènes déguisés et grimés en clowns malsains. Mais cette référence n’est pas la seule, puisque nos amis citent volontiers des groupes comme Dagoba ou Sepultura.

J’avoue que j’avais un peu de mal à imaginer le mélange. A l’écoute du disque (un 5 titres qui aurait du être un 4 titres) il est clair que le début renvoie immanquablement à l’univers des clowns rapeurs pour l’ambiance de « cirque de l’enfer ». Ainsi le titre (non indiqué sur la pochette) qui fait office de pré-intro avant la deuxième intro (les 2 titres n’auraient du faire qu’un, ceci explique cela) ainsi que le vrai titre « intro » (vous suivez ?) posent clairement une ambiance de fête foraine de la mort ou de cirque pourri, c’est selon vos goûts.

Après cette charmante entrée en matière, les hostilités démarrent et on comprend que l’on ne va pas avoir affaire à un groupe de hip-hop comme ICP, mais plutôt à un groupe ressemblant de mon point de vue, fortement à Black Bomb A.
Il faut dire que le chant limite hardcore avec une voix éructée très aigue rappelle immédiatement le timbre de Poun. Bizarre que ce groupe ne soit pas cité en référence tant le lien paraît frappant.

Quoi qu’il en soit, c’est donc une musique très efficace, assez lourde, et des paroles (en anglais et en français mais très difficiles à comprendre vu le timbre de « dément » de Teddy DKC) scandées façon hardcore parfois (« Back In Da Wood »), avec des interludes et des ambiances clownesques crades et glauques qui viennent enrichir la sauce, de ce que nos 5 plaisantins aiment à appeler du « Clown-core ».

Au final, ce ne sont que 3 réels titres qui nous sont ici livrés, 3 titres sympathiques mais le tout est un peu court autrement que pour se faire une simple idée. La production est correcte, et le travail sur les ambiances installées dans les morceaux est assez intéressant, mais il semble clair que le groupe mise beaucoup sur ce chant déjanté et très spécial qui pourra en rebuter certains mais qui contribue beaucoup à instaurer une ambiance démente.

A noter que le cd contient un clip vidéo du titre « Back In Da Wood », un clip amateur mais néanmoins très très bien monté, et au final pas si amateur que ça. Je tiens à tirer mon chapeau à son réalisateur/metteur en scène puisque la mise en scène est vraiment efficace et bien faite. On voit ainsi le groupe grimmé en clowns malsains, poursuivre une demoiselle charmante dans une forêt dans ce qui pourraît être une version moderne du « Chaperon Rouge ». L’ambiance est bien glauque et sinistre, renforcée par des extraits live qui semblent révéler que la force du groupe réside d’abord dans la scène puisque les prestations paraissent survoltées et font visiblement la part belle au chaos ! Les bougres ont d’ailleurs fait la 1ère partie de pointures telles que ETHS, Inhatred, Es La Guerilla ou The Arrs.

Un groupe à suivre donc, dont on attendra la prochaine livraison audio et dont on guettera les passages en live. Même si le concept des clowns n’est pas très original, il semble en tout cas bien adapté et intégré au style pratiqué par le groupe et le résultat ne laisse pas indifférent. Reste au groupe, encore jeune, à affirmer son style.

Note : 6,5/10

  1. pré-intro
  2. intro
  3. d.o.a.k.
  4. hx clown
  5. back in da wood
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1013 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *