Bob Corn – We Don’t Need the Outside

5 Commentaires      1 085
Style: folk intimisteAnnee de sortie: 2007Label: Fooltribe

La musique folk et l’attirance que l’on peut avoir pour un album ou un groupe particulier de ce courant musical est quelque chose de plutôt compliqué à comprendre et à cerner. En effet, si on réfléchit bien, depuis les années 60 et ses légendes que sont Bob Dylan, Neil Young ou Leonard Cohen la forme n’a pas tellement changée (j’exclus ici le courant neofolk pour réfléchir plutôt sur le songwriting guitare-voix), ce qui ne nous empêche pas de tomber sur des disques qui nous marquent et se placent comme un compagnon des matins ensoleillés ou des nuits insomniaques.

La première fois que j’ai rencontré Tizio (aka Bob Corn), cet homme timide, alors chauffeur pour les excellents indie/math rockeux de Three in one gentleman suit m’avait semblé plutôt introvertie et solitaire tout en restant sympathique. La seconde fois, après avoir clos la soirée sur une discussion plutôt enfumée et arrosée évoquant à la fois Will Oldham (dont notre homme est particulièrement amateur) et sa vie solitaire en Italie, il me confia ce disque qui passe, depuis,souvent entre mes oreilles. J’avoue que j’étais déjà convaincue par ses deux prestations parisiennes ces derniers mois et que le passage sur disque me faisait peur car je risquais de perdre une certaine intimité et chaleur que le contact de la scène apporte.

Premièrement il faut savoir que Tizio est déjà depuis plus de dix ans un acteur important de l’excellente scène underground italienne en tant que fondateur du label Fooltribe ( karate, feverdream, sex offenders seek salvation…) et tour manager pour, par exemple, The Evens ou The redneck manifesto. En 2001, il décide de composer ses propres chansons afin de pouvoir parcourir l’Europe à la recherche de rencontres et de face à face avec lui-même dont il est particulièrement friant. Ce We don’t need the outside est déjà son troisième album et profite de ses compagnons musiciens afin d’accompagner à coup de petites touches sonores les balades folk très Bonnie « Prince » Billy-ennes de Sir Corn.
Si je me suis tant arrêté sur la vie du monsieur et ma rencontre avec celui-ci c’est que cela permet de comprendre ce qui peut toucher l’auditeur dans un tel album. Tizio nous parle souvent dans ses chansons d’une certaine personne (j’ose imaginer d’une certaine femme) et des rapports fantomatiques qu’il entretient avec elle ainsi que son rapport avec la solitude. Pourtant, pas de tristesse et d’apitoiement dans sa musique, peut être une touche de nostalgie, mais surtout un songwriting subtil et touchant, honnête mais jamais prétentieux, qui devrait ravir les amateurs de comptines glissées au coin de l’oreille. D’ailleurs, l’accompagnement vocal féminin sur certaines chansons contribue parfaitement à garder le sentiment d’intimité si important dans la musique de Bob Corn.

Cet album n’est pas un chef d’œuvre, pas même un grand album, mais il a ces indescriptibles qualités qui le transforment en inimitable compagnon de route, de chagrins et de bonheur. J’espère qu’un tel article conduira certaines personnes à tenter de s’accoquiner avec l’univers du monsieur et si certains peuvent ressentir la joie que je ressens à son écoute, j’en serais ravi.

  1. cold and gold
  2. the hottest autumn ever
  3. rose of my past
  4. reds between blacks
  5. my sweet, we’re bright
  6. peace in the storm
  7. come to me
  8. with you
  9. everything but nothing
  10. wearing wings
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. XXuK says:

    Hummmm, ça donne envie cette ‘tite chronique. Je vais vite me jeter sur cet artiste. Est-ce dans un trip Iron&Wine ?

  2. somath says:

    Non pas tant que ça, moins rythmé et hippie, à part peut etre par rapport à Our endless numbered days au niveau musical mais vocalement c’est beaucoup plus proche de Will Oldham (Bonnie « prince »Billy, Palace brothers..) que d’I&W

  3. XXuK says:

    Après l’écoute de quelques titres sur différents myspace, je dois dire que ça me plait beaucoup. Par contre, impossible de le trouver à l’achat :-(

  4. somath says:

    Envoie lui un mail il est super sympa vous trouverez bien un moyen de vous arranger.

  5. XXuK says:

    Merci pour le conseil ;-) C’est fait et l’album est commandé. Je l’attends avec impatience…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *