Bilan 2010 – jonben

2 Commentaires      1 874
Annee de sortie: 2010

Une année qui aura été pour moi celle d’un changement majeur, habitant depuis janvier à l’autre bout du monde, je n’aurais vu aucun concert cette année contrairement aux précédentes, mais internet aidant mon rapport à la musique n’a pas changé d’un pouce et je suis toujours aussi avide de découvertes.
Difficile de se prononcer sur 10 albums seulement cette année, car 2010 fut pour moi une année avec pas mal de petites surprises mais peu de sorties vraiment majeures. Cependant je n’affirmerait sûrement pas qu’elle m’a déçu, mon top 10 étant en majorité formé de retours gagnants de groupes dont les albums précédents m’avec déjà conquis.  Reste un léger manque de nouveauté, seul le processus de formation de la scène djent que je suis depuis assez longtemps aura retenu mon attention et d’ailleurs si 2010 fut celles des premières sorties d’albums, 2011 pourra être celle de la consécration de cette dernière, qui délogera sûrement le deathcore.

East Of The WallRessentiment
Retours de la formation des géniaux The Postman Syndrome, sous les traits de East of the Wall pour un album dense et alambiqué proposant un rock piochant ses influences dans le metal progressif, le post-hardcore et le jazz.

EnslavedAxioma Ethica Odini
Enslaved ne cesse de me convaincre depuis Monumention sorti il y a 10 ans. Axioma Ethica Odini trouve encore une fois dans les influences prog 70s une balance aux atmosphères mortifères et au ton acerbe du black.

IntronautValley Of Smoke
L’évolution d’Intronaut me convient absolument, du sludge passé dans une moulinette jazzy, porté par des musiciens excellents. Certes Baroness et Mastodon tendent à converger également vers le même genre de riffs mais tant que c’est bon pourquoi s’en plaindre.

TesseractConcealing Fate EP
Ok ce n’est qu’un EP, il n’est même formé que d’un morceau découpé en 6 pistes, mais quel EP!  Il aura fallu des années au guitariste/compositeur du groupe pour s’entourer d’une formation et accoucher de cette moitié de 1er album qui s’insèrera d’ailleurs au milieu du véritable 1er album sensé sortir début 2011.

OceansizeSelf Preserved While The Bodies Float Up
Encore un album de rock progressif de qualité d’Oceansize, un groupe que j’ai toujours plaisir à retrouver à chaque nouvel album, d’autant que les anglais arrivent à éviter la redite tout en évitant de trop dévier du style dans lequel ils sont les plus à l’aise. Après un EP joli mais assez mou c’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé le son rock métallisé du groupe. Et rien que pour le morceau « Oscar Acceptance Speech » qui figure parmi les perles du groupe cet album vaut le coup.

Dillinger Escape PlanOption Paralysis
Ce n’est pas avec cet album que DEP m’aura déçu, en fait le groupe n’a cessé de me surprendre après Calculating Infinity qui malgré ses qualités, le choc ressenti à son écoute était un peu trop jusqu’auboutiste dans l’agression sonore. Avec Irony Is A Dead Scene et constamment depuis, le groupe s’est trouvé un son équilibré, ne cédant pas un instant au conformisme tout en s’ouvrant à plus de mélodie.

KnutWonder
5 ans après Terraformer, Knut n’ont perdu ni en inspiration, ni en rage, et Wonder poursuit dans leur veine bien personnelle entre post-hardcore et hardcore chaotique qu’ils élaborent depuis plus de 10 ans. Si on y ajoute une maîtrise instrumentale encore plus précise et une production exemplaire, Wonder est clairement un des albums de l’année.

PeripheryPeriphery
Si il y a bien pour moi un groupe qui représente le metal le plus moderne qui soit, c’est bien celui-ci, confrontant rythmiques mécanisées et mélodies organiques. Misha Mansoor, aka Bulb,  fait miroiter sur internet depuis des lustres un album de son groupe, Periphery, jouant à fond la carte de la technologie, en enregistrant la musique du groupe lui-même, et de la communication virtuelle, distillant au fur et à mesure ses démos sur les médias sociaux. Certes le parcours de la formation du groupe fut chaotique et ce chanteur catapulté comme à la dernière minute n’a pas plu à tout le monde mais au vu des derniers enregistrements il parait avoir gommé ses défauts majeurs.

CloudkickerBeacons
Alors que les EPs du bonhomme, car un seul type s’occupe de tous les instruments, m’avait plu sans vraiment accroché, ce Beacons est rapidement devenu un de mes albums de chevet en fin d’année. Beacons est une fresque metal prog instrumentale passant par des tournures frénétiques, des riffs puissants à headbang, mais aussi des plages plus aérées qui en font un voyage dans notre époque prenant de bout en bout.

DeftonesDiamond Eyes
Je n’attendais pas grand chose de Deftones dont les derniers albums étaient pour moi en demi-teinte, la surprise fut donc très bonne, une inspiration retrouvée, un son toujours aussi gras et un Chino en grande forme  font de Diamond Eyes une nouvelle pierre angulaire de la discographie du groupe qui semble avoir retrouvé une nouvelle jeunesse.

Au pied du podium, ça ne se bouscule pas vraiment mais  tout de même quelques sorties notables ont pas mal tourné chez moi : Pain of SalvationRoad Salt One, LesbianStratospheria Cubensis, Karnivool Sound Awake, Ion DissonnanceCursed, The Bled – Heat Fetish, l’EP d’Alexisonfire – Dogs Blood, ceux de Painted in Exile et Stealing Axion m’ont bien bluffé, j’espère que leurs premiers albums respectifs qui devraient voir le jour en 2011 seront aussi bons. Si le reste de l’album de The Human Abstract est à la hauteur du « Faust » en écoute, ça pourrait être une bombe de 2011 également. Pour clore, le groupe français qui m’a le plus intéressé, une fois n’est pas coutume, fut Klone avec leur très bon Black Days.

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

2 Commentaires

  1. drommk says:

    le Painted in Exile date de 2009

  2. jonben jonben says:

    Certes mais fin 2009, je l’ai donc surtout écouté en 2010. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *