Noriega – Desolo

2 Commentaires      3 486
Style: sludge/hardcoreAnnee de sortie: 2009Label: Viable Records

Tiens donc, Eduardo Noriega (acteur fétiche des premiers films d’Alejandro Amenabar) se serait mis à la musique avec une reprise du carton de Sexion d’assaut ? (Désolé… oui ok désolé !). Bon non pas d’inquiétude, en réalité derrière ce patronyme à consonance latine se cache des membres des lourdauds Admiral Angry et des pachydermo-coreux Black Sheep Wall (d’ailleurs on s’en serait douté vu le titre clin d’oeil du morceau d’ouverture You are God Songs, Black Sheep Wall ayant sorti l’album I am God Songs en 2008).

Les gars de BSW ont bien entendu ramené leur panière de linge sale contenant leur Will Haven meets Meshuggah, ils y ont ici ajouté quelques frocs souillés de Coalesce et de Burnt By The Sun.
Mais alors que l’on s’attend directement à du riff lourd, c’est au son d’une basse claire, ronde et inquiétante que l’on a droit comme comité d’accueil sur You Are God Songs. Les impressionnantes vociférations du vocaliste inconnu au bataillon Trae Malone (impressionnant lui aussi sur les photos), elles, semblent très inspirées par Sean Ingram de Coalesce, on a déjà connu pire influence ! Puis intervient soudain une accélération blastée fulgurante d’on ne sait où suivie de mosh-parts ralenties (typiques chez BSW) pour enfin de nouveau se « calmer ». Bref, en un morceau de 3 min 20 Noriega nous a balancé un condensé de ce qu’ils savent faire : un brouillage de pistes en bon et due forme afin de poser une ambiance mi-malsaine, mi-apocalyptique dans la lignée de BSW… mais en pas pareil !

Et il va en être ainsi tout au long de ces cinq titres, le pilonnage intensif à coup de breakdowns assassins qu’on connaît chez BSW une légère mutation et surprend à multiples reprises avec du solo de batterie virtuose (notamment en intro de Life By Myself) aérant ces compos tortueuses. On se permet même une agréable surprise en invitant le chanteur de BSW terminer Ballacaust, morceau-fleuve clôturant ce premier essai dans un lancinant malaise.

Bref, Noriega reprend à sa sauce une recette peu éloignée des groupes parallèles de ses membres, ce qui aura de quoi contenter les fans de BSW désespérés par leur hiatus. Une suite à ce trop court EP serait maintenant bien appréciable.

1. You Are God Songs
2. Bernard
3. Detriment
4. Life By Myself
5. Ballacaust

Myspace

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. drommk says:

    je kiffe !

    Perso, ça me rappelle direct la clique Danza / A Dark Orbit / etc. ce qui correspond à ta description du genre.

    Ah, et Noriega, c’est quand même et surtout un ex-dictateur panaméen. Je m’avance peut être un peu mais je miserais plus sur cette référence que celle d’Amenabar ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *