Latest Content

Ahasver – Causa Sui

Jeune groupe monté par des membres et ex-membres de formations reconnues telles que Gorod (le chanteur Julien Deyres, ici à la guitare), Eryn Non Dae, Zubrowska, Psykup, Dimitree et Drawers (soit la fine fleur de la scène toulousaine), Ahasver débarque avec un premier album sortant chez l’allemand Lifeforce Records (Teethgrinder, Raunchy, A Secret Revealed…). Et si les formations annexes des membres d’Ahasver délivrent des styles plutôt divers, il en est aussi le cas sur Causa Sui, œuvrant dans un metal au sens très large du terme.
En effet, le « supergroupe » délivre un son très ouvert, passant tour à tour [...]

Nostromo – Bucephale

Figure de la scène helvète de la fin 90’s/début 2000’s, Nostromo n’est plus à présenter avec ses emblématiques albums aujourd’hui cultes pour beaucoup d’amateurs de hardcore et metal. Malheureusement après un ambitieux Hysteron-Proteron (2004) où le groupe se réinterprétait en acoustique, Nostromo annonçait l’année suivante la fin de ses activités au grand désarroi des fans.

Terror Cell – Caustic Light

Emblématique ville de hardcore, voici un nom qui s’ajoute à la fameuse scène de Richmond ! Connue pour être la patrie de très nombreux groupes du genre (au hasard City Of Caterpillar, Avail ou encore Down To Nothing), la ville de Virginie compte aussi quelques jeunes pousses encore trop confidentielles qui ne méritent que plus d’exposition, Terror Cell en fait clairement partie !

Conan – Evidence Of Immortality

Même s’il ne compte plus qu’un membre d’origine (Jon Davis, chant/guitare, aucun lien avec celui de Korn), Conan est toujours parvenu à rester en activité au point de sortir quelque chose tous les deux ans (maximum !). En résulte une très riche discographie à laquelle vient s’ajouter ce cinquième full-length Evidence Of Immortality.

Greber – Fright Without

Découverts avec le très bon Cemetery Preston il y a déjà cinq ans, le duo canadien Greber fait son retour en long-format (ils ont entretemps sorti des splits, avec Minors en 2019 puis avec Cell Press, Anthesis et Botfly l’an dernier). Pour l’occasion, Marc Bourgon (basse/chant, ex-Fuck The Facts) et son compère batteur Steve Vargas (The Great Sabatini) se sont payés les services de Kurt Ballou pour un mixage optimal de leur violence sonore.

Abest – Molten Husk

Trois ans après le très bon Bonds Of Euphoria, Abest fait son retour avec la volonté affichée d’aller encore plus loin tant au niveau de sa densité sonore que dans sa violence. Et si ce genre de parti pris que bon nombre de groupes présente pour un nouvel album peut amener un peu de méfiance, le trio allemand ne ment absolument pas sur ses intentions avec ce Molten Husk, cochant toutes les cases en ce qui concerne la noirceur, la rugosité et le chaos.

Pilori – Quand Bien Même L’Enfer et le Déluge S’abattraient sur Nous

Après un remarquable premier essai (A Nos Morts) sorti il y a deux ans, les rouennais font enfin leur retour avec un nouvel album au titre annonciateur d’un bien sombre programme. Quand Bien Même L’Enfer et le Déluge S’abattraient sur Nous se place bien dans la continuité de son prédécesseur, le quartet appréciant toujours autant diluer sa colère (noire) dans un conglomérat de riffs bien massifs et de tension perpétuellement à vif.