Polkadot Cadaver – Purgatory Dance Party

3 Commentaires      953
Style: circus n'importe quoi metalAnnee de sortie: 2007Label: Rotten Records

Polkadot Cadaver c’est quoi ce machin ? Les ex déjantés de Carnival in Coal auraient-ils créé un nouveau groupe en changeant de nom ?
En voyant cette espèce de personnage sorti d’un « Saturday Night Fever » zombie qui orne la pochette, on déduira en effet facilement que la dérision sera de la partie… Et elle le sera en effet.
Trêve d’énigmes, vous ne le saviez peut-être pas mais Dog Fashion Disco ont splitté l’année dernière (en 2007 quoi). Dog Fashion quoi ? Hum, comme je n’ai pas l’intention de faire un cours de rattrapage complet pour ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe, je préfère vous renvoyer à ma chronique du dernier album de DFD, que vous trouverez évidemment sur Eklektik.
Bref, toujours est-il que Polkadot Cadaver c’est en fait les 3/5èmes de Dog Fashion Disco pour faire simple. Exit donc Jeff Siegel (clavier) et Brian White (basse), Jasan Stepp (clavier, guitare, basse, BAR), John Ensminger (batterie) et surtout Todd Smith (voix, guitare, basse, claviers) continuent l’aventure seuls.

Autant dire pourtant que le dépaysement ne sera pas de mise. L’univers de ce Purgatory Dance Party (film d’horreur cheap) a beau être très différent de celui de Adultery (qui était axé film noir) dernier album en date de DFD, les amateurs de ces derniers ne seront pas perdus musicalement en s’immergeant dans la première œuvre de Polkadot Cadaver. Et tant mieux car ce premier album est sans doute le meilleur album jamais sorti par Dog Fashion Disco.
Toujours aussi rafraîchissante et déjantée (la meilleure preuve étant constituée par la fin du dernier titre… Je vous laisse d’ailleurs en découvrir la teneur), la musique de Polkadot Cadaver continue de traduire les mêmes influences, impossibles à cacher tant elles sont évidentes : Mr Bungle et Faith No More, le premier pour sa folie, le second pour son côté direct et accrocheur.
La diversité des titres et le passage d’ambiances burnées et rapides (comme sur « What’s The Worst Thing That Could Happen ? ») à d’autres presque disco ou crooner (« Brainwash », « Chloroform Girl ») rappelle d’ailleurs le mélange détonnant d’un certain King For A Day… Fool For A Lifetime du regretté groupe californien…
C’est sans doute l’époque qui veut ça, mais j’ai parfois eu également le sentiment d’écouter des chants de noël déjantés (il faut dire que l’introductif « Haunted Holiday » y fait beaucoup penser…).

Todd Smith est toujours le digne successeur de Mike Patton, la qualité de sa prestation est toujours aussi époustouflante, de même que la variété des timbres et intonations employés. Nul doute que sa prestation constitue comme à l’accoutumée, le centre d’intérêt principal du groupe. Et pourvu que ça dure, comme dirait l’autre…
Mais n’allez pas croire que la partie plus « musicale » soit en reste, loin s’en faut. Les tubes se suivent en effet à la pelle, que ce soit le titre éponyme ou « A Wolf in Jesus Skin », « Long Strange Trip to Paradise », ou le précité « What’s the Worst Thing… ».

Rien à dire : ces gars-là peuvent changer le nom de leur groupe autant qu’ils veulent, tant qu’ils continuent à nous sortir des albums de cette qualité…
Indispensable pour les 35 fans de DFD, et à découvrir pour qui souhaite s’envoyer une musique originale et déjantée, mais beaucoup plus accessible que ce que proposait Mr Bungle (tout excellents que soient les albums de Bungle) ou que ce que propose aujourd’hui le grand Mike Patton…

  1. haunted holiday
  2. a wolf in jesus skin
  3. purgatory dance party
  4. deathwish
  5. phantom limb
  6. long strange trip to paradise
  7. bring me the head of andy warhol
  8. chloroform girl
  9. what’s the worst thing that could happen?
  10. brainwash
  11. pure bedlam for halfbreeds
  12. sole survivor
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. totoro says:

    Merci pour la découverte Krakoukass!Excellente!
    Ce qui confirme tout le bien que je pense de votre webzine…Eklektik, un nom parfait!!!

  2. mugwump says:

    Ce disque c’est une tuerie!!! ça va être dur de le virer de la platine…

  3. davetheslayers says:

    un autre excelent album de leur part je me demandait bien pourquois jen entendait plus parler :P merci pour la chronique jadore cette album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *