King of Asgard – Svartrviðr

Pas de commentaires      122
Style: Black VikingAnnee de sortie: 2021Label: Trollzorn

Difficile de ne pas savoir où l’on met les oreilles, en lançant cet album de King Of Asgard. Je suis sûr que vous avez d’ailleurs probablement immédiatement deviné le genre pratiqué par le groupe. La musique de ces suédois est en effet ultra-référencée et peu originale. C’est heureusement le seul reproche que l’on pourra formuler à l’encontre d’un album par ailleurs parfaitement exécuté et irréprochable sur le fond.

Tous les clichés viking sont en effet de la partie à commencer par le nom du groupe lui-même, la typo runique sur la pochette, mais aussi le jargon utilisé sur « Rifna » (l’enchaînement des termes façon « case à cocher » : Ragnarok, Fimbulvinter, Yygdrasil…), les chœurs guerriers sur « Hæimr » et « Ammobiærg », les petits passages folk entre deux assauts black sur « Kvikr ». Seulement voilà, tout cela est tellement bien fait, les morceaux sont tellement bien écrits et franchement bandants à l’image du monumental morceau « Ammobiærg » qui conjugue la furie des assauts d’un Amon Amarth avec la majesté glaçante d’un Satyricon. Ce n’est d’ailleurs pas le seul morceau sur lequel on peut apprécier d’entendre l’influence du groupe du sieur Wongraven, et l’on ne serait pas étonné d’apprendre que le batteur de King Of Asgard est un admirateur du jeu de Frost (assez frappant sur la fin de « Kvikr » par exemple avec ces roulements de fûts, ou sur le jeu lent d' »Ammobiærg »).

La variété des tempos, l’alternance entre moments apaisés et plus burnés est aussi une force de la musique de King of Asgard, et heureusement d’ailleurs, car les morceaux sont tous bien longs (entre 5min26 et 9min42 sans tenir compte du titre final). « Ammobiærg » et ses passages guerriers jouissifs est ainsi par exemple suivi par la quasi marche funèbre du morceau-titre de l’album, sur lequel le chanteur ose d’ailleurs le chant clair, seule exception à un registre pour le reste bien dans le ton black.

En somme 57 minutes jouissive exécutées de main de maître par ces suédois qui connaissent parfaitement leur sujet, si vous cherchez un moyen de rafraîchir l’atmosphère chez vous en période de fortes chaleurs, voilà une excellente alternative à la clim’, sans préjudice pour l’environnement.

Tracklist :
1) Frôðr
2) Rifna
3) Hæimr
4) Kvikr
5) Ammobiærg
6) Svartrviðr
7) Harmdauðr
8) FæigR

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1025 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *