Disavowed – Stagnated Existence

Pas de commentaires      1 098
Style: brutal deathAnnee de sortie: 2007Label: Neurotic Records

Disavowed, l’énigme, le grand mystère, le groupe dont le premier album semble être adulé par tous les fans de brutal death us excepté moi….
Voilà donc que ces barbares bataves sortent un deuxième album 6 ans après le précédent, un tel laps de temps pourrait laisser croire qu’ils ont évolué, qu’ils ont affiné leur style, et même peut être qu’ils jouent enfin une musique susceptible de m’intéresser…
Malheureusement peu d’écoutes de ce « Stagnated Existence » ont suffi à me faire comprendre que ce groupe n’est toujours pas pour moi.

Alors oui ils ont évolué, leur son est devenu beaucoup plus clair et propre, leur chanteur est enfin un peu plus puissant et articulé et l’excellent batteur français Romain Goulon (Arsebreed, Agressor, Imperial Sodomy, Kaoteon, Belëf) a rejoint leurs rangs mais rien n’y fait, leur musique est toujours une pâle copie de Suffocation, un empilage de riffs techniques, de blasts carrés et de growls plus maîtrisés que par le passé, le tout sans aucune inventivité et surtout sans la moindre trace de personnalité.

Malheureusement pour eux, à une époque où la scène brutale est plus qu’engorgée, seuls les groupes qui se démarquens d’une façon où d’une autre comme le font par exemple Origin (grâce à sa vitesse supersonique), Odious Mortem (grâce à l’ajout de mélodies et même d’émotion dans le brutal death) ou Element (grâce à son incorporation de riffs plus old school) ont leur place, les braves petits élèves qui, comme Disavowed, ne font qu’ appliquer à la lettre des récettes préétablies sont condamnés à sombrer dans l’oubli.

Pas vraiment d’intérêt donc à perdre son temps avec cet éternel second couteau complètement dépassé par le reste des groupes jouant un style similaire, il y a largement assez de sorties intéressantes en ce moment pour se passer de Disavowed et la scène néerlandaise se porte assez bien que ça soit au niveau de ses fer de lances (Severe Torture et Prostitute Disfigurement) ou des jeunes groupes aux dents longues (tels que Côte d’Aver qui devrait sortir son premier album d’ici peu) pour ne pas devoir compter sur des albums inutiles tels que « Stagnated Existence », et ce ne sont pas le magnifique artwork (une honte d’ailleurs de gaspiller un travail graphique de cette qualité pour un album aussi mauvais) et la plage multimédia qui changeront quoi que ce soit.

  1. biased existence
  2. treason
  3. collateral causality
  4. restricted conceptions
  5. the infinite multiplicity
  6. the eternal validity
  7. divided by condemn
  8. stagnated
  9. dogmatic conceit
  10. the veils of misconception
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *