Rob Zombie – Zombie Live

1 Commentaire      1 149
Style: metalAnnee de sortie: 2007Label: Geffen

Rob Zombie est un homme très occupé : quand il n’est pas en train d’écrire des scénarios et de réaliser des films d’horreur (House of 1000 corpses, The devil’s rejects, Rob Zombie’s Halloween), il continue de développer sa carrière solo qu’il a débutée en 1998, après la dissolution du groupe White Zombie dont il était la tête pensante.
Continuant les choses là ou White Zombie les avait laissées, le barbu chevelu a sorti trois albums studio (Hellbilly deluxe (1998), The sinister urge (2001), et Educated horses (2006)) et a collaboré à de nombreuses bandes originales de films et compilations (American music made to strip by, Millenium collection – 20th century masters, Mission impossible 2, House of the 1000 corpses, The devil’s rejects).
Pour ce live, Rob est accompagné de son compère Tommy Clufetos (Ted Nugent, Alice Cooper) qui le suit depuis le début de sa carrière solo, et s’est offert les services de John 5 (Marilyn Manson, Static-X, qui avait déjà collaboré avec Rob sur Educated horses) à la guitare, ainsi que ceux de Piggy D. (Spunk, The She Demons, Amen, Wednesday 13) à la basse.
Contrairement à de nombreuses personnes, j’ai toujours été un grand fan d’albums live, car hormis le fait de proposer un vaste éventail de titres datant de périodes différentes, je trouve que c’est aussi le moyen d’entendre comment les compositions passent l’épreuve de la scène, surtout lorsqu’il s’agit d’un artiste que je n’ai jamais vu en concert.
En un peu plus d’une heure dix et avec un tracklisting aux allures de Best-Of, l’auditeur survole donc la quasi-totalité de la discographie du bonhomme, sans oublier quelques détours par l’époque White Zombie, qui font plaisir à entendre.
Très complet et très bien exécuté, cet album arrive sans problème à recréer l’ambiance de la prestation dans votre salon, même si parfois, le public peut sembler quelque peu en retrait. Avec des compositions hyper efficaces et qui ne s’encombrent pas d’artifices, le groupe enchaîne les morceaux à fond la caisse, variant les rythmes et les ambiances. Qu’il s’agisse de titres aux rythmes effrénés ou plus posés, il est impossible de ne pas céder à la tentation de taper du pied, ou de mettre vos cervicales à contribution. La recette du quartet fonctionne à merveille, proposant ainsi un rock n’roll surboosté aux grosses guitares, et teinté de quelques incartades électro.

Au final, cet album fera le bonheur des inconditionnels de Rob, et constitue une excellent mise en bouche pour les néophytes. On y découvre une bonne partie de la discographie du bonhomme dans une ambiance de feu, de sueur et de décibels qui font de ce live une très bonne surprise.

  1. sawdust in the blood
  2. american witch
  3. demon speeding
  4. living dead girl
  5. more human than human
  6. dead girl surperstar
  7. house of the 1000 corpses
  8. let it all bleed out
  9. creature of the wheel
  10. demonoid phenomenon
  11. super-charger heaven
  12. never gonna stop (the red, red kroovy)
  13. black sunshine
  14. superbeast
  15. the devil’s rejects
  16. lords of salem
  17. thunder kiss ’65
  18. dragula
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Dun23 says:

    Clair que ce live est bien sympathique et effectivement, à conseiller aux inconditionnels (comme moi) ou aux gens qui souhaiterais savoir ce que fait un gus qui se fait appeler Zombie. C’est pas révolutionnaire mais c’est bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *