Pig Destroyer – Phamtom Limb

4 Commentaires      1 195
Style: grindcoreAnnee de sortie: 2007Label: Relapse

Phantom limb m’a bien baisé ! Alléluia ! Sainte crème Nivea si tu étais là… Introduction façon série Z horror picture show : petit larsen, alien en rut, robot dézingué et la sensuelle voix d’une zombie sur le retour « Come in… Come in… ». Je n’ai pas pu résister. J’ai passé le pas. Quarante minute de tabassage en règle…Quarante huit heures de garde à vue auraient été plus douces. Mais après tout ne valait-il mieux pas un peu de conscience socio-politique rentrée à grands coups de latte dans la gueule plutôt qu’une nuit dans les appartements des sbires de St Nicolas ?

En attendant notre trio d’américains enragés s’y entend toujours pour nous asséner son grind façon straight in your face. Y a-t-il d’ailleurs d’autres manières de faire ? Quoiqu’il en soit pas de fioriture : toujours pas de basse à l’horizon, pas de growl, pas de solo. Juste une voix arrachée et triturée façon reverb à la Today is the Day, une guitare qui fait le boulot pour trois – Scott Hull d’Agoraphobic Nosebleed, Anal Cunt et Japanese Torture Comedy Hour pour ceux qui ne le sauraient pas encore – et une batterie façon tsunami sur ta gueule. Quelques samples de-ci de-là histoire d’égailler le tableau et roule Pedro : on se retrouve avec une nouvelle démonstration de force de Pig Destroyer. C’est radical, évidemment déjanté, et d’une efficacité rare. Car Pig Destroyer s’y entend toujours pour vous maintenir en alerte, droit dans les bottes, dos au mur, la face en sang bien en avant. Les jets de bile fusent ducon et t’en redemandes ! Pourtant Terrifyer m’a déjà laissé à genoux. Production glaciale et puissante alliée à des compositions originales aux harmoniques assez saisissants. Il est vite devenu un incontournable. D’où le doute aux premières écoutes de ce Phamtom Limb… Seulement passer l’effet monolithique des premières écoutes les baffes continuent à tomber ! La faute à ce son noisy qui caractérise les productions de Pig Destroyer – et plus généralement les groupes de Scott Hull – mais aussi à ces compositions multipliant les breaks et les accélérations, les incursions en terre thrash, les mid tempo assassins. Pig Destroyer finit toujours par installer une ambiance si glauque et si violente, sans tomber dans les poncifs du genre, qu’il est impossible de renier ces productions et de ne pas voir en ce groupe un outsider de choc. A contrario de Terrifyer ou Prowler In The Yard, ici on a juste droit à un condensé de haine bileuse, corrosive sans aucune fioriture. Un certain retour aux sources en somme.

En attendant, une cover de John Baizley assez sympa, une p’tite anecdote quand au nom du groupe (« pig » étant de l’argot américain désignant la flicaille) pour ne rien gâcher et voilà. Allez prendre votre baffe et ne revenez pas avant la fin des émeutes !

  1. rotten yellow
  2. jupiter’s eye
  3. deathtripper
  4. thought crime spree
  5. cemetary road
  6. lesser animal
  7. phantom limb
  8. loathsome
  9. heathen temple
  10. 4th degree burns
  11. alexandria
  12. girl in the slayer jacket
  13. waist deep in ash
  14. the machete twins
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. pearly says:

    clairement mon album préféré du groupe. Teerifyer avait fini par me lasser avec cette folie incessante, frôlant le trop à plusieurs instants. les compos étaient absolument terribles mais les enchaînements ont parfois raison de ma patience, j’ai besoin de respirer, je sature avec ce son ultra-électrique, suis en manque de passages un poil écrasants…
    Là, il y a un évident retour aux sources, à quelque chose de plus lourd, de plus crade, ça avoine parfaitement bien, passe en mode martial là où il faut, évitant cette fameuse lassitude… Et cette lourdeur bon sang, de A à Z ! Avec ce chant terrible, qui arrive même à me rappeler (surtout sur le premier titre) le timbre d’un Barney. Bref, Phantom Limb est de loin mon album préféré.

  2. pearly says:

    flûte, la fin, je l’avais déjà écrite au début :)

  3. fewz says:

    je préfère largement Terrifyer même si j’apprécie assez ce phantom limb. Trop trashisant pour moi cet album. N’empêche que ça fait toujours 14-15 nouveaux titres de Pig Destroyer à ce mettre dans les oreilles et c’est bigrement bon!!

  4. Inhuman says:

    Encore un très bon album de Pig Destroyer, plus thrash, moins grind mais toujours aussi jouissif !
    Pig Destroyer reste pour moi une valeur sûre dans le genre et ce n’est pas ce Phantom Limb qui me fera changer d’avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *