[Live-report] Ocean Grove@Prague

Pas de commentaires      43
Style: neo metalAnnee de sortie: 2022

Lundi 31 octobre 2022:

Pas de plan pour Halloween (en même temps j’ai passé l’âge), et si on allait plutôt voir Ocean Grove qui termine sa tournée européenne par le labyrinthe qu’est le Cross Club de Prague ? Le groupe australien qui faisait autrefois du hardcore mélangé à du néo metal a aujourd’hui pas mal dilué sa virulence dans le glucose mais le pouvoir fédérateur de leur son d’aujourd’hui m’a plutôt donné envie de voir ce que ça donnait sur scène.

Je commence à être habitué mais la communication entre tourneur et organisateur local semble toujours inexistante si bien que je ne figurais pas sur la guestlist (je ne compte plus combien de fois ça m’est arrivé). Le concert de ce soir étant complet, j’ai pensé un moment que ça serait mort mais finalement après un peu de tergiversation (et l’intervention de la tour manager), on m’autorise enfin à entrer dans cette salle au look futuriste avec des murs constellés de loupiotes rouges. Les roadies sont affairés à installer le matériel des australiens devant un grand backdrop à leur effigie au moment où j’arrive, et je remarque que le préposé au merch n’est autre que Luke Holmes, le premier chanteur du groupe, ce qui me laisse instantanément deviner un featuring probable sur un vieux titre…

Le trio est finalement un quartet sur scène et leurs looks sont assez… spéciaux. Le chanteur Dale Tanner a une crête iroquoise qui lui donne des faux airs de Jacoby Shaddix (Papa Roach), le bassiste Twiggy Hunter possède lui une coupe mulet décolorée indéfinissable et le batteur Sam Bassal ont été rejoints sur cette tournée par un certain Andy Szetho (qui après recherche, officie habituellement dans la dreampop/lo-fi). Débarquant par le tubesque « Superstar », le groupe va d’emblée déverser son énergie via des titres tirés de ses deux derniers albums (Flip Phone Fantasy et Up In The Air Forever), misant cette première partie de concert par ses titres les plus Limp Bizkit dans l’âme contrastés d’autres aux refrains plus fédérateurs (« Sex Dope Gold » par exemple).

Puis Ocean Grove va chercher dans du plus anciens avec l’atmosphérique « Thunderdome » qui s’enchaine avec le tube du premier EP « Lights On Kind Of Lover ». Pour l’occasion (et comme je l’avais prédis), Luke Holmes débarque sur scène pour assurer les parties hurlées. Il est affublé d’une longue perruque et de lunettes de soleil (je ne sais pas s’il était déguisé en quelqu’un en particulier). Il semble à fond et souhaite un joyeux Halloween au public qui, même si pas vraiment dans le même délire (personne n’a été costumé à ma grande surprise) a répondu avec enthousiasme. Holmes restera ensuite pour « Stratosphere Love », autre « vieillerie » qui parlera aux amateurs de la première heure.

Le groupe enchaîne après ça par quelques titres parmi les plus faciles (mais tellement accrocheurs) entre « Silver Lining » (qui rappelle Stereophonics à chaque fois), « Cali Sun » ou le gros tube « Sunny » joué en conclusion. Seul le nerveux « Neo » (où Hunter prendra le micro) viendra remettre un peu de brutalité dans cette setlist très axée sur leur facette pop. Côté personnalité, le groupe échange pas mal avec le public, toujours avec un grand sourire (et apparemment ravi de terminer leur tournée), un gros capital sympathie qui se vérifie lors du rappel où le choix de l’ultime titre se fera à l’applaudimètre, et c’est finalement le très efficace « Junkie$ » (et son refrain à la Korn) qui sera rejouée.

Au final sans être le concert de l’année, Ocean Grove a réussi à allier gros son idéal pour jumper comme des ados (un son de très bonne qualité, cela faisait longtemps !), refrains imparables et attitude plutôt cool et sans prise de tête. Un groupe chaudement recommandé (si vous avez l’occasion de les voir par chez vous) si les shows à ambiance gentiment régressive est votre dada…

Merci à Eros et Kinda Agency pour l’entrée.

Setlist:

  1. Superstar
  2. Junkie$
  3. Sex Dope Gold
  4. Guys From The Gord
  5. Thousand Golden People
  6. Thunderdome
  7. Lights on Kind of Lover
  8. Stratosphere Love
  9. Silver Lining
  10. Cali Sun
  11. Neo
  12. Ask For The Anthem
  13. Bored
  14. Sunny
  15. Junkie$ (encore)
beunz
Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *