Elevate Newton’s Theory – Spirals

5 Commentaires      1 236
Style: émo/rock indéAnnee de sortie: 2004Label: Un Dimanche

Sur ce premier album, Elevate Newton’s Theory n’évoluent pas dans un style que j’ai l’habitude d’écouter, mais leur pop guillerette qui passe en douceur a réussi à me toucher particulièrement. Contrairement à beaucoup de groupes qualifié d’émo, leur musique n’est pas mièvre ou gamine, les mélodies ne sont simplistes même si elles peuvent être entonnées facilement. C’était déjà une gageure.

Ces grenoblois ont tendance à avoir une inspiration très américaine, le chant anglais pouvant même permettre de penser qu’ils le sont à priori, mais on ne peux pas non plus qualifier leur style de repompage d’un groupe particulier. C’est clair qu’ils ont eu la scène indé/émo d’outre-atlantique dans les oreilles (genre Saves the Day, Get Up Kids…), mais ils réussissent à mélanger leurs influences dans un style personnel, qu’au final je préfère.

Les guitares s’entremêlent en arpèges en mélodies imparables puis en accords percussifs, la voix du chanteur est assez juvénile mais très adaptée au côté léger et entraînant de la musique du groupe. Entraînante parce qu’Elevate Newton’s Theory n’ont rien de mou sur scène même si c’est clair que sur l’album, les morceaux paraissent moins énergiques.
Le batteur a une très bonne frappe, du feeling, il amène des riffs assez variés et originaux pour du rock indé qui se résume souvent à du binaire classique, les rythmes sont d’ailleurs souvent bien dansant, parfois limite disco, et cela accentue le côté intense du tout en tous cas. Justement quand l’atmosphère retombe, elle en parait plus aérée, c’est là que les mélodies et l’émotion contenus dans la prestation du groupe se dégage.

On pourrait quand même reprocher à Spirals une production un peu molle, qui contraste avec l’énergie que dégage le groupe en concert. La rythmique en particulier est beaucoup plus puissante et chaloupée en live, transformant en passages très dansants certaines parties. Si le groupe se décide à prendre une direction plus énergique sur sa prochaine création, je ne pourrais qu’être preneur.

La plupart des titres sont agréables et comportent de petites touches originales, je remarquerais « Puma’s Revenge Part 1 », titre vraiment plaisant aux mélodies douces-amères. Les arrangements sont tout de même parfois un peu simples et répétitifs à mon goût et peuvent finir par lasser, par exemple sur « Phantom ».

Elevate Newton’s Theory est clairement un bon groupe émo français… euh en fait le seul peut-être? S’ils arrivent dans le futur à se forger un son plus se démarquant de leurs influences américaines (une french touch!), et à mieux retranscrire leur énergie scénique sur album, nulle doute qu’ils auront 100 fois plus d’intérêt que la ribambelle de groupes pop/rock insipides que nous inflige la radio.

  1. dark cathedral
  2. it came from beneath the sea
  3. puma’s revenge part. 1
  4. movie
  5. phantom
  6. free me
  7. edna o’brien
  8. zenith key
  9. puma’s revenge part. 2
  10. sound the last post
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 509 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. Bru says:

    seul bon groupe emo-pop c’est certain…pour le post-hardcore on a aussi les fantastiques SEQUOIA

  2. jonben jonben says:

    Carrément mais je les qualifierais plutôt de metalcore.

  3. Pierre says:

    juste pour dire que la pochette du cd n’apparait pas sous le nom…

  4. Bru says:

    moi en fait plutôt screamo/post-hardcore (on a pas fini lol)

  5. Dark Moon says:

    Elevate Newton’s Theory le seul groupe emo français? Putain! Les veinards!!!! Moi je dirais peut-être que ce sont les derniers non? Bon sérieux, Eklektik Jonben, tu sais qu’il y a une scène emo française et depuis belle lurette déjà…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *