Subway To Sally – Nord Nord Ost

4 Commentaires      1 020
Style: folk metalAnnee de sortie: 2005Label: Nuclear Blast

Aaaahhhh les Allemands et leurs binious, c’est une longue histoire. Il existe en Allemagne une scène folk metal qui y récolte un succès conséquent et des critiques élogieuses dans la presse musicale locale. Toutes ces folkeries métallisées sont loin de susciter le même engouement hors des pays germaniques, et en particulier dans nos territoires francophones.

Si In Extremo, le numéro 1 de cette scène, porte à merveille la jupette, Subway To Sally se fringue néo-médiévale de pacotille. Ces gens là, considérés, d’une certaine façon, comme le numéro 2 sur la scène folk metal teutonne, était là bien avant leurs compatriotes d’In Extremo. Leur style est moins brut et leurs albums sont aussi moins bons.

Nord Nord Ost, huitième (mazette !) album studio de Subway To Sally, est parfaitement calibré pour le marché germanique. Au programme : la finesse de la langue allemande avec un chant fort agréable (moins rude que celui d’In Extremo), des riffs rammsteiniens et quelques turlututu d’instruments traditionnels et anciens et le tour est joué.

Alors certes, tout cela pue la facilité et n’a vraiment rien d’original. Mais voilà, on a ici des titres qui font figure de hits, avec toujours la mélodie de biniou, de flûte, de cornemuse, de clavier, directement accrocheuse. Et le refrain qui va bien avec, qu’on chante à tue-tête même si on ne connaît rien à l’allemand (« Feurland », « Sieben »). On a même droit à la douce ritournelle de troubadour en plein milieu du disque («Lacrimae ‘74 ») et la zolie ballade qui fait chialer (« Seemanslied »).

Bref le genre de truc fait pour faire un carton de l’autre côté du Rhin : un genre de version folk de Rammstein en quelque sorte ; bien mieux que le dernier album de ces derniers d’ailleurs (pas difficile). Bien sûr, on se lassera bien vite de ce disque, mais on aura passé un bon moment quand même. Si vous décidez de faire une fête médiévale new age avec des armures en carton, des épées en téflon et des boucliers en aluminium, vous tenez là votre bande-son parfaite.

  1. sarabande de noir
  2. schneekönigin
  3. feuerland
  4. sieben
  5. lacrimae 74
  6. feuerkind
  7. das rätsel ii
  8. s.o.s.
  9. eisblumen
  10. seemannslied
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. moonlight1664 says:

    Eh bien je laisse un commentaire pour dire que je ne suis pas vraiment d’accord avec la note .
    Je trouve cet album assez énorme.
    J’ai eu un peu de mal au début (je ne connaissais le groupe que de réputation) , puis au fur et à mesure des écoutes , j’ai adoré l’album.
    Les morceaux sont tous très bons, variés et intéressants.
    Ma note serait 18 / 20 .

  2. jonben jonben says:

    Je les ai vu cet été au Summer Breeze et j’ai trouvé ça assez nullard, mais en même temps j’aime pas trop le folk/pop metal à l’allemande, édulcoré et sautillant. Les allemands sont fans par contre, il y a eu au moins 4/5 groupes du style et c’était toujours blindé, en particulier In Extremo en tête d’affiche.
    Je préfère les groupes genre Finntroll, Korpiklaani à la rigueur.

  3. fewz says:

    la pochette est super laide en tout cas!…

  4. Alex says:

    Faut-il boire pour devenir plus sensible à ce genre de purée sonore ? Dans le genre Rammstein du pauvre on a déjà vu mieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *