Harm Done – Abuse/Abused

1 Commentaire      1 805
Style: hardcore/powerviolenceAnnee de sortie: 2016Label: Straight&AlertProducteur: Nerik & Romsnare

Cela fait déjà une paire d’années qu’on suit Harm Done. Les nantais et leurs deux redoutables démos expéditives passent cette fois au long format, soient 17 titres pour une durée à peine plus élevée vu que la plupart d’entre eux tournent autour de la minute. Pas de changement par rapport à leurs précédentes sorties, au niveau des effectifs tout d’abord, comprenant des membres de Regarde Les Hommes Tomber, Direwolves ainsi que de Raw Justice, ni au niveau du son: une base powerviolence bien rugueuse agrémentée d’une lourdeur sludge histoire de caler un peu de pesanteur à l’ultra violence balancée sans sommation.

Aucun dépaysement par rapport aux démos/EP et « A Perpetual Wait » vient enchainer le pauvre auditeur qui aurait pu s’attendre à une intro atmosphérique vu le nombre de pistes de ce Abuse/Abused. Tous blasts dehors, les deux premiers titres sont de purs « tubes » de powerviolence durant lesquels Alexxx nous aboie littéralement à la gueule. Un véritable rouleau compresseur de hargne qui ne se « calme » que lors des parties plombées qui parsèment les titres de Harm Done et qui apportent ce groove puissant permettant de hocher la tête de manière un peu plus « mesurée » que d’avoir une perpétuelle crise d’épilepsie au niveau du cou (« Empire Of Dust » ou « Twice Rather Than Once » pour ne citer qu’eux).

Les enchainements sont rudes, les quatre bucherons ne ménageant pas leurs efforts pour maintenir la tension à l’extrême, une tension toujours renforcée par cette prod grésillante, collant toujours parfaitement au passage à tabac perpétré avec la plus grande sauvagerie.

Bref, Harm Done continue de délivrer son extrême violence avec la même fureur perçue dans ses précédentes livraisons: de la rapidité, du chaos, de la lourdeur et une implacable maitrise de son art(core). Abuse/Abused est bien plus qu’un simple album de powerviolence bas du front, Harm Done possède désormais de quoi titiller les Nails et autres Mammoth Grinder sur leur terrain. Ramasse tes dents maintenant !

  1. A Perpetual Wait
  2. Sink Again
  3. Drifting Away
  4. Alone
  5. Empire Of Dust
  6. Abuse/Abused
  7. XY Domination
  8. Twice Rather Than Once
  9. Two Worlds
  10. Intro
  11. Wall Of Stone
  12. I Am The Mistake
  13. Crooked Friendship
  14. Big Mouth
  15. No Authority But Mine
  16. Bitter End
  17. Blunder

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. ichimatsu says:

    Bon bah, j’aurais quand même fait l’effort d’écouter, mais c’est toujours pas mon truc.
    C’est marrant mais par moment ça m’a fait penser à du vieux Slayer ! Le batteur est pas mal malgré tout,
    on sent qu’il maitrise la chose, mais le format et la voix…je peux pas.
    Bon, je retourne écouter Frontierer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *