Aaron – Artificial Animals Riding On Never Land

8 Commentaires      1 781
Style: electro popAnnee de sortie: 2007Label: Discograph

Aaron. Un prénom pour un duo français qui s’est fait connaître avec le single « U-Turn (Lili) », titre emblématique du film « Je vais Bien Ne t’en fais pas » de Philippe Lioret. La chanson a bien tourné sur Internet et sur les ondes. Un titre efficace, bien calibré mais pas creux pour autant. Non. Une sorte d’électro-pop aux relents trip-hop servie par une voix légèrement rocailleuse. Un peu de baume aux oreilles qui fait du bien dans le paysage actuel fadasse du rock français grand public où se battent Les Naast, Les plasticines, Bbbrunes et j’en passe…

Les deux garçons (Simon Buret et Olivier Coursier) font illusion. Le chant est anglais mais l’accent est parfait. La production n’a rien à envier à ce qu’il peut se faire aux US ou en Grande-Bretagne. Du très bon travail comme on l’aime. On sent la très forte influence de Radiohead sur le travail du combo mais pas seulement. Au côté nocturne se joint une sensation de flottement, de repos du corps et d’agitation de l’esprit. Le duo a réussi son projet: retranscrire cette sensation, cet instant « où l’esprit s’envole, est libre de recevoir et de donner » comme il le dit lui-même (NDLR: dans une interview dans 20minutes l’année dernière).

Aaron a remporté un NRJ music awards (sic!). Mais bon, c’est mainstream et de qualité. C’est easy listening mais pas honteux. De quoi réconcilier avec le « rock » « français » radiodiffusable. Attendons un deuxième album pour confirmer tout ça.

  1. endless song
  2. u-turn (lili)
  3. o-song
  4. mister k.
  5. blow
  6. beautiful scar
  7. strange fruit
  8. angel dust
  9. war flag
  10. lost highway
  11. le tunnel d’or
  12. little love
  13. last night throughts
  14. u-turn (lili) (bonus)
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

8 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    complètement d’accord, ils ont réussi à touhcer un large public sans donner dans le mielleux ; Coldplay n’est pas loin non plus

  2. wakos says:

    Bonne idée de faire cette chronique. Très bon album en effet qui vaut vraiment le détour et qui a été une excellente surprise pour moi l’année dernière !

  3. Joss says:

    Album très sympathique mais je pense rarement à l’écouter.

  4. richard_colinson says:

    Bonne surprise pour moi, musique bien pensée, intelligente, meme si ça sent encore la jeunesse dans lesmelodie, je pense que ce groupe peut devenir une reference dans le genre sans probleme !! Excellent.

  5. fewz says:

    content de voir des réactions à cette chronique

  6. Chewy says:

    Un bien bel album. Je l’écoute rarement mais quand une chanson passe dans ma playlist c’est avec plaisir que je l’écoute.

  7. Rémi says:

    Après avoir entendu quelques fois « U-Turn (Lili) » à la radio (j’écoute quasiment jamais la radio, donc ça veut dire que ça devait passer souvent) le morceau m’avait donné envie d’en savoir plus. Et en effet ce titre n’est pas creux comme tu dis, la voix est plutôt plaisante, mais le reste du disque alors, c’est parfois un peu fade! Je ne serais peut-être pas aussi unanime que cette chronique. Je peux comprendre que les mettalleux, lorsqu’ils ont envie d’écouter une disque avec leur copine, mettent Aaron, c’est romantique et ça fait croire que l’on écoute pas que du metal…
    Et lorsque l’on parle que « La production n’a rien à envier à ce qu’il peut se faire aux US ou en Grande-Bretagne » mouais… Le piano n’en est pas un, puisque ça sent le clavier midi bas de gamme pourri (parce que le miens à exactement le même son!!!) ça sonne lisse et sans âme. Attention pour le prochain album… Mais je ne dis pas que c’est très mauvais, même qu’ils ont réussi, malgré les influences évidentes (Radiohead, Coldplay, Sébastien Schuller, Air…) à se fabriquer un univers. Je dis juste que ça casse pas trois pattes à un canard, dans le genre on fait beaucoup mieux, mais beaucoup mieux… A part ça jolie pochette (pour son travail visuel, pas pour la sirène…)

  8. fewz says:

    évidemment, on a fait mieux… mais je veux dire que pour un truc très mainstream, ça le fait plutôt pas mal. Pour ce qui est de la production, ouais, ça sonne peut-être lisse et sans âme mais ça fait illusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *