Aygghon – Demi Deuil

21 Commentaires      2 283
Style: Néo brutalAnnee de sortie: 2006Label: Listenable

Ouh là là. Une pochette très sympa et attrayante, du « néo-death » (je cite hein, je ne décris pas) produit au studio des Milans et mixé au LB Lab, avec en guest Joe Duplantier (chanteur de Gojira of course) sur le 2ème titre ? Ajoutons à cela une sélection Onde de Choc 2006 par Roadrunner et il est clair que Aygghon jeune groupe français de son état, met le paquet pour la sortie de son deuxième album (après un premier album «Des Cas Denses» auto-produit et sorti en mai 2005) et semble vraiment désireux d’en découdre, intention fort louable s’il en est.
Seulement voilà, une bonne promo c’est bien, mais une bonne promo avec un bon disque derrière c’est encore mieux.

En fait de néo death, Aygghon pratique surtout un néo, brutal certes, mais dont on aura peine à trouver la moindre trace de death. Une voix arrachée ne suffit pas à faire du death metal.
Pour imaginer le style pratiqué sur Demi-Deuil, essayez de vous représenter Gojira qui se mettrait à faire du néo. Et bien malheureusement, le résultat est loin d’être aussi attrayant et réussi que le vrai Gojira même si ça sonne parfois beaucoup comme chez les bayonnais.

Ce Demi-Deuil nous plonge en plein paradoxe : ça joue plus vite (au global) que Gojira, mais ça paraît beaucoup moins puissant, et surtout beaucoup plus monotone.
Reconnaissons-le, à la première écoute, en tout cas sur les premiers morceaux, on est un peu impressionné par la production de fort bonne facture (oubliez la controverse sur le son du dernier Pitbulls In The Nursery) et on s’attend à se prendre une méchante claque dans la gueule.

Malheureusement à défaut d’être bon ou mauvais, tout est surtout très plat, les morceaux passent et on ne retient rien, tout se ressemble, et les écoutes successives ne semblent rien devoir y changer.
On notera que le chant est en français, ce qui laissait augurer sur le papier d’une intéressante singularité prometteuse. Malheureusement encore (et là où un Joe Duplantier réussit à gueuler tout en restant compréhensible) les paroles sont quasiment inintelligibles et du coup on se prend à s’énerver de ne pas pouvoir comprendre malgré des efforts de concentration lors de l’écoute. Du coup on retient surtout du chant de Maxx, son extrême monotonie (malgré quelques passages en voix « plus claire » qui ne suffisent pas à changer la donne), et l’écoute devient rapidement pénible fatalement.
Puisqu’on parle de Joe, sa participation au 2ème titre « La Terre Dolente » ne restera pas dans les annales, et sa voix étant proche de celle de Maxx, la dualité n’est pas des plus marquantes.

Très franchement on ne peut que regretter que ce Demi-Deuil soit franchement en… demi-teinte car nul doute que la bonne volonté et le niveau sont là. Simplement quand on souhaite œuvrer dans un style aussi direct, on se doit à mon avis d’avoir pour seul objectif, celui de l’efficacité. Un groupe comme Dagoba l’a bien compris, et même si la musique des marseillais n’est pas toujours d’une grande richesse, elle a au moins le mérite d’être accrocheuse et foutrement efficace.
Tout n’est pas perdu pour Aygghon mais il y a certainement encore du travail et des efforts à fournir. Pour l’heure, le résultat loin d’être ridicule, est plutôt insipide et aura quand même a priori vite fait de passer inaperçu dans le flot des sorties, en dépit d’une bonne dose de promo…

  1. angiospermes
  2. la terre dolente (feat. joe duplantier)
  3. saisons
  4. alerte
  5. système h2o
  6. rédemption
  7. lymph-homme
  8. face au vent
  9. inachis io
  10. renaissance
  11. contre-courant
  12. l’homme cancer
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1065 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

21 Commentaires

  1. Marc says:

    Je ne vois pas franchement le rapport avec Gojira, en tout cas, c’est hyper hyper bateau, les riffs, les placements rythmiques, la voix, tout sonne déjà entendu, et mieux fait. C’est pas ridicule, mais vraiment balisé et prévisible.

  2. Robin says:

    Je partage tout à fait l’idée de marc sur la non-ressemblance avec Gojira, je pense que des amalgames sont faits entre le fait d’enregister au studio de Gojira, avoir un travail à peu prés similaire sur le son et le fait de jouer du Gojira. Ce n’est pas du tout la même chose !!!
    Trop facile de dire : » tiens le son de la gratte ressemble à celles de Gojira, le timbre et la tessiture du chanteur ressemble à celle de Joe DUPLANTIER …Ils font donc du Gojira » ça c’est de la chronique …
    Quant à moi j’ai franchement l’impression qu’en France on a besoin de casser pour exister !!!!
    Alors oui AYGGHON ce n’est pas du technique super barré à la Strapping Young Lad ou encore Messhugah, mais merde ça sonne, c’est efficace, et ça ne ressemble en rien à ce qui est aujourd’hui pondu en France, noyé au milieu d’une grosse vague métal hard core, AYGGHON a choisi une rythmique néo, nappé de riffs death, soit tant mieux, un peu d’air !!!
    Les français ont besoin de repères simples pour pouvoir cataloguer et ranger les styles musicaux dans des bacs bien distincts, le death n’est pas uniquement construit sur du blast ou du grind + deux guitares accordage standard + un champ écorché parfois too hight.
    Et si AYGGHON avait créer ce style néo-death, vous seriez tout simplement des gens en retard sur la grande vague métal!!!!
    Moi je le noterai 15/20, car contrairement à vous je l’ai écouté en fermant les yeux et j’ai kiffé c’est tout ce que je demande à une musique quelle qu’elle soit, me transporter !!!

  3. Laure says:

    Bah moi je rejoinds assez ce que dit Robin, j’ai jetté une oreille au myspace, et déjà, je ne vois pas en quoi les paroles ne sont pas compréhensibles?? C pas moins compréhensible que Gojira (que tu cites en référence donc) et ça m’a d’ailleurs poussé a aller les voir sur leur site. Beh honnetement, j’aime bien, le concept de l’album (bien que je ne l’ai pas encore écouté en entier) m’apparait original meme si pas nécessairement revolutionnaire. D’ailleurs, la chronique n’en parle meme pas, c’est dommage. Je croyais qu’un chroniqueur qui se veut un brin pro était sensé mieux se renseigner sur le groupe qu’il chronique. Et on voit bien que tu digères pas le fait que le groupe aie une bonne promo… Je fais des photos pour des groupes autoprod sur Lille, et c le meme problème, dès que les groupes décident de se bouger un peu le cul et investir de leur temps et de leur argent pour tenter de se promouvoir, on les accuse de justement en faire trop !
    De surcroit j’avoue que j’ai encore du mal a me faire a l’idée qu’on puisse descendre une autoprod. On a le droit de ne pas aimer, biensur, mais dans ce cas, tu ne chroniques pas !! Mais c’est sur qu’avec une attitude aussi « select » et un pseudo (« krakoukass » donc, très fin…) qui assume bien son attitude pitoyable, on peut pas en attendre mieux.
    En tout cas, a défaut de révolutionner le genre, ce que j’ai entendu d’Aygghon apporte un peu de vent frais sur la scène métal française, et je n’hésiterai pas a acheter le CD une fois sorti. Ne serait ce que pour pouvoir juger l’ensemble du CD en l’écoutant avec l’attention que mérite toute création.

  4. jonben jonben says:

    C’est bien les commentaires construits. Je n’ai pas écouté ce groupe mais si on l’a chroniqué c’est qu’on nous l’a demandé. Enfin même si ce n’était pas le cas, on ne donne qu’un avis et je vous assure que Krakoukass n’a rien d’un vilain métalleux intégriste, il a suivi (et apprécié) le mouvement néo dès sa création et doit même avoir encore des albums de Crazy Town qui trainent chez lui. :)
    Par contre concernant leur promo, je trouve souvent que les groupes français laissent souvent de côté cet aspect, qui est nécessaire quoiqu’on en pense. Un album bien présenté niveau artwork et un groupe qui fait des efforts pour se faire connaitre, ça joue si on veut sortir un temps soit peu de sa salle de répète.

  5. krakoukass Krakoukass says:

    Ouh là. C’est quoi ce procès d’intention qu’on me fait là ? Déjà ma chère Laure je ne suis pas un chroniqueur « pro » donc je fais les choses à ma façon et sache que je me suis vraiment renseigné sur le groupe avant d’écrire. Je n’ai rien du tout contre Aygghon, vraiment, je salue même leur professionnalisme qui saute aux oreilles. En revanche leur musique en l’état m’ennuie, c’est plat, répétitif et rien ne retient vraiment mon attention. Ce n’est que mon avis bien sûr.
    Je ne m’attarderai pas sur ta référence à mon pseudo car je ne comprends pas ce que tu insinues, en revanche sur le côté soi-disant « sélect » cela prouve que tu nous connais bien mal. S’il y a bien une chose qui me gonfle c’est le côté « je pète plus haut que mon cul » et je ne pense pas que tu trouveras ça par ici, ce n’est vraiment pas le genre de la maison.
    Enfin sur la promo, je n’ai aucun problème avec le fait qu’Aygghon bénéficie d’une bonne promo, je trouve ça très bien pour eux. Simplement tu ne m’empêcheras pas de penser que d’autres groupes mériteraient peut-être davantage qu’eux de bénéficier d’une telle promo, ce qui, là encore, n’est que mon avis.

  6. Sylvain says:

    Yeah man !!! ça fight sévère …
    Je pense que ce que voulais dire Laure sur ton pseudo c’est que ça passe ou ça casse … Soit tu aimes et c’est une excellente chronique soit tu n’aimes passe et là tu ne mets pas de gants pour descendre le groupe.

  7. Joss says:

    Laure, tu es une proche du groupe pour être aussi agressive envers Krakoukass ? (je voit pas en quoi son pseudo est pas fin ? 0_o) Donc pour résumer, si y a trop de bonne notes on se prend des remarques et en même temps on ne devrait chroniquer que ce qu’on aime… chercher l’erreur !

  8. jonben jonben says:

    Révise tes classiques Laure! T’as jamais lu les schtroumpfs?

  9. Sylvain says:

    Mais dans les schtroumpfs, Krakoukass n’est pas un oiseau de mauvaise augure ?

  10. Sylvain says:

    J’oubliais … Si je peux me permettre il y a une petite boulette sur la chro. Les gojira sont Landais et pas Bayonnais

  11. krakoukass Krakoukass says:

    Hum… Je ne sais pas si tu peux vraiment te permettre… Regarde donc par ici… http://www.myspace.com/gojira

  12. Sylvain says:

    Bien vu … !!!
    Cela dit sur ta chronique de « from mars to sirius » http://www.eklektik-rock.com/chro.php?chro=746 Jonben parle bien « des petits landais » et je pense aussi qu’il n’a pas tort car les duplantier sont de Ondres (40).
    Bref, ce n’est pas grave … !

  13. Lili says:

    Alors Gojira !!!
    Landais ou Bayonnais ???

  14. Joss says:

    Heu on s’en fout en fait. Si deux membre viennent d’un coin et les deux autres d’un autre on pourra pas donner d’origine précise au groupe….

  15. Sylvain says:

    Alors … il tu pas cet album !!!!
    J’ai plein de bonnes chroniques et le clip « angiospermes » … un régal !!!

  16. Florent says:

    Ah tiens j’avais pas vu cette chronique, elle fait bien de remonter je vais les voir samedi avec Outcast (et pas Outkast, les gars, sur votre site…). J’aime pas Gojira, j’aime pas Dagoba et j’aime pas le Neo. Je m’attends à une rude épreuve :s
    En tous cas risque d’y avoir de la jeunesse !

  17. Florent says:

    re… Pas mal la bio dans le genre humilité faudra repasser :D

  18. Sylvain says:

    Je ne les ai jamais vu en concert …
    Alors qu’est-ce que ça donne ?

  19. lingrand says:

    aygghon super group ki vien tou droi du sud! (32 en force lol) / moi je leur di bravo car ils en son ici en 6 seulement serieu en concert sa arache tt! v ete tro cool les gar ciao! et bone continuation!!

  20. Scandi'Cars Club de says:

    Moi j’aime !! la preuve
    http://fr.amiando.com/CPRDWRZ

  21. Unebouse says:

    Les enfants qui défendent les bouses infames digne d’un tf1 ou d’un M6 n’arrivent jamais à argumenter, c’est triste de ne pas assumer aimer la bouse. Aucune honte à aimer la bouse quand on l’assume, moi je n’aime pas cette bouse mais j’en aime d’autres (qui sentent moins fort le produit marketing bien sûr) ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.