Sockweb – Werewolf

Pas de commentaires      1 297
Style: grindcore trop mignonAnnee de sortie: 2014Label: Monolithic RecordsProducteur: Andrew Zink

Alors que Murp affole gentiment la toile (surtout depuis son passage à American Idol), un autre groupe du genre est apparu fin 2013: Sockweb. La particularité de ces deux groupes ? Posséder comme vocaliste une adorable fillette âgée de sept ans, la principale différence entre Murp et Sockweb réside dans le style abordé.

Sockweb est un duo: Joanie et son pôpa multi-instrumentiste Adam Young ont décidé de s’attaquer au grindcore dans ce projet. Si la démarche initiale est quasiment la même que Murp, laisser une petite fille raconter ses histoires en hurlant dans un micro (histoires axées ici autour d’aventures avec rencontres de loup-garous, vampires, sorcières et autres joyeusetés sorties de l’imagination d’une gamine de 7 ans quoi), on est ici dans une catégorie autrement plus violente ! C’est qu’on a affaire à un papa amateur de brutalité qui se fait bien plaisir en accompagnant de temps en temps les vociférations de sa fifille avec de bonnes gueulantes évoluant parfois en gros growls.

Il a aussi fait appel à quelques guests, Erik Ebsen et Jonathan Chun pour deux soli de guitare, puis Joe Torchia (Flux Conspiracy) venu tenir le rôle du monstre pendant Cletus The Fetus et enfin Kat Katz (Agoraphobic Nosebleed) pour une énorme joute vocale avec la petite (Salamander Karate terminant ce premier album). Enorme comme le reste de la galette dont le mastering a été confié à Scott Hull (Pig Destroyer), les onze titres de ce Werewolf sont donc « brutorables » comme promis, ponctués de blasts bien violents, de riffs destructeurs parfois bien complexes comme pendant Bunny (le papa assure sacrément à ce niveau), de soli entrainants et puis il y a ce côté enfantin (à base de samples de Scooby Doo entre autres) qui aurait pu paraitre davantage mis en avant mais qui est finalement utilisé avec parcimonie, bref tout ça s’intègre bien au concept.

Il y avait peut-être de quoi se méfier un peu avant d’écouter ce premier album de Sockweb, l’aspect « buzz trop choupi » qui avait atteri sur les webzines metal fin 2013 et la comparaison avec Murp qui n’a finalement pas lieu d’être. Werewolf est un album de grindcore tenant la route, puissant et accrocheur, de quoi convaincre les metalleux jeunes parents de faire du son avec leur progéniture dans des délais plus brefs que prévu. On dit que le talent n’attend pas le nombre des années, la brutalité musicale non plus…

  1. Werewolf
  2. I Want Pancakes
  3. Flower
  4. Bunny
  5. Bullies Are Mean
  6. Monkeybar Massacre
  7. Broken Glass Swandive
  8. Cletus The Fetus
  9. Spoon
  10. Don’t Get Mad Get Fab
  11. Salamander Karate

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *