Devin Townsend/Strapping Young Lad

Pas de commentaires      1 233
Annee de sortie: 2010
17h30 : Alors que nous attendons impatiemment dans un Elysée-Montmartre désert en compagnie de Mister Zoltar de Hard’N’Heavy, et qu’apparaît finalement Devin accompagné d’un journaliste, ce dernier a tôt fait de nous faire déchanter l’un et l’autre devant une interview qui s’annonce difficile. La raison ? « Devin est vraiment à l’ouest, complètement épuisé et déprimé ». Aie.
Certes, on savait l’homme très cyclothymique, capable de passer en peu de temps d’un état de joie et de bonheur à un désespoir profond… Mais si on lui a déjà connu une crise dans le passé (après la sortie de l’album éponyme de SYL notamment où il jurait que ce serait le dernier album de Strapping et qu’il en avait ras le bol), celle-ci paraît toutefois d’autant plus sérieuse qu’elle est difficilement compréhensible pour le commun des mortels que nous sommes, tant Devin devrait « a priori » avoir de nombreuses raisons de se réjouir. D’une part la popularité de Strapping n’a jamais été aussi importante, le groupe est en tournée longue durée et passera même par le Ozzfest en juillet… D’autre part Devin et sa compagne Tracy attendent un « heureux » évènement très prochainement.
Si l’on ajoute à cela que le nouvel album de Strapping Young Lad, The New Black qui arrive dans les bacs le 17 juillet prochain, semble être l’album le plus « fun » qu’ait réalisé Devin depuis le premier Strapping, il y avait vraiment de quoi s’attendre à bavarder avec un Devin au top de sa forme, et ce quelques mois après la sortie de l’excellent et acclamé Synchestra avec le DTB.
Moi qui gardais un formidable souvenir de ma rencontre avec le génie canadien en février de l’année dernière…Mais la vie réserve parfois de drôles de surprises, et après l’interview faite pour le magazine H’N’H (qui renseignements pris ne se sera visiblement pas passée beaucoup mieux que la mienne), Devin me demande si je peux faire court, car il est vraiment fatigué. Soit. Considérant son état de fatigue et de tristesse évidents, je me vois donc contraint de revoir le contenu prévu de mon interview en retirant les parties « portrait chinois » que je prévoyais initialement, et devant son manque évident de motivation je suis contraint de mettre fin à l’interview au bout de 7-8 minutes seulement… Dommage donc. Mais difficile d’en tenir rigueur à un personnage aussi éminemment sympathique au demeurant (cf l’interview réalisée l’an passé, qui était tout à fait différente). C’est plutôt de la tristesse et de la pitié que je ressens à la fin de l’interview, pour celui qui serait un peu « mon héros » si je devais en avoir un.
Voici donc la retranscription tant bien que mal de cet entretien difficile et placé sous le signe du… ras-le-bol…

Tout d’abord je me suis demandé en voyant l’affiche, si le choix de Maroon en 1ère partie était ton choix ou bien un choix imposé ?

Devin : Effectivement ce n’est pas mon choix, mais le choix de la maison de disques (NDKrakou : Maroon étant aussi sur Century Media).

Et si c’était toi qui avais choisi ?

On ouvrirait pour Meshuggah. Et sûrement pas l’inverse !

Venons-en au nouvel album, The New Black. Comment imagines-tu la réaction de tes fans, lorsqu’ils découvriront l’album ?

Je pense qu’ils comprendront cet album mais que ce ne sera pas leur préféré.

Vraiment ?

Oui bien sûr. Je pense que City est et restera le vrai album de Strapping Young Lad.

C’est ton opinion ou celle que tu imagines venant de tes fans ?

Les deux en fait. Mais bon je ne sais pas… (NDKrakou : il a vraiment l’air paumé) En fait je pense que c’est un album qui contient des choses intéressantes, mais bon… J’ai besoin de faire un break, et plus que tout, c’est ce que cet album signifie…

Et concernant les invités sur l’album, comment en sont-ils arrivés à figurer sur l’album ?

