Red – End of Silence

10 Commentaires      1 888
Style: néo metal gentilletAnnee de sortie: 2006Label: Essential Records

Mardi 23 mai – 17h42

« Cher journal,

Encore une sale journée au bahut aujourd’hui… Ces satanés idiots m’ont encore cherché des noises toute la journée. Si seulement j’étais comme ces filles que tous les garçons vénèrent et admirent, même la star de l’équipe de foot, Ritchie. Il est tellement mignon Ritchie. Aucune chance qu’un garçon comme lui s’intéresse à une fille comme moi, je le sais bien. Je suis trop moche (même si ça y est, j’ai plus d’appareil !).

Pourtant les choses se présentaient bien avec Mike. Il n’est pas super beau, mais au moins lui semblait s’intéresser un peu à moi. Il a fallu que cette garce de Charlène s’en mêle et foute tout à l’eau. Quelle pétasse quand même, aller dire à Mike que j’avais jamais embrassé un garçon. Même si c’est un peu vrai, comment elle a pu lui dire ! Du coup Mike ne m’adresse plus la parole, ce serait trop la honte pour lui…

A la maison, c’est pas beaucoup mieux : ma petite sœur se prend pour Britney Spears, et c’est vrai qu’elle est mignonne, elle. Je la déteste. En plus mes parents sont raides gaga devant elle… La petite fille chérie ! Pas de place pour moi… De toute façon ils ne comprennent rien à ce que je ressens. La vie est super dure pour moi, j’ai pas de petit copain, peu d’amis (sauf Charlène, mais bon en ce moment on est un peu en froid), mais évidemment personne n’est fichu de me comprendre et de comprendre ce que je ressens.

Heureusement que je les ai, eux. Heureusement que lorsque je rentre chez moi, je peux m’isoler dans ma chambre, pleurer un bon coup en écoutant End Of Silence. Red me comprend tellement bien. Ce groupe parle de mes soucis, et les paroles sont tellement vraies et sincères que les larmes viennent toutes seules. Mais ça me fait tellement de bien de me dire que je ne suis pas la seule, puisque Red joue pour moi.

Il y a quelques mois de ça, Linkin Park me faisait un peu le même effet, mais ils sont devenus trop commerciaux, je trouve que chez Red, tout est plus vrai. Ils se raccrochent à leur amour pour Dieu, et moi je trouve ça vachement fort d’avoir des croyances fortes et de se tenir à ses idéaux.
Certains garçons au lycée disent que c’est comme LP, nul, trop gentillet, et pire parce que pas assez de rap. Niveau musique, c’est vrai qu’on retrouve un peu les même mélodies que dans LP, mais j’aimais pas trop le rap dans LP, et ça tombe bien, y a pas de rap dans Red. Et puis le chanteur a une trop belle voix, je l’adooooooooooore. Il est trooooooop chou.
Et puis bon, dans Red ils ont carrément fait jouer des instruments à corde, et du coup y a encore plus d’émotions dans la musique, et du coup bah je pleure encore plus. Papa dit qu’il faut que j’arrête de pleurer aussi facilement, qu’il faut que je m’endurcisse un peu. Je le déteste.

Bon je dois y aller mais je te raconterai demain comment ça s’est passé avec Mike et si ça s’est arrangé tout ça tout ça… »

–> J’aurais pu m’en tenir là, ce qui aurait certainement eu pour effet de repousser 100% d’entre vous, car vous auriez légitimement pu penser que Red est seulement recommandé aux midinettes à problèmes. Pour autant, et même si ce n’est pas très facile à admettre, cet album s’avère agréable et rafraîchissant, à partir du moment où l’on accepte d’avoir affaire à quelque chose sans la moindre prétention ou vocation à bousculer l’ordre établi.
Partant de là, tous les titres de End Of Silence s’écoutent très facilement, et la rondelle est gavée de refrains qui ont cette capacité phénoménale à vous rentrer dans la tête dès la 1ère écoute (et probablement à vous saouler comme il faut à la 15ème écoute) comme ceux de « Breathe Into Me » ou surtout « Let Go », tube imparable s’il en est.
Voilà donc un album qui devrait ravir ceux et celles (en plus des midinettes) qui sont encore capables d’écouter et d’apprécier Linkin Park… Personnellement, j’admets bien volontiers qu’une petite écoute ponctuelle de cet album (l’écoute à haute dose étant peu recommandée sous peine de lassitude rapide) me fait du bien, et tout bien considéré, ce n’est déjà pas si mal par les temps qui courent.

  1. intro
  2. breathe into me
  3. let go
  4. already over
  5. lost in you
  6. pieces
  7. break me down
  8. wasting time
  9. gave it all away
  10. hide
  11. already over – part 2
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

10 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    allez avoue que t’as retranscrit ton propre journal ! :D

  2. krakoukass Krakoukass says:

    D’accord, j’avoue, je n’ai jamais embrassé un garçon…

  3. Joss says:

    Darkouille tu as vendu les droit d’un de nos futurs scénars ?

  4. FireCat says:

    Vraiment marrante la chro ^^

  5. Pierre says:

    ça me fait penser à pressure 4-5

  6. AlcheMist says:

    Ca sent le bordel et l’été dans cette rédac’ ! Je ne verrais plus le boss du même oeil maintenant que je sais quelle âme sensible vit en lui… J’ai bien ri, merci !!!

  7. Veusti says:

    L’originalité de la chronique va peut-etre me pousser à écouter ^^

  8. Mag says:

    Hummm… Du bon christian-nu metal qui aime jouer dans des « Faith Center », Linkin Park sont de dangereux satanistes à côté.

  9. AlCheMist says:

    Je viens d’écouter deux titres, mais c’est tout meugnon tout plein tout ça… Mouahahah !!!

  10. fan2zik says:

    c’est un excellent album, disons que je pense qu’ils gagneront des prix, genre grammy awards….
    puissant mais en douceur. C’est le groupe « Day Of FIre » qui me les as fait découvrir……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *