Caïnan Dawn – Nibiru

Pas de commentaires      2 208
Style: Black MetalAnnee de sortie: 2011Label: Those Opposed Records (T.O.R.)

Après une démo prometteuse (In Darkness I Reign, 2007), les français de Caïnan Dawn nous ont offert leur première sortie album début 2011 chez Those Opposed Records.

Ils commencent sur « Noen », intro classique s’il en est, aux tonalités ambiantes inquiétantes. C’est quand attaque le riff du magistral « Masticatione Mortuorum » qu’on comprend de quel bois ces Caïnites se chauffent. Avec sa lead black bien en avant à la mélodie si marquante, son chant très à propos et son exécution technique d’une précision dantesque, ce titre constitue une entrée parfaite dans le monde de Nibiru. Le riff principal de « Forsaken » se met ensuite en place comme un écho bien orchestré de celui de « Masticatione Mortuorum » tout en prenant des tons moins épiques et plus graves. Ce titre garde le rythme tout au long de ses 7:27 minutes grâce à une construction bien pensée et à un enchaînement de mélodies toutes plus accrocheuses les unes que les autres. Le chant tantôt invectivant et tantôt la contrepartie vocale des guitares déchirantes vient toujours souligner la musique au moment opportun.

« The Advent » nous offre ensuite une épiphanie sur un mode mid-tempo. Les riffs deviennent hypnotiques et la voix un souffle qui berce l’auditeur dans sa noirceur. Malgré sa longueur (11:36), le titre ne se fait jamais trop répétitif et sa composition fait monter doucement la pression jusqu’à ce qu’elle éclate en un blast après 7 minutes pour porter la chanson vers le fade out final où elle se fond en une nappe ambiante. Vient ensuite « Deep Hollow », un autre des temps forts de l’album. Et là, retour aux riffs tournoyants si chers au black metal norvégien et retour à la rapidité d’exécution jusqu’au break de milieu de morceau qui revient poser la froideur mélancolique et le côté procession sinistre si présents dans l’album. La deuxième moitié du titre reprend comme un maelström de sons superposés d’où émergent les guitares et les vocaux caverneux.

Une autre transition par nappe ambiante plus tard et nous voici lancés dans « Heroes of Old », titre de plus de 14 minutes qui démarre en un black assez franc et traditionnel avec toujours les leads incisives caractéristiques de Nibiru. Le titre progresse tout en variations et est aéré de façon opportune par des breaks et samples divers. On peut peut-être également souligner pour ce titre une plus grande présence de la basse qui se fait autrement relativement discrète. « Edge of Ziggurat », titre déjà présent sur la démo du groupe, revêt un aspect plus direct dans sa nouvelle version. Après ce titre black classique mais toujours aussi bien exécuté et laissant entrevoir l’âme du groupe, les savoyards reprennent un format plus long et un tempo plus lourd pour leur dernier morceau, « By my oath (bound to darkness) ». Ce final très bien arrangé nous transporte de paysages glaciaux en sabbats endiablés. Les vocaux incantatoires qui font une brève incursion dans le dernier tiers du titre ne viennent que confirmer l’impression fantomatique que laisse cet album.

Même si Caïnan Dawn n’ont rien inventé, ce qu’ils font ils le font très bien. Nibiru laisse une forte empreinte sur l’auditeur et incorpore parfaitement bien des éléments de black norvégien avec un côté presque musique classique dans la grandeur de certaines constructions. Le tout donne au groupe une patte personnelle fort appréciable dans le paysage black metal de ces dernières années. Un disque froid, accrocheur et bien conçu, que demander de plus?

http://www.youtube.com/watch?v=KWKfyNG-l-A

Tracklist :

01. Noen 02:23
02. Masticatione Mortuorum 03:51
03. Forsaken 07:27
04. The Advent 11:36
05. Deep Hollow 07:53
06. Heroes Of Old 14:17
07. Edge Of Ziggurat 05:18
08. By My Oath (Bound To Darkness) 12:40

Chroniqueur

Ennoia

Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 34 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *