meth. – Shame

Pas de commentaires      149
Style: dissonant noise-math-doomAnnee de sortie: 2024Label: Prosthetic Records

Oh qu’ils ont l’air choupis ces meth., tellement accueillants sur leurs photos promo avec leurs fleurs, on passerait volontiers un pique-nique au parc avec eux ! Mais pas de méprise, nulle trace de pop punk ensoleillée à l’horizon, les cinq gars produisent une musique totalement aux antipodes, comme si leur bonheur apparent « tait passé en version toute négative.

Car comme l’atteste la cover de ce Shame, c’est une plongée dans l’opacité la plus totale que nous propose le groupe de Chicago. Habitué des triturages de cordes très compliqués, des cris quasi screamo ainsi que des effets noisy qui grattent (pensez Converge ou Me And Him Call It Us), meth. voit encore plus loin sur ce nouvel album, poussant la dissonance dans un poids insensément lourd, renforçant encore plus le sentiment d’oppression (même si le groupe conserve son goût pour l’alambiqué comme l’atteste l’intro de « Cruelty »).

Comme s’il avait découvert Primitive Man (l’extrême pesanteur) , Portal (les dissonances version XXL) et Daughters (la manière de déclamer son texte sur fond de malaise, flagrant sur l’énorme « Give In »), tout ça en même temps, meth. a donc décidé d’inclure ces nouvelles influences à leur tambouille (allez ajoutons Swans et KEN Mode pour le fun). Ce qui donne à leur mur de son une nouvelle dimension cauchemardesque. Un album aussi désorientant que fascinant dans son traitement de la violence, parmi la plus viscérale qui soit.

  1. Doubt
  2. Compulsion
  3. Blush
  4. Give In
  5. Cruelty
  6. Shame
  7. Blackmail

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *