Child – Meditations In Filth

Pas de commentaires      134
Style: grindcoreAnnee de sortie: 2023Label: EAT Heavy Records

Derrière ce nom un peu passe-partout se cache la fine fleur de l’underground suédois avec des membres (actuels et anciens) de Novarupta, Division Of Laura Lee, Mr Death, Aardena ou Let Them Hang. Child est officiellement né en 2015 mais a pris son temps pour former un line-up complet avide de radicalité, celle-ci se voit matérialisée dans ce Meditations In Filth, leur premier album.

Typiquement dans la mouvance scandinave du genre, Child envoie un grindcore survitaminé, très concentré en jus de riffs acide à la puissance faisant effet en moins de temps qu’il ne faut pour le dire (entre une et deux minutes en moyenne, voire moins, histoire de pouvoir caler dix-sept pistes – dont quasiment la moitié de courtes ambiances noisy – sans qu’il n’en paraisse autant !). S’inscrivant dans la lignée des groupes modernes du genre tels Rotten Sound et surtout Nasum, le quintet partagé entre Stockholm et Gothenburg se situe à la croisée de la vélocité et des grooves appuyés, permettant à l’impact de Meditations In Filth de ne jamais faiblir. Ainsi entre deux déferlantes de blasts, Child se permet quelques ralentissements bien sentis (« Crawling Chaos », « The God Furnace ») quand il ne nous sort pas carrément quelques trémolos bien entraînants (« Accept The Suffering », bien dans l’esprit du Shift de Nasum).

S’offrant même un inattendu guest de luxe en la personne de Mikael Stanne (Dark Tranquillity) sur le tendu et « ambiancé » « She Came For The Marsh », Child envoie un premier jet de haute volée d’un grind qui trouve l’équilibre entre ses passages mélodiques parfois crusty et son poids façon troupeau de pachydermes lancés au galop. Alors certes, on peut émettre quelques réserves quant aux interludes expérimentaux qui sont un peu trop systématiques, ils sont néanmoins assez courts pour ne jamais lasser. Un excellent début.

  1. Hate Well Spent
  2. Manic Vortex
  3. Splendor Solis
  4. Billion Years Of Darkness
  5. Burn As One
  6. Prima Materia
  7. Careless Blood
  8. Crawling Chaos
  9. Anima Mundi
  10. The God Furnace
  11. Accept The Suffering
  12. The Stone Which Burns
  13. Abbatoir Of Minds
  14. Nigredo
  15. Sweating Gold
  16. She Came From The Marshes (feat. Mikael Stanne)
  17. Vitriol

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *