Bilan 2005 crusto

Bilan 2005 crusto

Concerts

Irate + Die…My Demon + Purgatory + Count To React + Divine 29/06 Espace Curial

Le meilleur concert auquel j’ai assisté. En fait, d’après certaines personnes présentes ce jour-là, ce fut le meilleur concert hardcore à Paris depuis… Irate, en 2002. Et je dois dire que ce groupe est une tuerie en live, le public le lui a bien rendu, en moshant a gogo, en faisant des circle pits, à reprendre les morceaux phares du groupe en chœur, en particulier l’énorme Vendetta. Mais Purgatory n’est pas non plus passé au travers de ce concert de fou. Les limogeais et leur edgemetal ont retourné la salle, là aussi avec l’aide d’un public conquis. Comme quoi en France aussi on peut avoir de bons concerts.

Futur

La retour de Kickback qui semble être dans l’air depuis quelques semaines. Ce groupe si décrié et critiqué est tout de même l’un des rare représentants français à l’étranger, tous styles extrêmes confondus. Qu’on aime ou pas, ce groupe à été un des plus influents en Europe, reconnu même aux USA où il a tourné.
Sinon j’attends de pieds ferme la reformations de All Out War, un nouveau disque de Merauder (qui sait ?) et la tournée de Turmoil, celle de Shattered Realm ainsi que les festivals en Europe.

Albums de l’année

Shattered RealmBroken Ties, Spoken Lies
Une réédition de l’épuisé disque de 2002, avec quelques changements et une reprise de Metallica. Voilà pour résumer. C’est du Shattered Realm, ça bastonne, c’est lourd, ça incite à mosher donc c’est terriblement efficace. Pas une surprise, mais même trois ans après sa (première) sortie, c’est toujours aussi bon. Pas assez écouté le dernier disque du groupe (qui vient de sortir) pour le mettre (pour le moment) dans le top 10.


Red SparowesAt the Soundless Dawn
Du post-rock posé, émotif, prenant sans chant pleurnichard, en gros la classe. Comme quoi on peut aussi avoir des all star bands intéressantes. Une très bonne découverte.


JesuJesu
Broadrick fait tout. Apres Ice, God, Godflesh, Curse Of The Golden Vampire etc, il nous propose cette fois si un autre ovni musical du nom de Jesu. Ce « rock lourd » est une belle tuerie. Les titres sont captivants, sombres, le son est excellent, le chant en parfaite cohésion avec la musique sur laquelle beaucoup auraient tenté de poser des hurlements. Pour moi, il s’agit de l’un des meilleurs disque de Broadrick, tous genres confondus.


CursedTwo
Les crust de Cursed évoluent vers un style indéfinissable. A la fois sludge, hardcore, metal, mais toujours avec cette approche punk. Le tempo semble s’être ralenti sur certains morceaux, d’autres sont dans la continuité de One, l’ensemble est toujours aussi hargneux et bon. Mention spéciale à l’énorme « clocked in, punched out ».


DalekAbsence
Changement là aussi dans les compos. Absence est, contrairement aux précédents, carrément indus. Les anciens, avec des instru plus conventionnelles et atmosphériques, étaient plus proches du trip-hop que du pur hip hop. Absence, loin du hip hop classique (dont il n’a que le flow en fait) est une très bonne création. Les titres sont excellents, l’ambiance est malsaine, le flow est volontairement lent et monocorde sur des instru indus efficaces, sur ce dernier disque des americains.


CrowbarLifesblood For the Downtrodden
Je découvre Crowbar avec ce disque, bien que connaissant le groupe de réputation depuis plusieurs années. Et je comprends enfin les réactions autour du sludge que nous propose ce groupe. Ca se passe de mots, il suffit d’écouter. Je suis totalement conquis.


The LocustSafety Second Body Last
Les quatre tarés de San Diego nous propose ici leur grind psyché en morceaux de plusieurs minutes. Fini, sur cet album en tout cas, les titres de trente seconde. On a le droit dans cette galette (la seule chez Ipecac, car leur contrat avec Epitath mentionnait la possibilité de sortir un disque dans le label de Patton) à des morceaux longs, ponctués de breaks au clavier, de bruits indescriptibles, de rythmes électro lents. Mais malgré tout, The Locust reste The Locust. Pas de changements radicaux mis a part la longueur des titres. On aime, ou on déteste.


BiohazardMeans to An End
Dernier disque du combo de Brooklyn, et split. Il aura fallu trois disques pour que le groupe revienne à ce qu’il sait le mieux faire : le NYHC. Fini les envolées métalliques, les invités à la pelle, place à des titres convaincants et quasiment tous bons. Dommage que le groupe ne nous ai pas sorti ça plus tôt. Et dommage aussi que Seinfeld se barre en couille (mais c’est son choix).


HatesphereThe Sickness Within
Pareil que pour Crowbar, je découvre ce groupe grâce à ce disque. Excellent dans le genre thrash à l’européenne, avec un gros son, de purs compos et des vrais riffs, le tout saupoudré d’une touche hardcore discrète mais efficace. Toutefois, mon préféré du groupe est le disque précédent, mais cela ne m’empêche pas de classer ce groupe dans le top 10 de l’année.


Shere KhanGet Fucked
Les straight edge from Boston de Shere Khan sont la révélation de la Nouvelle Angleterre. Un mix de hardcore old school et de NYHC avec de très petites doses de métal, un chant hargneux, des riffs groovy, des morceaux courts. C’est par hasard que j’ai découvert cet ep, et j’en suis très fan.


Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • slipknot-the-gray-chapter-newCaptain Igloo | 27 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Je ne comprends pas vraiment ce que l'on peut reprocher à cet album, pour peu que l'on apprécie ou qu'on ait apprécié au moins un des albums précédents du groupe ! Ceux qui ont toujours dénigré, détesté le groupe ou simplement le style (moi j'appelle ça simplement du Metal) n'apprécieront toujours pas ! Après plus...
  • bbng-iiiAER | 25 octobre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Encore des protégés du dieu Gilles Peterson, BBNG c'est la nouvelle vague jazz ayant digéré la pop/le r&amp;B/ l'electro et le hip hop. On pourrait ajouter les australiens de Hiatus Kayote, Snarky Puppy (dans le style plus big bang) et les petits chouchous de Quincy Jones "Dirty Loops"…tout ça sous l'oeil des grands frè...
  • lonely the brave-the days warAER | 25 octobre 2014
    Lonely the Brave – The Day’s War
    Première partie de Deftones l'an dernier au zénith de Paris et une bonne partie du public s'en foutait alors que ce groupe sonne plutôt bien, il me fait penser à cette vague de groupe des années 2000 un post- hardcore et rock comme Hundred Reasons et Hell is for Heroes, je suis d'accord sur la voix entre Cold et Vedder (san...
  • slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...