(… Long silence…) Cela me semblait être la bonne chose à faire.

Mais je veux dire, comment cela s’est-il fait, ils passaient dans le coin à ce moment ou tu leur as demandé de venir participer ?

Je leur ai demandé. (NDKrakou : il change de sujet brutalement) Tu sais, j’ai fait environ 25 albums. Certains groupes n’en font que 5 durant toute leur existence. Je suis juste fatigué, dégoûté, en colère, triste, vieux et gros…

(à ce moment je suis un peu perdu moi-même par le cours que prend l’interview) C’est étonnant que tu me dises ça, car au contraire en écoutant l’album, j’allais te dire que j’avais l’impression que tu étais plus serein, plus en paix avec toi-même… J’ai trouvé l’album plus fun que les précédents albums…

Oui enfin, le premier album était aussi très fun…

Oui enfin c’est surtout en comparaison d’albums comme City et SYL qui semblent très sombres, très noirs…

Oui c’est vrai… C’est comme un retour aux sources en fait… Enfin… (silence à nouveau, puis il soupire) Ce n’est pas une fausse impression que tu as eu, non. C’est un album sincère. Mais c’est un album différent… Je suis différent. Peut-être est-il temps pour moi de me retirer quelques temps. Mais bon j’ai un groupe avec des gars qui veulent jouer, tourner… Mais je dois vraiment trouver ce qui est mieux pour moi dans les prochains mois. Je me sens fatigué, vieux, et blasé…

Tu veux peut-être te concentrer un peu plus sur ta vie de famille (NDKrakou : ce sera ma seule allusion à sa paternité prochaine, vu la condition du bonhomme) ?

Oui bien sûr. Ou peut-être bidouiller des sons et hop foutre ça sur Internet : « voilà le nouveau Devin Townsend. Il s’appelle… COBRA (il dit ce nom d’une façon grotesque) ! ».

Tu en as assez du fonctionnement de l’industrie du disque et de tout ça ?

Oui je suis fatigué, blasé…

Tu détestes toujours autant tourner ?

Je DÉTESTE (il insiste sur la prononciation de « Hate ») ça. De toute mon âme je déteste ça. Cela me met même en colère rien que d’en parler … (il rit jaune). Je déteste, je déteste ça. Je ne comprends pas l’intérêt de tout ça, il doit y avoir quelque chose qui m’échappe dans tout ça, car tous les groupes semblent ne vouloir que ça, participer à des grosses tournées avec plein de dates, partout. Il y a FORCÉMENT quelque chose qui m’échappe dans tout ça…

Avec tout ce que tu dis, doit-on comprendre que tu ne vas pas sortir de nouvel album avant quelques temps ?

Oui je pense, mais tu sais, j’en ai fait 25, il y a de quoi faire…

Oui bien sûr mais tu sais bien que tes fans en veulent toujours plus !

Oui enfin tu sais les fans de Def Leppard ont attendu 5 ans pour avoir droit à Hysteria et ils sont toujours fans ! Et puis si je ne suis plus là, il y a plein d’autres bons groupes qui font des choses excellentes…

Oui mais tu sais bien que tu as un style unique…

Oui mais bon… Je veux dire merci, mais tu sais il y a tellement de bons groupes, certains qui font dans l’agressif, d’autres dans le mélancolique, le destructuré… Il y a tout ce qu’il faut sur la place… Alors si je prends quelques années de recul, ça me permettra peut-être aussi de revenir avec de meilleures idées. Pour l’heure je suis fatigué, et j’en ai ras le bol de tout.

Ok et bien écoute je ne vais pas abuser davantage de ton temps…

Je te remercie, et vraiment je suis désolé pour l’interview, je suis un abruti en ce moment…

Remerciements à Devin qui m’a quand même accordé un peu de temps, et à Valérie pour l’interview et surtout le concert !

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *